Communiqués - 17/03/17 - Meeting turc à Metz : l'indigne faiblesse de nos dirigeants



A Metz, le ministre turc des affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a tenu le dimanche 12 mars 2017 un meeting électoral devant un millier de membres de la communauté turque de l'est de la France. Il avait été refoulé des Pays-Bas la veille. Une source diplomatique française a confirmé que "Le ministère des Affaires étrangères a été informé de la venue du ministre"ajoutant que "le fait que le ministre turc puisse tenir son meeting tient aussi de la liberté de réunion".  Pourtant, l'Allemagne et les Pays-Bas avaient refusé chez eux ce genre de réunion, s'attirant, de la part du président turc Recep Tayyip Erdogan une mise en parallèle avec les '' nazis ''. Notre ministre des affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault a, dans un communiqué, appelé à "l'apaisement" et rappelé à Erdogan "d'éviter les excès et les provocations" ainsi que "son attachement aux principes démocratiques ''. Quel courage... ! Si au nom de la '' démocratie '', on accepte une réunion électorale concernant un autre pays, que devient notre souveraineté nationale ? La France se serait honorée en ne permettant pas cette réunion, quitte à être accusée de '' nazisme '' par un chef d'État qui ne brille pas par son attachement aux principes démocratiques.

Avec tous les patriotes, travaillons sans relâche pour que nos hommes politiques fassent respecter notre pays.

http://www.m-n-r.net/news927.htm