Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
Chêne - 21 novembre 2014
Le Chêne Hebdo n°88

Le Chêne Hebdo, magazine internet d'information politique de la Droite Nationale, paraît chaque vendredi.



Pour recevoir chaque vendredi Le Chêne Hebdo, inscrivez-vous à notre liste de diffusion en envoyant un courriel à :
liste-diffusion-subscribe@m-n-r.fr

N'hésitez pas à faire connaitre Le Chêne Hebdo en le rediffusant à vos contacts.


Télécharger les anciens numéros
Communiqué de presse du 15 novembre 2014
« Tourisme social » : la Cour de justice de l'Union Européenne valide la préférence nationale

La Cour de justice de l'Union européenne devait se prononcer sur le litige opposant deux citoyens roumains (qui demandaient à recevoir des allocations sociales) au « Jobcenter » de Leipzig. Ce dernier leur refusait des allocations, au motif qu'ils ne recherchaient pas activement d'emploi et qu'ils ne pouvaient subvenir à leurs besoins. La Cour de justice, le 11 novembre 2014, a donné raison au tribunal social de Leipzig, se basant sur la directive 2004/38, qui « cherche à empêcher que les citoyens de l'Union économiquement inactifs utilisent le système de protection sociale de l'État membre d'accueil pour financer leurs moyens d'existence ». Notons que si cette décision s'applique aux ressortissants de l'Union, elle devrait, a fortiori, s'appliquer aussi aux étrangers non européens. Pour une fois, l'Union européenne prend une décision de bon sens !

Avec tous les patriotes, travaillons pour que l'idée de préférence nationale soit appliquée, face à tous ceux qui profitent sans vergogne de la générosité de nos institutions !


Lien permanent
Magazine
Le Chêne n°78 est paru

L’incompétence au sommet

Au sommaire de ce numéro:

  • Editorial : L’incompétence au sommet.
  • Actualité, communiqués de presse.
  • État islamique : l’incohérence des Occidentaux (par Bruno Mégret).
  • Le naufrage et l’espérance.
  • Le chômage sans tabous.
  • Pourquoi le Coran ?
  • Vie du mouvement.
  • Tract.

  • Télécharger Le Chêne n°78
    Tous les magazines
    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 10 novembre 2014
    Décès de Georges Vendryes : « nul n'est prophète en son pays »

    Le 16 septembre 2014 est décédé Georges Vendryes (94 ans), dans l'indifférence des médias et des autorités.

    C'était pourtant un grand physicien nucléaire, père de superphénix, réacteur nucléaire (expérimental) d'avant-garde, construit de 1976 à 1986 à Creys-Malville (département de l'Isère). Malheureusement pour lui, et pour notre pays, l'opposition politique et «écologique » (qui utilisa parfois des méthodes violentes) eut raison du projet, en 1997.

    Mais le travail de Georges Vendryes, oublié en France, est célébré à l'étranger : prix Enrico Fermi du gouvernement des États-Unis, prix du Japon de la Fondation du Japon pour la science et la technologie, prix du « Scientifique éminent pour l'année 2007 », de la Société indienne de l'énergie nucléaire.
    On peut faire le parallèle avec Maurice Allais, prix Nobel d'économie en 1988, dont les idées n'ont jamais été diffusées ni utilisées, car elles heurtaient le « politiquement correct ».

    Travaillons à ce que nos hommes politiques fassent passer le respect de la vérité avant leurs parti-pris idéologiques.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 10 octobre 2014
    Sanction pour « Madame le président » : halte à la dictature féministe

    Le député UMP Julien Aubert a été sanctionné financièrement pour avoir appelé, le 6 octobre, sa collègue socialiste Sandrine Mazetier « Madame le président » lors des débats sur la transition énergétique. A ce propos, il a déclaré : «Il vaut mieux s'appeler Thomas Thévenoud que Julien Aubert si on veut toucher ses indemnités». Il paraît difficile de lui donner tort !

    Comme cela a été rappelé, l'Académie française est contre la féminisation des fonctions, et indique : «Seul le genre masculin, qui est le genre non marqué (il a en effet la capacité de représenter les éléments relevant de l'un et de l'autre genre), peut traduire la nature indifférenciée des titres, grades, dignités et fonctions. » On peut ajouter que le fait de féminiser un titre ne rend nullement hommage aux qualités féminines, puisqu'il laisse entendre, pour un esprit mal intentionné, qu'une femme ne déploie pas les mêmes qualités qu'un homme dans l'exercice de la fonction considérée.

    Avec le MNR, luttons pour que soient sanctionnées les véritables malversations, et non les supposés écarts de langage.


    Lien permanent
    Actualité
    Dimanche 12 octobre 2014 :
    le rendez-vous des patriotes




    Communiqué de presse du MNR - 6 septembre 2014
    Pas de livraison de Mistral à la Russie : le mur de la stupidité est enfoncé

    Le 3 septembre dernier, l'Elysée a décidé de suspendre la livraison à la Russie du premier Mistral, « Vladistok », un bâtiment de projection et de commandement (BPC), estimant que les conditions pour un accord n'étaient « pas à ce jour réunies ».
    L'annonce a été « saluée par les partenaires européens et les États-Unis » (Le Monde).
    Le Monde indique qu' « Une annulation menacerait 1 000 emplois et coûterait près de 2 milliards d'euros ». et que « Le contrat russe a été une véritable bouffée d'oxygène à Saint-Nazaire, garantissant 1 000 emplois pendant quatre ans. » 
    Le contrat prévoit  la poursuite de la construction d'un deuxième Mistral pour les Russes.

    Au moment où, comme chacun sait, la situation économique et sociale de la France est très dégradée, on se demande comment nos gouvernants ont pu prendre une telle décision, qui risque de plus de nous décrédibiliser pour l'avenir auprès de nos autres clients éventuels.

    Avec tous les patriotes, protestons de toutes nos forces contre une décision contraire à l'intérêt national, et dictée par l'étranger.


    Lien permanent
    Communiqué du 26 août 2014
    Sondage : plus de huit Français sur dix ne font pas confiance au gouvernement...

    Selon un récent sondage IFOP-JDD, plus de huit Français sur 10 ne font pas confiance au gouvernement pour résoudre les problèmes du pays, qu'il s'agisse de réduction des déficits publics, de croissance économique, ou de lutte contre le chômage. Même à gauche, la défiance est majoritaire. Le premier ministre, Manuel Valls a cependant déclaré qu'il est « hors de question de changer de politique ».

    A la vérité, ce manque de confiance des Français est compréhensible quand on observe les différents chiffres économiques publiés. Mais, pour redresser le pays, il faudrait un changement complet d'attitude de nos gouvernants, qui, à gauche, n'ont pas la lucidité nécessaire, ni, à « droite », le courage. Outre les méfaits de l'immigration, dénoncés depuis de nombreuses années par la droite nationale, il faudrait s'attaquer aux méfaits de l'étatisme excessif, et favoriser la liberté d'entreprendre. Nous ne saurions trop conseiller aux responsables politiques de lire le programme politique du MNR, qui leur fournirait de nombreuses pistes d'actions pour le redressement de la France.

    Avec le MNR, luttons pour contrer les effets dévastateurs du socialisme gouvernemental.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 24 août 2014
    Sanctions économiques contre la Russie : halte à la soumission aveugle aux Etats-Unis

    Barack Obama a déclaré récemment que la Russie « refuse de reconnaître que l'Ukraine peut suivre sa propre voie ». Quel que soit le jugement que l'on porte sur la crise ukrainienne, on ne voit pas à quel titre le président américain porte une telle appréciation, et en quoi son pays est concerné. Les mêmes remarques s'appliquent à l'union Européenne qui,  le 29 juillet dernier, a mis en œuvre un certain nombre de sanctions à l'encontre de la Russie : sanctions économiques, militaires, technologiques et énergétiques. En conséquence, la Russie a mis en place une interdiction d'importer des produits alimentaires en provenance de l'Union Européenne, des États-Unis, de l'Australie, du Canada et de la Norvège.  Ces mesures inquiètent, à juste titre, les industriels français de l'agro-alimentaire. Le problème est que nos gouvernants mènent une politique qui fait fi des intérêts de notre pays, aveuglés qu'ils sont par leur hostilité à la Russie et leur inféodation aux attitudes américaines. Dans la situation économique actuelle de notre pays, on pourrait espérer que nos dirigeants regardent à deux fois avant de prendre des décisions qui nous sont manifestement défavorables sur le plan économique.

    Avec tous les patriotes, luttons pour mettre au pouvoir des dirigeants vraiment soucieux de notre intérêt national, et sachant résister aux pressions extérieures, d'où qu'elles viennent.


    Lien permanent
    Actualité
    Pour vous informer sur ce que l'Union Européenne trame dans notre dos



    Communiqué du MNR du 10 juin 2014
    14 juillet 2014 : les armées algérienne et vietnamienne sur les Champs-Elysées ? Peut-on atteindre plus d'indignité ?

    Pour commémorer le centenaire de la Grande Guerre, il est prévu d'inviter au défilé militaire du 14 juillet, soixante pays ayant participé au conflit. Parmi ceux-ci devraient figurer les républiques d'Algérie et du Viet-Nam.

    Dans deux lettres (3 et 4 février 2014) au secrétariat d'Etat aux anciens combattants, le G.N.P.I. (Groupement National Pour l'Indemnisation des biens spoliés ou perdus outre-mer) demandait au ministre délégué français Kader Arif de renoncer à l'invitation au défilé militaire du 14 juillet, de la république algérienne et de la république du Viet-Nam. Dans une lettre du 30 avril, la réponse a été négative. Il y est question du « chemin parcouru avec les ennemis d'hier sur le chemin de la réconciliation ».

    Pendant et après la guerre d'Algérie, des horreurs innommables ont été commises par les forces armées algériennes, aussi bien contre des européens que contre des musulmans : l'Algérie a-t-elle exprimé un quelconque regret ? Au contraire, voici un extrait de l'hymne national algérien :
    Ô France ! le temps des palabres est révolu Nous l'avons clos comme on ferme un livre Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes Prépare toi !

    De même, au Vietnam, après la bataille de Dien-Bien-Phu, sous la direction du général Giap, des marches de la mort et des camps d'extermination ont provoqué la mort de la presque totalité des prisonniers.

    Les patriotes français ne peuvent qu'exprimer leur dégoût devant la lâcheté de nos dirigeants, qui, sous prétexte de relations diplomatiques, honorent deux armées dont les « faits d'armes » auraient pu les conduire devant un tribunal d'exception pour crimes de guerre.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 23 mai 2014
    Elections européennes : pour une France fière dans une Europe puissante

    Les élections du 25 Mai prochain nous offrent l’occasion de sanctionner le pouvoir socialiste qui détruit la France et de faire progresser les idées d’une France fière d’elle-même dans une Europe capable de défendre ses intérêts, de promouvoir son identité et de s’affirmer comme une grande puissance.

    Le MNR invite en conséquence les électeurs à voter dans leurs régions pour la liste qui permettra au mieux de faire prévaloir ces exigences, essentielles pour notre avenir.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 13 mai 2014
    Eurovision 2014 : heureusement que le ridicule ne tue pas !

    La victoire du (ou de la ) transsexuel autrichien(ne) Conchita Wurst (Thomas Neuwirth) à l'Eurovision 2014 a ravi les milieux «  progressistes »    d'Europe. La sénatrice EELV Esther Benbassa a saisi l'occasion pour publier une tribune intitulée « ...Après la victoire de Conchita Wurst à l'Eurovision, une avancée pour les trans au Sénat ? » Au passage, on peut se demander en quoi un tel événement serait une avancée écologique...

    Sans porter de jugement sur la qualité de sa prestation vocale, et compte tenu de sa présentation provocatrice comme « femme à barbe », on peut douter que ce choix ait été dicté uniquement par des préoccupations artistiques. D'ailleurs,  le ministre de la culture autrichien a ainsi salué « une victoire en Europe pour la tolérance et le respect ».

    Devant le déferlement des prises de position antinaturelles dans la société, que tous ceux qui ont encore une vision équilibrée de la vie portent leurs suffrages aux responsables politiques qui la défendent.
    Citons Vladimir Poutine (septembre 2013) :  "nous voyons combien de pays euro-atlantiques rejettent leurs racines, y compris les valeurs chrétiennes qui constituent la base de la civilisation occidentale. Ils nient le principes moraux et toutes les identités traditionnelles: nationales, culturelles, religieuses et même sexuelles"


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 29 avril 2014
    Origines des délinquants :
    haro sur celui qui dit la vérité


    Dans un article récent (21 avril 2014), le Progrès de Lyon indiquait les grandes tendances statistiques de la criminalité par spécialité et origine des contrevenants. Il en est résulté une vertueuse indignation médiatique, et le journal a décidé de s'excuser. Pourtant, cet article était basé sur une étude du SIRASCO (Service d’information, de renseignement, d’analyse stratégique sur la criminalité organisée, service de renseignement criminel dépendant de la Direction Centrale de la Police Judiciaire,DCPJ), Il indiquait aussi, pour le Rhône, les résultats d'interrogations des services de police, de gendarmerie et des douanes. Le journal a pourtant rappelé que le Monde avait réalisé une infographie sur le même sujet en décembre dernier. Les militants du M.J.S. (Mouvement des Jeunes Socialistes) ont expliqué avoir « manqué de s’étouffer en découvrant l’encart du Progrès ».

    SOS Racisme a porté plainte contre X,  le Mrap du Rhône et l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) ont annoncé le dépôt de plaintes pour incitation à la haine raciale. Pourtant, le journal incriminé n'a fait que remplir son devoir professionnel.

    On en déduit donc qu'il est interdit d'établir un quelconque lien entre délinquance et immigration, sauf pour certains journaux bien vus du pouvoir.

    Avec tous les patriotes, luttons pour  une véritable liberté de l'information, affranchie des dissimulations du « politiquement correct ».


    Lien permanent
    Interview de Ghislain DE VIOLET - Paris Match, le 14 avril 2014
    Bruno MÉGRET :


    L'ancien rival de Jean-Marie Le Pen au sein du Front national analyse la stratégie d'implantation engagée par sa fille. Et revient sur la campagne de 1995.

    Il a d'abord hésité. Retiré de la vie politique depuis six ans, Bruno Mégret, 65 ans, ne se voyait pas mêlant sa voix au flot des commentaires d'actualité. Ni paraître régler de vieux comptes avec le clan Le Pen, pour qui l'ancien numéro 2 du FN reste à jamais le '' félon '' de la scission de 1999. Deux jours après le second tour des municipales, celui qui est toujours haut fonctionnaire au ministère de l'Ecologie accepte pourtant une rencontre dans un café du 7e arrondissement de Paris. L'occasion pour Bruno Mégret de revendiquer, avec un peu d'amertume, les bons résultats du mouvement bleu Marine. Car ces victoires sont aussi un peu les siennes.

    Sans jamais citer son nom, Marine Le Pen a largement intégré une partie des préceptes mégrétistes. S'il a été l'homme fort de Vitrolles, dont lui et son épouse avaient fait un laboratoire frontiste dès 1997 (avec une polémique prime de naissance pour les enfants européens, cassée par la justice), Bruno Mégret a aussi été le premier à murir la stratégie de dédiabolisation, censée transformer le mouvement d'extrême-droite en un parti apte à gouverner. Plusieurs de ses fidèles à l'époque sont d'ailleurs aujourd'hui des proches de la présidente du FN. Comme Steeve Briois, responsable de la formation des militants et nouveau maire d'Hénin-Beaumont. Ou Nicolas Bay, directeur de la campagne des municipales.

    De là à voir dans Marine Le Pen sa digne héritière, il y a un pas que Bruno Mégret ne franchit pas. Surtout en matière économique. Entre le frontisme d'inspiration plutôt libérale du technocrate Mégret et les accents prolétariens de la fille de Jean-Marie Le Pen, il y a visiblement bien plus qu'une génération d'écart... (à suivre)


    Lire l'intégralité de l'interview
    Communiqué du 25 mars 2014
    Municipales 2ème tour : sanctionner la gauche

    Le MNR se félicite du résultat des élections municipales de dimanche dernier qui démontre le rejet clair des Français pour la gauche socialiste au pouvoir et plus globalement pour la classe politique.

    Il se réjouit par ailleurs du progrès des idées qu'il incarne.

    Pour le 2ème tour, le MNR invite les électeurs à amplifier la sanction du pouvoir et à battre la gauche.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 20 mars 2014
    Priorité aux municipales : assurer la défaite de la gauche

    Le MNR estime que la gauche au pouvoir est catastrophique pour notre pays. Elle détruit notre économie, bafoue nos valeurs de civilisation et compromet notre identité nationale et européenne.

    L'objectif que chacun doit donc se fixer aux prochaines élections municipales est de faire battre la gauche dans toutes les communes .

    Le MNR invite en conséquence les Français à émettre dès le 1er tour, le vote le plus efficace pour assurer la défaite de la gauche au 2ème tour.


    Lien permanent
    Chez nos amis
    TV Libertés : l'alternative aux médias prisonniers du Système

    Pensez-y, depuis le 30 janvier 2014, une télévision réellement libre existe :

    TV Libertés : accès sur internet à www.tvlibertes.com, en direct ou en rediffusion.

    Sur ordinateur, sur téléviseur connecté à internet, sur tablette numérique, ou téléphone mobile connecté à internet.


    Rendez-vous
    Le dimanche 9 mars 2014, pour la défense de notre identité, venez nombreux à Paris



    Communiqué du MNR du 11 février 2014
    Votation « contre l'immigration de masse  » : bravo les Suisses

    A la suite de I'initiative populaire du 14.02.2012 'Contre l'immigration de masse', le vote du 9 février 2014 en Suisse a donné la majorité aux partisans d'une restriction de l'immigration. L'article modifié de la Constitution suisse inclut notamment les mesures suivantes : « Le nombre des autorisations délivrées pour le séjour des étrangers en Suisse est limité par des plafonds et des contingents annuels. Les plafonds valent pour toutes les autorisations délivrées en vertu du droit des étrangers, domaine de l’asile inclus. Le droit au séjour durable, au regroupement familial et aux prestations sociales peut être limité. »

    « Les plafonds et les contingents annuels pour les étrangers exerçant une activité lucrative doivent être fixés en fonction des intérêts économiques globaux de la Suisse et dans le respect du principe de la préférence nationale; ils doivent inclure les frontaliers. »

    Ce vote est ressenti comme un coup de tonnerre par les autorités immigrationnistes européennes. Il montre aussi l'intérêt de la démocratie directe telle qu'elle est pratiquée en Suisse.
    On peut légitimement penser qu'un tel vote en France (ou dans d'autres pays européens) donnerait le même résultat.

    Avec tous les patriotes, luttons pour que nos gouvernants s'attaquent aux effets néfastes d'une immigration non maîtrisée.


    Lien permanent
    Vidéo - 23 janvier 2014
    Bruno Mégret : interview AFP



    Lien vidéo Youtube
    Lire l'interview AFP
    Dossier
    Le projet de réforme des retraites proposé par le MNR

    Financement des retraites par la Contribution Sociale sur tous les moyens de paiements en France (C.S.T.M.P)


    imageLe sujet du financement des retraites fait l'objet de débats politiques passionnés et souvent bien peu rationnels.
    Le système actuel qui recouvre des régimes très disparates et très inégalitaires est en faillite, mais ce n'est pas une raison pour accepter la réforme proposée par le gouvernement qui ne s'attaque pas aux véritables tares du système, qui ne répond que partiellement aux besoins et laisse perdurer les injustices.
    C'est pourquoi le MNR a décidé de présenter un projet réaliste, qui tient compte de l'évolution démographique et de la faiblesse de la croissance, et défend les intérêts des retraités actuels et des futurs retraités.


    Consulter le dossier complet en cliquant sur le lien ci-dessous.
    (mise-à-jour juillet 2013)


    Lire notre dossier complet
    Retraites
    Francis Bocquillet invité de Radio Courtoisie.

    Le mercredi 17 juillet 2013, sur Radio Courtoisie, dans le cadre du Libre journal de Martial Bild, Francis Bocquillet, membre du Bureau national du MNR, a exposé le projet de réforme des retraites du MNR.








    Lien permanent
    Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
    Tract
    Avec le MNR, demandons la suppression de la retraite pour les immigrés n'ayant pas travaillé en France

    Dans le livret «Vivre en France», édité par le Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire (maintenant rattaché au ministère de l'intérieur), on lit que les immigrés n'ayant pas travaillé en France peuvent demander, sous certaines conditions d'âge et de ressources, «l' allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)». Cette allocation peut s'élever en 2010 à 709 mensuels, et 1157 en cas de vie en couple, c'est-à-dire plus que la retraite de beaucoup de commerçants, agriculteurs, salariés qui ont cotisé toute leur vie ! Alors que problème du financement des retraites n'est pas résolu, et va se reposer de manière aigüe, il est stupéfiant qu'une telle aide existe.


    Télécharger ce tract
    Tous les tracts
    Tract
    Contre le vote des étrangers : restons maitres chez nous !

    Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a promis récemment (le 20 septembre 2012) qu’un projet de loi sur le droit de vote des étrangers serait préparé «pour l’année prochaine».

    La constitution dispose, dans son article 3, que : «Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques».

    Il s’agirait donc d’une modification majeure du fonctionnement de nos institutions. Alors que, déjà, un certain nombre de «Français» d’origine immigrée ne se sentent nullement liés à notre pays, sinon pour en tirer des avantages, il serait particulièrement choquant que les étrangers extra-européens puissent participer au vote aux élections municipales, participant ainsi indirectement au choix des grands électeurs, qui eux-mêmes désigneront plus tard les sénateurs.

    AVEC LE MNR, DISONS NON AU VOTE DES ETRANGERS
    NON-EUROPEENS AUX ELECTIONS MUNICIPALES


    Télécharger le tract
    Tous les tracts
    Lien article
    Tract
    Économies budgétaires : si on parlait de l'immigration ?

    Dans son intervention télévisée du 27 octobre 2011, Nicolas Sarkozy a indiqué qu'il fallait réaliser «6 à 8 milliards d'économies» pour 2012.

    Sans que des annonces précises aient été faites, on se doute qu'un nouveau tour de vis budgétaire va frapper les français. Et pourtant, il existe un gisement d'économies gigantesque, auquel il n'est jamais touché : il s'agit du coût de l'immigration.

    Selon Yves-Marie Laulan, cofondateur de l'institut de Géopolitique des Populations, le coût réel de l'immigration est de 60 à 70 milliards d'euros par an (propos pour Monde et Vie du 16 juillet 2011). En 2010, Malika Sorel, membre du Haut Conseil à l'intégration, chiffrait ce coût à 36 milliards d'euros par an. Malgré l'écart entre ces deux évaluations, on comprend bien qu'il s'agit d'un coût énorme, se chiffrant en dizaines de milliards.

    Alors, pour quelles raisons, les gouvernements successifs n'en ont-ils pas tenu compte ?

    AVEC LE MNR, DÉPOSONS LE FARDEAU DE L'IMMIGRATION
    (AME, CMU, logements sociaux, allocations familiales, etc...)


    Télécharger le tract
    Tous les tracts
    Lier cet article
    Tract
    Subventions aux associations :
    halte au gaspillage de notre argent !


    En 2010, les subventions des ministères aux associations loi de 1901 ont dépassé 1,3 milliard d’euros (cf. le «Jaune budgétaire», «Effort financier de l’Etat en faveur des associations», annexe au projet de loi de finances pour 2012). Il s’agit donc d’une somme considérable (qui ne prend pas en compte les multiples subventions accordées par les diverses collectivités territoriales).

    En ces temps de difficultés économiques, il est normal de se poser la question de la justification de telles dépenses. Si certaines subventions se justifient, d’autres sont plus douteuses : est-il normal que SOS racisme ait reçu 534 000 € ? Nous savons bien que cette association ne s’occupe jamais du racisme anti-blanc. Le «Secours islamique de France» a reçu 379205 €, les «Scouts musulmans de France» ont reçu 143 949 €. Qu’en est-il de la laïcité si souvent invoquée par nos dirigeants ?

    Il est donc urgent de revoir toutes ces subventions pour les diminuer et alléger ainsi une partie du fardeau de l’Etat.

    AVEC LE MNR, DEMANDONS UNE REDUCTION DU VOLUME DES SUBVENTIONS D’ETAT AUX ASSOCIATIONS


    Télécharger le tract
    Tous les tracts
    Lier cet article
    Colloque de Synthèse nationale : discours d'Annick Martin
    Regroupement familial : 35 ans plus tard

    Le problème de l'immigration que nous traitons aujourd'hui est la conséquence d'un choix politique en matière de démographie.
    En effet, nous traversons une très grave crise démographique : l'Europe ne renouvelle plus ses générations. Faute d'une natalité suffisante et du fait de l'allongement de la durée de vie des individus, on assiste à un vieillissement très préoccupant de notre population. Cette récession est loin d'être négligeable, puisque non seulement elle affecte le moral des peuples, mais de plus, elle hypothèque la relance économique et l'avenir social des nations européennes.

    Les dirigeants politiques qui se sont succédé après la seconde guerre mondiale ont eu un objectif commun : soumettre la démographie au monde économique. Et pour ce faire, ils ont choisi la pire des solutions : la mise en oeuvre d'un flot ininterrompu d'immigration en provenance du continent africain principalement, en ce qui concerne la France...


    Lire l'intégralité du discours
    Militer
    Les nouveaux autocollants du MNR sont arrivés !

    Dans la suite logique de son combat contre l'islamisation de notre pays, le MNR souhaite permettre à tous nos adhérents et sympathisants de poursuivre cette lutte militante au moyen de nouveaux autocollants chocs «anti-minarets».

    Vous trouverez ci-après, un agrandissement de l'autocollant (format réel 10 X 15 cm, couleur et résistant à l'eau) et un bon de commande à télécharger.

    (Important : ne pas coller les autocollants sur des emplacements non autorisés : panneaux de signalisation, vitrines, véhicules, etc...)


    Visualiser l'autocollant en grand format
    Télécharger le bon de commande
    Lien de l'article
    Point de vue
    Faut-il vraiment se réjouir
    des révolutions arabes ?


    Les révolutions arabes, un événement historique majeur, un bouleversement comparable à la chute du mur de Berlin. Une mutation qui va faire entrer le monde musulman dans l'ère de la démocratie. Les journalistes et la classe politique ne trouvent pas assez de superlatifs pour saluer, louer et encenser les insurrections de Tunisie, d'Egypte, de Libye et d'ailleurs. On salue la victoire de la liberté, de la démocratie et des droits de l'homme, on se réjouit de l'heureux événement, on vilipende ceux qui demeurent sceptiques, on fait la chasse à ceux qui ont eu des complaisances pour les dictateurs déchus. Bref, les faiseurs d'opinion sont satisfaits.

    Qu'en est-il en réalité et y a-t-il réellement matière à se réjouir ? Notons d'abord qu'il est très difficile de savoir ce qui se passe vraiment dans cette région du monde et soulignons combien il faut être circonspect quant aux prétendues infos colportées par les médias français et occidentaux. Ainsi est-il curieux de constater que la Tunisie par exemple, bien que récemment '' libérée '', génère un flux d'immigrés renouvelé. Et la télévision, sans s'interroger davantage, nous vante d'un côté les progrès de la liberté dans ce pays tout en nous expliquant de l'autre qu'il en résulte un flux massif de "réfugiés". Comme si les Tunisiens fuyaient la liberté.....


    Lire le texte intégral
    Rassemblement Européen en Allemagne
    Discours d'Annick Martin
    à Gelsenkirchen (Ruhr)








    Discours d'Annick Martin, Secrétaire générale du MNR, prononcé à Gelsenkirchen lors du rassemblement européen contre l'islamisation de l'Europe dans la Ruhr (27 mars 2010).


    Galerie photos
    Discours d'Annick Martin à Duisburg-Marxloh (VF)
    Programme complet des trois jours
    Résistance européenne
    Manifestations contre l'islamisation de l'Europe en Allemagne

    Les 26, 27 et 28 mars Annick Martin, Secrétaire générale du MNR, et Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, ont conduit une délégation d’une cinquantaine de Français dans la Ruhr (Allemagne), à l’appel de Markus Beisicht, président de l’association anti-islamisation Pro-Köln, qui mène un combat déterminé contre la construction de mosquées en Allemagne, et qui pilotera la liste anti-minarets aux prochaines élections du Land Nord-Rhein-Westfallen (18 millions d’habitants).

    De toute l'Europe les forces de résistance contre l’islamisation de notre terre ont répondu présent : les Flamands, avec Filip Dewinter, porte parole du Vlaams Belang, ainsi que les Autrichiens du FPOE, les Hollandais, les Suisses, les Italiens, les Scandinaves, etc…

    Programme :

    Vendredi 26 mars :
  • Six manifestations devant des centres islamiques et des mosquées de la région, pour apporter à nos amis allemands le soutien de la résistance française.

    Samedi 27 mars :
  • Conférence de presse internationale.
  • Réunion à 15 h 00 à Schloss Horst, Turffstr. 21, à Gelsenkirchen (une motion sera proposée au vote des participants, exigeant l’organisation d’un référendum, sur le modèle suisse, visant à interdire la construction de minarets en Allemagne et en Europe).

    Dimanche 28 mars :
  • Grande manifestation, à 11 h 00 devant la grande mosquée de Duisburg-Marxloh.


  • Événement
    Photographies
    Tract
    Avec le MNR, halte au pillage de nos caisses sociales

    Le 2 avril, une conductrice est verbalisée pour port de voile intégral. A la suite de cette affaire, le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux révélait que le conjoint de cette femme vivrait en situation de polygamie avec quatre femmes, dont chacune «bénéficierait de l'allocation de parent isolé».

    Notre ministre semble donc découvrir l'existence de la polygamie en France et des abus qu'elle engendre.
    Or la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme estimait en 2006 qu'il y avait de 16 000 à 20 000 familles polygames en France : il ne s'agit donc pas d'un phénomène négligeable, avec toutes les conséquences financières («allocation de parent isolé») et sociales (attribution de logements) qu'il entraîne.

    Refusons les modes de vie contraires à nos traditions européennes !


    Télécharger ce tract
    Tous les tracts
    Lier l'article
    Réflexions sur la protection sociale
    Protéger les Français

    Dans le cadre de la poursuite de ses réflexions sur la mise à jour de son programme, le MNR propose un état des lieux, sur :

  • la santé.
  • la retraite.
  • la politique de la famille.
  • la protection des salariés.
  • l'assistance.


  • Consulter le dossier complet
    Tous nos dossiers
    Tract
    Avec le MNR pour rester chez nous

    A l'heure où la mondialisation nous ruine et Sarkozy nous mène en bateau, le MNR demande au gouvernement de mettre en place une politique de protection des Français :

  • instaurer systématiquement la préférence nationale et européenne à l'embauche et au logement.
  • réserver les prestations d'assistance (RMI) aux Français, supprimer l'AME qui permet aux clandestins d'être soignés à nos frais.
  • taxer les importations en provenance des pays à bas coût de main d'oeuvre qui exercent une concurrence déloyale vis-à-vis de nos productions.
  • préserver nos monuments et églises, emblèmes de notre civilisation, au lieu de favoriser le financement des mosquées.


  • Télécharger le tract à diffuser
    Tous les tracts
    Tract
    Avec le MNR
    halte au racisme anti-blancs !


    Dans un reportage diffusé récemment, la présidente du géant nucléaire AREVA, Anne Lauvergeon, a déclaré que «A compétences égales, eh bien désolée, on choisira la personne venant de...autre chose que le mâle blanc, pour être clair».

    Il est inadmissible qu'un patron déclare ainsi exclure de l'embauche tout un pan de la population, en raison de son sexe et de sa couleur de peau.

    Alors que diverses communautés étrangères ou minoritaires revendiquent leur «droit à la différence» le MNR condamne fermement cette position, visant à mettre à l'écart le groupe le plus nombreux dans notre pays.


    Télécharger le tract en couleur
    Télécharger le tract en noir et blanc (imprimable)
    Tous les tracts
    Tract - Pouvoir d'Achat
    Dans la crise le MNR défend notre niveau de vie

    La crise actuelle est due pour l’essentiel aux méfaits du mondialisme. Les «solutions» proposées par les gouvernants ne peuvent pas être efficaces, car elles ne s’attaquent pas à la concurrence mondiale et aux délocalisations.

    Les importations en provenance de pays à bas coûts salariaux ruinent notre économie. Il y a une solution :
    Supprimons les charges sur les salaires et remplaçons-les par une taxe unique sur les chiffres d’affaires des entreprises*. Ainsi, non seulement vous percevrez votre salaire brut, mais les importations participeront aussi à votre protection sociale*.

    Le pouvoir d’achat augmentera immédiatement de 10 à 15 %.

    * C.S.C.A. : voir notre dossier complet.


    Télécharger le tract à diffuser
    Consulter notre dossier sur la C.S.C.A.
    Analyse de Bernard Bornette
    Sur l'Europe: Sarkozy a rejoint le MNR...
    L'efficacité c'est l'Europe des Nations


    Au plus fort de la crise financière de l'automne 2008 les seules propositions ont émané des Nations, l' ''Europe'' était aux abonnés absents.

    Au MNR nous sommes de longue date convaincus que seules les nations sont en mesure de traiter..... les problèmes qui les concernent.

    Les événements récents viennent de nous en fournir une preuve éclatante : l' ''Europe'' a été totalement absente des tentatives d'apporter des solutions à la crise financière.

    Au contraire, ce fut tout d'abord l'action concertée de deux chefs d'Etat qui a mis en oeuvre le premier processus : une initiative de Gordon Brown, adoptée et efficacement relayée par Nicolas Sarkozy, a lancé en octobre le mécanisme visant à stopper la dégringolade des banques européennes. On a ensuite assisté en un temps record à l'adoption de ce dispositif par les représentants des principaux pays européens qui l'ont ensuite fait approuver sans délai par les autres états européens.


    Lire la suite
    Bilan
    Et si on parlait de l'Euro ?

    Par Bernard Bornette,
    membre du Bureau national.


    Cette construction purement technocratique a 10 ans, et ne se porte pas mal, même si certains pays de l'union Européenne restent à l'écart. C'est le cas de la Grande Bretagne (toujours soucieuse de son indépendance), c'est le cas de la Suède et du Danemark. C'est aussi le cas de la Pologne et de la République Tchèque où le sentiment national est très vivace.

    Car l'adoption de cette monnaie unique s'accompagne évidemment d'une perte de souveraineté nationale (le privilège ancestral de ''battre monnaie''), mais également, d'une réduction considérable de la souveraineté économique, ce qui est autrement plus grave. Car les états adhérents se privent alors de deux des quatre instruments de régulation économique que sont la fixation du taux de change et la détermination de la politique monétaire et notamment la fixation des taux d'intérêt. Avec la disparition des contrôles des changes la valeur de l'Euro échappe totalement aux états, et repose sur des marchés financiers autonomes.


    Lire la suite
    Conférence d'Isabelle Laraque
    La nouvelle stratégie des islamistes

    26 novembre 2008, Bombay: la ville, moteur de l’économie indienne, est cruellement touchée par le terrorisme. Bilan: 171 morts, 295 blessés, attentats commis par des jeunes islamistes pakistanais. 

    Faut-il rappeler que l’islamisme n’est pas une excroissance monstrueuse de l’Islam comme le prétend le Politiquement correct ? 
    Non, l’islamisme est un fondamentalisme révolutionnaire qui vise le retour à la pureté de l’islam des origines. C’est  la résurgence à l’époque contemporaine de l’islam originel qui n’a cédé que sous la pression de forces extérieures  comme le colonialisme, les gouvernements laïques du parti Baas en Syrie et de Nasser en Égypte. L’islamisme existait donc dès les débuts; l’islamisme c’est l’islam.
    Longtemps assoupi, il s’est réveillé en Iran en 1979 avec l’arrivée au pouvoir de Khomeiny.
    Les islamistes sont nos ennemis: ils en ont décidé ainsi. C’est l’ennemi qui nous désigne.
    Ils sont porteurs d’une idéologie qui repose sur le ressentiment. Pour mettre un terme à leurs échecs économiques, politiques, militaires, ils croient que « L’islam est la solution ».


    Lire le discours d'Isabelle Laraque
    Eclairage de Bernard Bornette
    Nicolas Sarkozy et les dividendes

    Qui donc a dénoncé récemment le "siphonage des profits par les actionnaires" ? Non, ce n'est pas Besancenot, mais Nicolas Sarkozy lors de sa conférence du 5 février.

    Souhaitant caresser la gauche dans le sens du poil, il s'est prononcé pour le partage des bénéfices suivant: "1/3 revenant aux salariés, 1/3 qui vont directement dans la poche des actionnaires et le 1/3 qui reste, dans l'entreprise", faisant ici apparaître une considération pour l'actionnaires tout à fait conforme à la vision de la gauche. Cette déclaration est néanmoins la seule indication précise donnée lors d'une conférence tournée vers le "social", avec de multiples propositions vagues et non chiffrées.

    Il faut savoir que l'ordre de grandeur du dividende versé par les entreprises, évidemment variable dans le temps et selon les entreprises, est en général de l'ordre de 5% de la valeur de l'action qu'il rémunère. Ces dividendes sont soumis à l'impôt sur le revenu. "C'est encore heureux" diront nos vigilants censeurs, qui oublient donc de calculer que le revenu net après impôt n'est guère supérieur à l'intérêt versé par le "livret A" des caisses d'épargne: 2,5% aujourd'hui, non imposable.


    Lire le dossier
    Orientations
    Les leçons à tirer de la crise

    Crise économique et financière : les remises en cause, les responsabilités, les axes de refondation

    La crise financière et économique constitue un événement majeur qui va marquer le début de ce siècle. Elle annonce la fin du système dans lequel nous vivons et représente l’échec majeur des dirigeants qui nous gouvernent depuis des décennies. Elle est porteuse de perturbations très graves qui vont mettre en cause le niveau de vie des Français et fragiliser l'équilibre économique et social de notre société. Mais elle peut aussi être l'amorce d'un changement profond, car, au-delà des difficultés très sérieuses qui vont en résulter, elle peut être l’occasion de mutations bénéfiques et donner naissance à un nouveau système économique et financier et à un nouvel équilibre géopolitique plus conformes aux intérêts des peuples européens.


    Lire le dossier complet
    Grande souscription nationale
    Aidez le MNR !

    Ne bénéficiant plus de subvention publique depuis les élections législatives, le MNR ne peut compter que sur ses propres
    moyens pour assurer son financement afin de poursuivre son action de rassemblement et de rénovation de la droite nationale, au service de la France.

    Le MNR en appelle à la générosité de tous les Français qui se reconnaissent dans son action de défense de notre nation et de notre civilisation européenne face au mondialisme, à l'islamisme et au délin des valeurs.

    Chaque don au MNR donne droit à une déduction d'impôts de 66%. Si vous donnez 50 euros au MNR, vous recevrez un reçu fiscal anonyme ouvrant à une réduction d'impôts de 33 euros. Votre don ne vous aura réllement coûté que 17 euros.

    Pour effectuer un don au MNR, téléchargez ci-dessous le formulaire et renvoyez-le à : MNR - 15 rue de Cronstadt - 75015 Paris.


    Téléchargez le formulaire de souscription (pdf 36 ko)


     Consulter notre magazine
     Contactez-nous
     Découvrez le MNR
     Adhérez au MNR

     OK
        Culture
        École
        Économie
        Environnement
        Europe
        Famille
        Identité
        Immigration
        International
        Islam
        Libertés
        MNR
        Mondialisation
        Nation
        Politique
        République
        Sécurité
        Social
        Travail
        Turquie
        Valeurs


     
    Remonter en haut de la page