Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
Actualité - 16 septembre 2016
Le Chêne Hebdo n°157

Le Chêne Hebdo, magazine internet d'information politique de la Droite Nationale, paraît chaque vendredi.



Pour recevoir chaque vendredi Le Chêne Hebdo, inscrivez-vous à notre liste de diffusion en envoyant un courriel à :
liste-diffusion-subscribe@m-n-r.fr

N'hésitez pas à faire connaitre Le Chêne Hebdo en le rediffusant à vos contacts.


Télécharger les anciens numéros
Communiqué du 18 juillet 2016
ETAT ISLAMIQUE : 2500 morts en deux ans : arrêtons le « pas d'amalgame » 

Le Monde, dans son édition du 17 juin 2016, fait état de 2 500 morts dus à l'Etat islamique en deux ans. Depuis, il y a eu la tuerie de Nice (84 morts), l'agression dans un train en Bavière, en attendant d'autres meurtres...On peut contester la manière dont la lutte est menée en France contre le terrorisme islamique (presque jamais disigné par son nom) ; de toutes façons, il est clair que cette lutte doit être menée. Néanmoins, cette lutte ressemble à celle d'un médecin qui ne s'attaquerait qu'aux symptômes d'une maladie : cette dernière subsiste. Comme le fait justement remarquer l'AGRIF, les hommes politiques ne veulent pas désigner la cause profonde : la vénération des textes de base de l'islam, qui contiennent des appels aun meurtre. Il faudrait écouter les paroles du maréchal Sissi, chef de l'Etat égyptien, sur une réforme nécessaire de l'islam. Il avait appelé une « révolution religieuse », avant l'attentat contre Charlie-Hebdo. On ne peut qu'être frappé aussi par le peu de réactions de la communauté musulmane aux sanglants attentats commis : « qui ne dit mot consent » ?

Avec tous ceux qui veulent protéger notre civilisation, nos modes de vie, exigeons des hommes politiques qu'ils ouvrent les yeux sur la vraie nature de l'islam, et qu'ils prennent les mesures en conséquence, sans crier à l'islamophobie quand des appels à la lucidité sont lancés.


Lien permanent
Communiqué du MNR du 15 juillet 2016
Après Paris, Bruxelles, Nice, etc.. qu’attendent t-ils pour prendre les mesures qui s’imposent ?

Une fois de plus, la France est en deuil et les condoléances des politiciens de tous bords, affluent dans tous les médias et les réseaux sociaux, ce qui est bien normal en ces circonstances. Mais quand prendront-ils les mesures efficaces pour que tels actes de barbarie cessent ?

Quand vont-ils déchoir  immédiatement de la nationalité Française  tous les binationaux associés à des réseaux islamistes ou criminels.
Quand vont-il rétablir les contrôles aux frontières nationales et renforcer les contrôles au niveau de l’Europe ?
Quand vont-il décider l’arrêt immédiat de toute immigration en provenance des pays arabo-musulmans ?
Quand vont-ils expulser immédiatement tous les étrangers en situation illégale en France ?
Quand vont-ils mettre en place une structure nationale de coordination de nos moyens de renseignements ?
Quand vont-ils mettre fin  à la politique d’attribution automatique de la nationalité ? 

Si le Président de la République et son gouvernement ne sont pas capables de prendre les mesures nécessaires et urgentes de sauvegarde nationale et de lutte contre les réseaux et les tueurs djihadistes et autres, le mieux pour la France et les Français est qu’ils partent. 


Lien permanent
Communiqué du MNR du 25 juin 2016
Après le « Brexit »

Le MNR , rappelle sa volonté de réformer l'Europe actuelle, et de fonder une Europe des nations souveraines et des peuples libres, une Europe qui défende l’identité et les valeurs européennes et chrétiennes de civilisation, une Europe libérée de la tutelle de l’OTAN, une Europe refusant la Turquie en son sein et établissant un partenariat privilégié, économique, politique et de sécurité avec la Russie.


Lien permanent
Communiqué du MNR - 22 juin 2016
Cagnotte CGT : qui paiera les dégradations ?

Le site info'com CGT indique, au 22 juin 2016, un montant de 481 850 euros pour les sommes récoltées ; « L’ensemble des sommes récoltées sera reversé à partir du 30 mai aux salarié.e.s en grève reconductible selon les modalités déterminées par leurs représentants. » Cependant, il n'est nullement question de réparer les dégâts très importants (en particulier à l'encontre de l'hôpital Necker- Enfants malades occasionnés par les diverses manifestations. Ainsi donc, les syndicats font preuve d'une irresponsabilité totale quant aux conséquences des mouvements qu'ils ont lancés. Comment peut-on sérieusement faire confiance à des organisations syndicales qui sont prêtes à laisser faire toutes les dégradations (les contribuables paieront... !) pour maintenir leurs revendications.

Avec tous ceux qui sont attachés au bien public, demandons aux hommes politiques de mettre tout en œuvre pour limiter le pouvoir exorbitant des syndicats.


Lien permanent
Communiqué du MNR du 15 juin 2016
Manifestation du 14 juin 2016 : les syndicats ne regrettent rien pour l'hôpital ?

Lors de cette nouvelle manifestation contre la loi sur le travail, de violents incidents ont éclaté, faisant des dizaines de blessés parmi les policiers et les manifestants. Il s'agit, malheureusement, d'un scénario devenu habituel. Mais, cette fois, on peut parler d'abjection quand l'hôpital des enfants malades a été pris pour cible. Il y a eu, naturellement, des déclarations indignées de personnalités politiques, mais on cherche vainement une manifestation de regret de la part des organisations syndicales à l'origine de ce mouvement. Pire : quand la préfecture de police montre des photos de casseurs CGT, le syndicat accuse la police de violences. On ne peut qu'être écoeuré par une telle attitude.

Quoi qu'on puisse penser du projet de loi incriminé, on ne voit pas comment justifier le blocage du pays par des grèves à répétition, et les violences qu'entraînent toujours ces manifestations. Mais les syndicats n'auraient pas un tel pouvoir de nuisance s'ils n'étaient pas financés.autrement que par les cotisations de leur faible nombre d'adhérents.

Avec tous ceux qui souhaitent que les activités économiques puissent dérouler sans entraves, demandons l'arrêt du financement public des syndicats.


Lien permanent
Magazine
Le Chêne n°82,
numéro spécial


Si je me suis mis en retrait de la politique, je ne me suis pas pour autant désintéressé du sort de notre nation et je me ronge de voir chaque jour notre identité et nos valeurs mises à mal par une classe politique et médiatique d’essence totalitaire, entièrement vouée au politiquement correct. Je déplore d’autant plus cette évolution qu’il n’y a à mes yeux aucune fatalité à ce déclin de la France et de l’Europe. D’autres hommes au pouvoir, et tout pourrait changer.

C’est ce que j’ai voulu démontrer dans ce livre. Un livre d’espoir qui prouve que tout demeure possible.

Bruno Mégret


Télécharger Le Chêne n°82
L'acheter aux Editions Cité Liberté
L'Acheter en ligne sur Amazon
Magazine
Le Chêne n°83 est paru

Loi El Khomri : l’art de retourner en arrière quand on veut aller de l’avant

Au sommaire de ce numéro:

  • Editorial : Loi El Khomri : l’art de retourner en arrière quand on veut aller de l’avant.
  • Actualité, communiqués de presse.
  • Terrorisme : la classe politique responsable (par Bruno Mégret).
  • Antiracisme, immigration, mondialisation et démocratie.
  • Une fin de quinquennat qui s’annonce longue.
  • Vie du mouvement.
  • Le dernier livre de Bruno Mégret.

  • Télécharger Le Chêne n°83
    Tous les magazines
    Lien permanent
    Le nouveau livre de Bruno Mégret
    Le Temps du phénix

    Le Temps du phénix est un récit d'anticipation qui relate le quinquennat d'un président imaginaire élu en 2017. En rupture avec le politiquement correct et la classe politique actuelle, ce dernier devra surmonter de multiples difficultés pour mener à bien son projet.

    Porté par une vision géopolitique, animé par un projet européen novateur, défendant l’identité, la prospérité et la puissance de la France, le chef de l’État imaginé par Bruno Mégret ouvre une voie nouvelle qui rompt avec les errements de la vie publique d’aujourd’hui.

    Au cœur de l'actualité, ce livre apporte un éclairage original sur les débats qui agitent la scène médiatique. À un moment où la mode est au déclinisme, le Temps du phénix propose une vision optimiste et volontariste de l'avenir de la France. Il montre comment un autre projet et une autre méthode de gouvernement pourraient, malgré les obstacles, redonner un destin à notre nation.

    Loin des ouvrages politiques militants, le Temps du phénix s’apparente à un roman. Le récit y est nourri par de nombreux rebondissements, le flux d’événements tour à tour heureux ou décevants et le sort parfois tragique des personnages.


    Le site du livre
    Bon de commande du livre
    Lien permanent
    Communiqué de presse du MNR du 14 novembre 2015
    Après les attentats à Paris : à quand un changement de politique ?

    Le bilan des attaques du 13 novembre 2015 à Paris et au Stade de France, est le plus lourd jamais enregistré en France : plus de 130 morts, plusieurs centaines de blessés, dont un bon nombre en « état d'urgence ». Au-delà de l'émotion légitime suscitée, nos hommes politiques vont-ils ouvrir les yeux sur leur attitude face à l'immigration et l'islamisation ? La revendication de l'État islamique est faite «au nom d'Allah ». L'attaque a pris pour cible « la capitale des abominations et de la perversion, celle qui porte la bannière de la croix en Europe, Paris ». A quoi a donc servi la stupide islamophilie de nos dirigeants ? C'est clairement notre civilisation qui est visée, et même le christianisme. Certes, la France n'est pas la seule visée, mais il lui faut prendre lucidement sa part de responsabilité, sans présumer de ses forces : pour détruire DAECH, aucune aide n'est superflue, qu'il s'agisse du gouvernement légal syrien ou de la Russie. Quand nos dirigeants prétendent que l'homme à abattre est Bachar al Assad, ils se trompent clairement de cible. Quand ils nous demandent d'accueillir des milliers de « migrants », ils prennent le risque de faire entrer de nouveaux soutiens au terrorisme islamiste.

    Pour que le terrible bilan du 13 novembre 2015 porte ses fruits, il faut que nos dirigeants arrêtent leur soutien à l'immigration et l'islamisation, et qu'en Syrie, ils coopèrent avec Bachar Al Assad et les forces russes, au lieu de soutenir de soit-disant « rebelles modérés » comme ceux d'Al Nosra, qui sont en fait des islamistes.


    Lien permanent
    Communiqué du 5 novembre 2015
    Don du sang par les homosexuels : après le « mariage pour tous », la « contamination pour tous » ?

    Le ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé mercredi 4 novembre 2015 l’autorisation, au printemps 2016, sous conditions, du don du sang par les homosexuels Elle indique, entre autres, « C’est la fin d’un tabou et d’une discrimination ». Le problème, c'est qu'il ne s'agit pas de tabou, mais de santé publique. Nos autorités veulent oublier le scandale du sang contaminé en 1985. Les hémophiles contaminés et encore vivants apprécieront cette décision. Le Comité consultatif national d'éthique, avait indiqué , le 31 mars 2015 : « En raison d’un manque de connaissances, lever la contre-indication pourrait entraîner une augmentation du risque de transmission du VIH pour le receveur ». Aucun élément scientifique nouveau ne peut justifier la dernière décision ministérielle. En revanche, l'influence des groupes de pression homosexuels n'a pas diminué...M. Touraine déclare : « ...nous allons réécrire les questionnaires à remplir lors d’un don de sang pour préciser les conditions pour les homosexuels » Mais comment peut-on être sûr qu'ils seront remplis avec sincérité ? D'autre part, la discrimination existe de toutes façons, puisque ne sont concernés que les hommes homosexuels, et non les femmes. Bien entendu, cela vient de la différence des pratiques, et celles des lesbiennes n'entraînent pas du tout les mêmes risques, ce qui est tu par notre ministre.

    Continuons sans relâche à dénoncer la soumission de nos gouvernants à des groupes de pression qui leur font tourner le dos à la réalité.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 4 novembre 2015
    Licenciement de Philippe  Verdier : où est la liberté de pensée ?

    Philippe Verdier, présentateur Météo de France 2, vient d'être licencié, suite à la publication de son livre « Climat Investigation », dans lequel il met en cause la probité du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec). Il faut noter qu'il n'est pas le seul à émettre un tel jugement...mais il faut croire qu'il y a dans ce domaine, comme dans d'autres, une pensée obligatoire, ce qui est un peu surprenant au pays des « droits de l'homme ». Cette décision intervient un mois avant la tenue à Paris de la Cop 21, conférence internationale sur le climat, qui devrait être présidée par Laurent Fabius.

    Continuons à lutter pour que les autorités (politiques et autres) fassent preuve de plus d'honnêteté dans la manière d'aborder les questions qui se posent, s'agissant du climat ou d'autres choses.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 29 octobre 2015
    Accident de Puysseguin : pourquoi invoquer la « république » ?

    Après le dramatique accident d'autocar qui a coûté la vie à 43 personnes, le président de la république s'est déplacé, ainsi que cinq ministres, pour une cérémonie d' «hommage républicain » le 27 octobre. Sans méconnaître la douleur des proches des victimes, on peut se demander si c'était bien la place du président et de tous ces ministres : n'aurait-il pas suffi de la présence d'autorités locales (préfet, maires) ? Un tel déplacement a forcément un coût, financier, et en temps, et, au nom de l'efficacité politique, on peut le regretter. D'autre part, qu'est-ce que la « république » vient faire ici ? Il s'agit d'un drame humain, sans rapport avec les institutions qu'évoquent le mot utilisé. On peut aussi regretter l'emploi, malheureusement répandu du mot « hommage », qui ne devrait pas s'appliquer à de simples victimes, quelle que soit la gravité des circonstances.

    Travaillons à la mise au pouvoir politique d'hommes et de femmes soucieux d'efficacité, sans utilisation des émotions pour leur promotion personnelle.


    Lien permanent
    IXème journée de Synthèse Nationale
    Thème : Un autre monde est possible

    De 11 h à 18 h 30

    Dimanche 11 octobre 2015

    IXe Journée nationaliste et identitaire

    PARIS RUNGIS (94)

    organisée par Synthèse nationale

    UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE !
    Avec :

    Stand de Synthèse nationale
    Nombreux stands et animations-
    Gabriele Adinolfi, Polaris (Rome)
    - Serge Ayoub, militant solidariste
    - Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale
    - Carl Lang, Président du Parti de la France
    - Martin Peltier, écrivain, journaliste
    - Luc Pécharman, Synthèse nationale
    - Philippe Randa, éditeur, écrivain
    - Jean-Claude Rolinat, essayiste
    - Robert Spieler, ancien député, chroniqueur à Rivarol
    - Pierre Vial, Président de Terre et peuple

    En concert : LES BRIGANDES

    Participation à la journée : 10 €


    Communiqué de presse du MNR du 7 septembre 2015
    Un enfant mort sur une plage: quel bon moyen de faire accepter plus d'immigration...

    La photo du petit Aylan, trouvé mort sur une plage, ne peut qu'émouvoir. Mais, comme le président Hollande lui-même l'a dit, il y a tous ceux qui n'ont pas été photographiés... La vague d'émotion suscitée par cette photo a permis de culpabiliser encore plus les États européens, « coupables » de ne pas bien accueillir les migrants. Cependant, pourquoi nos hommes politiques ne se posent-ils pas de questions sur l'indifférence des richissimes États du Golfe, qui auraient largement les moyens d'accueillir tous ces exilés majoritairement musulmans ? Pourquoi l'Europe, de civilisation fondamentalement chrétienne, devrait-elle accueillir des dizaines de milliers de personnes qui ne partagent aucunement nos modes de vie ? D'autre part, mis à part les chrétiens odieusement persécutés, ces migrants ne sont-ils pas en fait des déserteurs qui refusent de se battre pour leur pays ?

    Avec tous ceux qui sont attachés à notre civilisation, luttons pour que nos hommes politiques fassent preuve de plus de lucidité et de courage véritable face à des événements qui risquent de nous submerger.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 24 août 2015
    Décès d'Emmanuel Ratier : une perte immense pour la droite nationale

    Nous avons appris avec tristesse le décès, le 19 août, d'Emmanuel Ratier, dans sa cinquante-huitième année. On peut considérer qu'il avait pris la suite d'Henry Coston comme « mémoire de la droite nationale ». Sa lettre d'informations confidentielle, Faits et Documents, depuis dix-neuf ans, fourmillait d'informations que le Système aurait préféré tenir secrètes...mais qui étaient connues , puisque photocopiées, mais jamais divulguées !Bien sûr, nous ne nous attendions pas à un hommage des télévisions publiques !

    Après la disparition d'Emmanuel Ratier, formons le vœu qu'apparaissent des journalistes ayant le même courage et la même indépendance (à l'image de ce que tous devraient être).


    Lien permanent
    Communiqué de presse du 13 juillet 2015
    Agression de Jérôme Bourbon : liberté d'expression dans un seul sens ?

    Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol, hebdomadaire de la droite sans compromis, vient d'être victime d'une agression (filmée et diffusée) en plein Paris. Naturellement, il n'y a eu aucun compte-rendu dans la presse « politiquement correcte ». Après l'épisode « Je suis Charlie », on peut rire (ou pleurer)...

    Le MNR exprime sa solidarité à Jérôme Bourbon, et dénonce l'hypocrisie du Système, qui ne défend les médias que quand ils parlent dans le même sens que lui.


    Lien permanent
    Communiqué de presse du MNR du 26 juin 2015
    Écoutes américaines en France : comment faire confiance à un tel « allié » ?

    Les documents Wikileaks, (relayés par Mediapart) montrent que, non seulement trois chefs d'État français (J. Chirac, N. Sarkozy, F. hollande), mais aussi des ministres, des hauts fonctionnaires, des parlementaires et des diplomates ont été surveillés téléphoniquement pendant près d’une décennie par les services secrets américains (NSA).

    La NSA est le plus gros service de renseignement américain, chargé théoriquement de la lutte antiterroriste. A ce sujet, le président F. Hollande a déclaré : « Les États-Unis sont nos alliés, cela suppose que nous soyons respectés. » Mais aussi : «Ces révélations couvrent une période qui n’a plus à être prolongée compte tenu des engagements pris». Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a rejeté avec force les appels à une remise en question des relations avec les États-Unis et à la suspension des négociations du TTIP (Traité de libre-échange transatlantique), faisant valoir «qu’entre grandes nations, (…) on a des responsabilités dans le monde» et beaucoup d’intérêts économiques... » (Le Monde)

    Ainsi donc, la réaction des autorités françaises est pratiquement inexistante. Comment ne pas faire le parallèle avec notre attitude à l'égard de la Russie (refus de livraison des porte-hélicoptères Mistral), à propos d'un conflit (Ukraine) qui ne nous concerne pas ?

    Avec tous les patriotes, exigeons de nos gouvernants une attitude qui serve les intérêts de notre pays, et non pas un alignement servile sur les positions américaines.


    Lien permanent
    Communiqué du 15 mai 2015
    Vente de Rafales au Qatar : l'argent n'a pas d'odeur !

    Le président français a assisté, lundi 4 mai 2015, à Doha, au Qatar, à la signature officielle de deux contrats de vente de 24 avions de combat Rafale à l’émirat. Ce contrat s'élève à 6,3 milliards d'euros.  Si, sur le plan commercial, on peut se réjouir pour Dassault Aviation et pour notre pays, il semble malheureusement que, parallèlement, notre compagnie Air France doive en pâtir : le Qatar avait mis la condition d'obtenir des droits de trafic supplémentaires vers la France pour sa compagnie aérienne, Qatar Airways. Le président Hollande a affirmé que «notre diplomatie a été particulièrement active (...) la France est regardée comme un pays fiable». Quand on songe au sort des deux navires Mistral, toujours pas livrés à la Russie, on peut trouver que notre président ne brille pas par la franchise...

    A propos du Qatar, voici ce qu'on pouvait lire dans Courrier International du 30 septembre 2014 : « Alors que le Qatar affirme combattre l'extrémisme et a rejoint la coalition contre l'État islamique, différents rapports sur le terrorisme du département d'État américain montrent que des Qataris financent, avec l'aval de l'émirat, le mouvement djihadiste en Irak et en Syrie. » Ainsi donc, nous préférons commercer avec les soutiens de l'islam radical plutôt qu'avec les défenseurs de notre civilisation.

    Avec tous les patriotes, demandons que notre politique internationale vise à soutenir d'abord les amis de l'occident.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 11 mai 2015
    Absence des chefs d 'État à Moscou le 9 mai : honte à l'Occident

    Les cérémonies commémorant les 70 ans de la victoire sur l'Allemagne nazie se sont tenues à Moscou en présence de Vladimir Poutine et de plusieurs chefs d’État, dont le président chinois, Xi Jinping, l’Indien Pranab Mukherjee, l’Egyptien Abdel Fattah Al-Sissi, le Vénézuélien Nicolas Maduro, le Sud-Africain Jacob Zuma ou bien encore le Cubain Raul Castro. Ainsi, aucun chef d'État occidental n'était présent, Moscou étant accusé de soutenir en Ukraine les insurgés du Donbass.

    Il faut rappeler que V. Poutine avait assisté aux cérémonies commémorant le débarquement allié en Normandie. En l'occurrence, il s'est montré beaucoup plus beau joueur qu'eux, rendant hommage aux peuples de « Grande-Bretagne, de France et des Etats-Unis pour leur contribution à la victoire. » Quoi qu'on doive  penser des conséquences de la guerre en Europe de l'Est, rien ne justifie d'oublier la contribution soviétique à la victoire sur le nazisme. Les occidentaux voudraient-ils faire renaître la « guerre froide » ? Comme l'a déclaré l'écrivain Vladimir Fédorovski , « Les Russes sont terriblement offensés par cette absence des Occidentaux.» Mais peut-être que les 26 millions de victimes russes de la deuxième guerre mondiale sont un « détail » !!!?

    Avec tous les défenseurs de notre civilisation, opposons-nous à cet alignement servile vis-à-vis des États-Unis, et travaillons à une politique de coopération constructive avec la Russie.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 9 mai 2015
    Cazeneuve à Calais : toujours plus pour les étrangers !

    Le ministre de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, en visite au centre d'accueil de jour des migrants, à Calais,  lundi 4 mai 2015, a déclaré , entre autres, que « trop de migrants qui pourraient bénéficier de l’asile en France hésitent encore » .

    On ne peut inciter plus clairement les immigrants à s'installer en France, cela au moment où la région et les autorités redoutent une nouvelle affluence, en conséquence des vagues arrivant par l'Italie. Décidément,nos dirigeants sont toujours aussi aveugles sur les conséquences dramatiques de l'immigration sur notre pays.

    Avec tous les patriotes, continuons à demander un coup de frein aux folles politiques d'accueil des clandestins, qui ne peuvent conduire qu'à un désastre financier et humain.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 17 mars 2015
    Parité départementales 2015 : une complication inutile et ridicule

    Aux élections départementales (ex-cantonales) 2015 des duos homme-femme seront élus, afin d'imposer une égalité absolue de représentation des hommes et des femmes. Il s'agit là d'une discrimination positive qui ne dit pas son nom. On ne peut éviter de remarquer qu'il y a là une contradiction absolue avec l'instauration du « mariage pour tous » qui nous a été imposé : si les couples homme-homme et femme-femme ont la même valeur que les couples homme-femme, on ne voit pas pourquoi il faudrait imposer des duos homme-femme aux élections.

    Avec tous ceux qui sont attachés à une vision naturelle de la société, luttons contre les méfaits d'un féminisme mal compris, qui veut imposer des activités non souhaitées à un grand nombre de femmes.


    Lien permanent
    Communiqué de presse du MNR du 1 mars 2015
    Visite de quatre parlementaires en Syrie : comment peut-on désapprouver ?

    La récente visite en Syrie de quatre parlementaires français (dont un socialiste), dont trois ont rendu visite à Bachar el Assad, a provoqué une intense agitation désapprobatrice à gauche :
    "Je veux condamner avec la plus grande vigueur cette initiative", a lancé le chef du gouvernement. Et aussi : "Que des parlementaires aient ainsi, sans crier gare, rencontré un boucher", "je crois que c'est une faute morale". Le président de la république a , lui aussi, « condamné » cette initiative.

    Quoiqu'on pense du dirigeant de la Syrie, on ne voit pas en quoi le fait d'aller discuter avec lui peut constituer une faute, alors que ce pays est ravagé aussi par les atrocités des combattants de l' « État islamique » (Daech, comme aiment à l'appeler nos hommes politiques et nos journalistes, pour ne pas parler de l'islam).
    Au contraire, il peut être d'un intérêt capital de renouer des relations avec lui, dans la mesure où il s'oppose aux islamistes. Mais nos dirigeants veulent-ils vraiment s'opposer aux ravages de l'islamisme ?

    Avec tous les défenseurs de notre civilisation, dénonçons la duplicité de nos dirigeants face au danger islamiste.


    Lien permanent
    Communiqué de presse du MNR du 16 février 2015
    Après Charlie Hebdo, l'hyper cacher, Copenhague : toujours pas d'amalgame ? !!!

    Itélé indique que le 28 décembre dernier, le chef d'Etat égyptien, le président Al Sissi, a tenu au Caire, à l'université Al Azhar, un discours dans lequel il explique que « la peur et le rejet de l'islam ailleurs sur la planète viennent de l'islam lui-même et que cette crainte est fondée ». Il a dit, entre autres : «est-il concevable qu'1,6 milliard de personnes puissent penser qu'ils doivent tuer les autres membres de l'humanité, qui comptent sept milliards de personnes, aux fins de pouvoir vivre ?».
    Nos hommes politiques voudront-ils réfléchir à ces paroles venant du chef du plus grand État arabe, très majoritairement musulman ?
    En vérité, si les actions des services de renseignements, des polices, des armées, sont utiles, elles ne suffiront pas à extirper les idées qui sont à la base des actions terroristes.

    Avec tous les défenseurs de la civilisation occidentale, luttons pour que nos responsables ouvrent enfin les yeux sur la source véritable des attentats qui ensanglantent le monde, seule manière d'aboutir à des actions efficaces.


    Lien permanent
    Communiqué du 26 janvier 2015
    Législative partielle des 1er et 8 février 2015 : la droite nationale est présente

    Pour remplacer Pierre Moscovici dans la 4ème circonscription du Doubs, l'Union de la Droite Nationale sera représentée par Alde Vinci, du PDF. Son suppléant est Christophe Devillers, qui conduisait la PdF/MNR/NDP aux élections régionales de 2010 en Franche-Comté.

    Le MNR souhaite bonne chance à Alde VINCI, candidat de la vraie droite.


    Lien permanent
    Communiqué du MNR du 7 janvier 2015
    Après l'attentat contre Charlie-Hebdo : le bal des aveugles et des hypocrites

    Après l'opération islamiste qui a coûté la vie à une douzaine de personnes au siège de Charlie-Hebdo, les réactions officielles se sont multipliées, ce qui est normal.
    Mais quand on lit que «  Un attentat contre la presse est un attentat contre la République. » (J.P. Huchon, président du Conseil Régional d'Ile de France)  ou que « Ce qui s’est passé ce matin au siège de Charlie Hebdo est une attaque odieuse contre un des piliers de notre démocratie, un acte d'une barbarie extrême contre ceux qui, au quotidien, font vivre l’information et animent le débat public. » (Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication). Ou que :
    « Olivier Galzi (I-Télé), Président du Press Club, l’ensemble des journalistes membres du Conseil d’Administration du Club et Isabelle Bourdet, sa directrice expriment leur indignation totale face à cette attaque sans précédent et d’une lâcheté absolue contre la presse française. »
    Ou quand François Hollande parle d'un acte « contre un journal, c' est-à-dire contre l'expression de la liberté », nous n'oublions pas le véritable lynchage médiatique dont a été victime Eric Zemmour (par exemple par i-télé) pour avoir mis en évidence les dangers de la présence sur notre sol de millions de musulmans. Comment donc pouvons-nous prendre au sérieux tous ces personnages ?

    Avec tous les patriotes, accentuons la pression pour que nos hommes politiques mettent fin à la folle islamisation de notre pays.


    Lien permanent
    Chez nos amis
    TV Libertés : l'alternative aux médias prisonniers du Système

    Pensez-y, depuis le 30 janvier 2014, une télévision réellement libre existe :

    TV Libertés : accès sur internet à www.tvlibertes.com, en direct ou en rediffusion.

    Sur ordinateur, sur téléviseur connecté à internet, sur tablette numérique, ou téléphone mobile connecté à internet.


    Dossier
    Le projet de réforme des retraites proposé par le MNR

    Financement des retraites par la Contribution Sociale sur tous les moyens de paiements en France (C.S.T.M.P)


    imageLe sujet du financement des retraites fait l'objet de débats politiques passionnés et souvent bien peu rationnels.
    Le système actuel qui recouvre des régimes très disparates et très inégalitaires est en faillite, mais ce n'est pas une raison pour accepter la réforme proposée par le gouvernement qui ne s'attaque pas aux véritables tares du système, qui ne répond que partiellement aux besoins et laisse perdurer les injustices.
    C'est pourquoi le MNR a décidé de présenter un projet réaliste, qui tient compte de l'évolution démographique et de la faiblesse de la croissance, et défend les intérêts des retraités actuels et des futurs retraités.


    Consulter le dossier complet en cliquant sur le lien ci-dessous.
    (mise-à-jour juillet 2013)


    Lire notre dossier complet
    Retraites
    Francis Bocquillet invité de Radio Courtoisie.

    Le mercredi 17 juillet 2013, sur Radio Courtoisie, dans le cadre du Libre journal de Martial Bild, Francis Bocquillet, membre du Bureau national du MNR, a exposé le projet de réforme des retraites du MNR.








    Lien permanent
    Projet de réforme des retraites proposé par le MNR
    Tract
    Avec le MNR, demandons la suppression de la retraite pour les immigrés n'ayant pas travaillé en France

    Dans le livret «Vivre en France», édité par le Ministère de l'immigration, de l'intégration, de l'identité nationale et du développement solidaire (maintenant rattaché au ministère de l'intérieur), on lit que les immigrés n'ayant pas travaillé en France peuvent demander, sous certaines conditions d'âge et de ressources, «l' allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)». Cette allocation peut s'élever en 2010 à 709 mensuels, et 1157 en cas de vie en couple, c'est-à-dire plus que la retraite de beaucoup de commerçants, agriculteurs, salariés qui ont cotisé toute leur vie ! Alors que problème du financement des retraites n'est pas résolu, et va se reposer de manière aigüe, il est stupéfiant qu'une telle aide existe.


    Télécharger ce tract
    Tous les tracts
    Tract
    Contre le vote des étrangers : restons maitres chez nous !

    Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a promis récemment (le 20 septembre 2012) qu’un projet de loi sur le droit de vote des étrangers serait préparé «pour l’année prochaine».

    La constitution dispose, dans son article 3, que : «Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques».

    Il s’agirait donc d’une modification majeure du fonctionnement de nos institutions. Alors que, déjà, un certain nombre de «Français» d’origine immigrée ne se sentent nullement liés à notre pays, sinon pour en tirer des avantages, il serait particulièrement choquant que les étrangers extra-européens puissent participer au vote aux élections municipales, participant ainsi indirectement au choix des grands électeurs, qui eux-mêmes désigneront plus tard les sénateurs.

    AVEC LE MNR, DISONS NON AU VOTE DES ETRANGERS
    NON-EUROPEENS AUX ELECTIONS MUNICIPALES


    Télécharger le tract
    Tous les tracts
    Lien article
    Tract
    Économies budgétaires : si on parlait de l'immigration ?

    Dans son intervention télévisée du 27 octobre 2011, Nicolas Sarkozy a indiqué qu'il fallait réaliser «6 à 8 milliards d'économies» pour 2012.

    Sans que des annonces précises aient été faites, on se doute qu'un nouveau tour de vis budgétaire va frapper les français. Et pourtant, il existe un gisement d'économies gigantesque, auquel il n'est jamais touché : il s'agit du coût de l'immigration.

    Selon Yves-Marie Laulan, cofondateur de l'institut de Géopolitique des Populations, le coût réel de l'immigration est de 60 à 70 milliards d'euros par an (propos pour Monde et Vie du 16 juillet 2011). En 2010, Malika Sorel, membre du Haut Conseil à l'intégration, chiffrait ce coût à 36 milliards d'euros par an. Malgré l'écart entre ces deux évaluations, on comprend bien qu'il s'agit d'un coût énorme, se chiffrant en dizaines de milliards.

    Alors, pour quelles raisons, les gouvernements successifs n'en ont-ils pas tenu compte ?

    AVEC LE MNR, DÉPOSONS LE FARDEAU DE L'IMMIGRATION
    (AME, CMU, logements sociaux, allocations familiales, etc...)


    Télécharger le tract
    Tous les tracts
    Lier cet article
    Tract
    Subventions aux associations :
    halte au gaspillage de notre argent !


    En 2010, les subventions des ministères aux associations loi de 1901 ont dépassé 1,3 milliard d’euros (cf. le «Jaune budgétaire», «Effort financier de l’Etat en faveur des associations», annexe au projet de loi de finances pour 2012). Il s’agit donc d’une somme considérable (qui ne prend pas en compte les multiples subventions accordées par les diverses collectivités territoriales).

    En ces temps de difficultés économiques, il est normal de se poser la question de la justification de telles dépenses. Si certaines subventions se justifient, d’autres sont plus douteuses : est-il normal que SOS racisme ait reçu 534 000 € ? Nous savons bien que cette association ne s’occupe jamais du racisme anti-blanc. Le «Secours islamique de France» a reçu 379205 €, les «Scouts musulmans de France» ont reçu 143 949 €. Qu’en est-il de la laïcité si souvent invoquée par nos dirigeants ?

    Il est donc urgent de revoir toutes ces subventions pour les diminuer et alléger ainsi une partie du fardeau de l’Etat.

    AVEC LE MNR, DEMANDONS UNE REDUCTION DU VOLUME DES SUBVENTIONS D’ETAT AUX ASSOCIATIONS


    Télécharger le tract
    Tous les tracts
    Lier cet article
    Colloque de Synthèse nationale : discours d'Annick Martin
    Regroupement familial : 35 ans plus tard

    Le problème de l'immigration que nous traitons aujourd'hui est la conséquence d'un choix politique en matière de démographie.
    En effet, nous traversons une très grave crise démographique : l'Europe ne renouvelle plus ses générations. Faute d'une natalité suffisante et du fait de l'allongement de la durée de vie des individus, on assiste à un vieillissement très préoccupant de notre population. Cette récession est loin d'être négligeable, puisque non seulement elle affecte le moral des peuples, mais de plus, elle hypothèque la relance économique et l'avenir social des nations européennes.

    Les dirigeants politiques qui se sont succédé après la seconde guerre mondiale ont eu un objectif commun : soumettre la démographie au monde économique. Et pour ce faire, ils ont choisi la pire des solutions : la mise en oeuvre d'un flot ininterrompu d'immigration en provenance du continent africain principalement, en ce qui concerne la France...


    Lire l'intégralité du discours
    Militer
    Les nouveaux autocollants du MNR sont arrivés !

    Dans la suite logique de son combat contre l'islamisation de notre pays, le MNR souhaite permettre à tous nos adhérents et sympathisants de poursuivre cette lutte militante au moyen de nouveaux autocollants chocs «anti-minarets».

    Vous trouverez ci-après, un agrandissement de l'autocollant (format réel 10 X 15 cm, couleur et résistant à l'eau) et un bon de commande à télécharger.

    (Important : ne pas coller les autocollants sur des emplacements non autorisés : panneaux de signalisation, vitrines, véhicules, etc...)


    Visualiser l'autocollant en grand format
    Télécharger le bon de commande
    Lien de l'article
    Point de vue
    Faut-il vraiment se réjouir
    des révolutions arabes ?


    Les révolutions arabes, un événement historique majeur, un bouleversement comparable à la chute du mur de Berlin. Une mutation qui va faire entrer le monde musulman dans l'ère de la démocratie. Les journalistes et la classe politique ne trouvent pas assez de superlatifs pour saluer, louer et encenser les insurrections de Tunisie, d'Egypte, de Libye et d'ailleurs. On salue la victoire de la liberté, de la démocratie et des droits de l'homme, on se réjouit de l'heureux événement, on vilipende ceux qui demeurent sceptiques, on fait la chasse à ceux qui ont eu des complaisances pour les dictateurs déchus. Bref, les faiseurs d'opinion sont satisfaits.

    Qu'en est-il en réalité et y a-t-il réellement matière à se réjouir ? Notons d'abord qu'il est très difficile de savoir ce qui se passe vraiment dans cette région du monde et soulignons combien il faut être circonspect quant aux prétendues infos colportées par les médias français et occidentaux. Ainsi est-il curieux de constater que la Tunisie par exemple, bien que récemment '' libérée '', génère un flux d'immigrés renouvelé. Et la télévision, sans s'interroger davantage, nous vante d'un côté les progrès de la liberté dans ce pays tout en nous expliquant de l'autre qu'il en résulte un flux massif de "réfugiés". Comme si les Tunisiens fuyaient la liberté.....


    Lire le texte intégral
    Rassemblement Européen en Allemagne
    Discours d'Annick Martin
    à Gelsenkirchen (Ruhr)








    Discours d'Annick Martin, Secrétaire générale du MNR, prononcé à Gelsenkirchen lors du rassemblement européen contre l'islamisation de l'Europe dans la Ruhr (27 mars 2010).


    Galerie photos
    Discours d'Annick Martin à Duisburg-Marxloh (VF)
    Programme complet des trois jours
    Résistance européenne
    Manifestations contre l'islamisation de l'Europe en Allemagne

    Les 26, 27 et 28 mars Annick Martin, Secrétaire générale du MNR, et Robert Spieler, Délégué général de la Nouvelle Droite Populaire, ont conduit une délégation d’une cinquantaine de Français dans la Ruhr (Allemagne), à l’appel de Markus Beisicht, président de l’association anti-islamisation Pro-Köln, qui mène un combat déterminé contre la construction de mosquées en Allemagne, et qui pilotera la liste anti-minarets aux prochaines élections du Land Nord-Rhein-Westfallen (18 millions d’habitants).

    De toute l'Europe les forces de résistance contre l’islamisation de notre terre ont répondu présent : les Flamands, avec Filip Dewinter, porte parole du Vlaams Belang, ainsi que les Autrichiens du FPOE, les Hollandais, les Suisses, les Italiens, les Scandinaves, etc…

    Programme :

    Vendredi 26 mars :
  • Six manifestations devant des centres islamiques et des mosquées de la région, pour apporter à nos amis allemands le soutien de la résistance française.

    Samedi 27 mars :
  • Conférence de presse internationale.
  • Réunion à 15 h 00 à Schloss Horst, Turffstr. 21, à Gelsenkirchen (une motion sera proposée au vote des participants, exigeant l’organisation d’un référendum, sur le modèle suisse, visant à interdire la construction de minarets en Allemagne et en Europe).

    Dimanche 28 mars :
  • Grande manifestation, à 11 h 00 devant la grande mosquée de Duisburg-Marxloh.


  • Événement
    Photographies
    Tract
    Avec le MNR, halte au pillage de nos caisses sociales

    Le 2 avril, une conductrice est verbalisée pour port de voile intégral. A la suite de cette affaire, le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux révélait que le conjoint de cette femme vivrait en situation de polygamie avec quatre femmes, dont chacune «bénéficierait de l'allocation de parent isolé».

    Notre ministre semble donc découvrir l'existence de la polygamie en France et des abus qu'elle engendre.
    Or la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme estimait en 2006 qu'il y avait de 16 000 à 20 000 familles polygames en France : il ne s'agit donc pas d'un phénomène négligeable, avec toutes les conséquences financières («allocation de parent isolé») et sociales (attribution de logements) qu'il entraîne.

    Refusons les modes de vie contraires à nos traditions européennes !


    Télécharger ce tract
    Tous les tracts
    Lier l'article
    Réflexions sur la protection sociale
    Protéger les Français

    Dans le cadre de la poursuite de ses réflexions sur la mise à jour de son programme, le MNR propose un état des lieux, sur :

  • la santé.
  • la retraite.
  • la politique de la famille.
  • la protection des salariés.
  • l'assistance.


  • Consulter le dossier complet
    Tous nos dossiers
    Tract
    Avec le MNR pour rester chez nous

    A l'heure où la mondialisation nous ruine et Sarkozy nous mène en bateau, le MNR demande au gouvernement de mettre en place une politique de protection des Français :

  • instaurer systématiquement la préférence nationale et européenne à l'embauche et au logement.
  • réserver les prestations d'assistance (RMI) aux Français, supprimer l'AME qui permet aux clandestins d'être soignés à nos frais.
  • taxer les importations en provenance des pays à bas coût de main d'oeuvre qui exercent une concurrence déloyale vis-à-vis de nos productions.
  • préserver nos monuments et églises, emblèmes de notre civilisation, au lieu de favoriser le financement des mosquées.


  • Télécharger le tract à diffuser
    Tous les tracts
    Tract
    Avec le MNR
    halte au racisme anti-blancs !


    Dans un reportage diffusé récemment, la présidente du géant nucléaire AREVA, Anne Lauvergeon, a déclaré que «A compétences égales, eh bien désolée, on choisira la personne venant de...autre chose que le mâle blanc, pour être clair».

    Il est inadmissible qu'un patron déclare ainsi exclure de l'embauche tout un pan de la population, en raison de son sexe et de sa couleur de peau.

    Alors que diverses communautés étrangères ou minoritaires revendiquent leur «droit à la différence» le MNR condamne fermement cette position, visant à mettre à l'écart le groupe le plus nombreux dans notre pays.


    Télécharger le tract en couleur
    Télécharger le tract en noir et blanc (imprimable)
    Tous les tracts
    Tract - Pouvoir d'Achat
    Dans la crise le MNR défend notre niveau de vie

    La crise actuelle est due pour l’essentiel aux méfaits du mondialisme. Les «solutions» proposées par les gouvernants ne peuvent pas être efficaces, car elles ne s’attaquent pas à la concurrence mondiale et aux délocalisations.

    Les importations en provenance de pays à bas coûts salariaux ruinent notre économie. Il y a une solution :
    Supprimons les charges sur les salaires et remplaçons-les par une taxe unique sur les chiffres d’affaires des entreprises*. Ainsi, non seulement vous percevrez votre salaire brut, mais les importations participeront aussi à votre protection sociale*.

    Le pouvoir d’achat augmentera immédiatement de 10 à 15 %.

    * C.S.C.A. : voir notre dossier complet.


    Télécharger le tract à diffuser
    Consulter notre dossier sur la C.S.C.A.
    Analyse de Bernard Bornette
    Sur l'Europe: Sarkozy a rejoint le MNR...
    L'efficacité c'est l'Europe des Nations


    Au plus fort de la crise financière de l'automne 2008 les seules propositions ont émané des Nations, l' ''Europe'' était aux abonnés absents.

    Au MNR nous sommes de longue date convaincus que seules les nations sont en mesure de traiter..... les problèmes qui les concernent.

    Les événements récents viennent de nous en fournir une preuve éclatante : l' ''Europe'' a été totalement absente des tentatives d'apporter des solutions à la crise financière.

    Au contraire, ce fut tout d'abord l'action concertée de deux chefs d'Etat qui a mis en oeuvre le premier processus : une initiative de Gordon Brown, adoptée et efficacement relayée par Nicolas Sarkozy, a lancé en octobre le mécanisme visant à stopper la dégringolade des banques européennes. On a ensuite assisté en un temps record à l'adoption de ce dispositif par les représentants des principaux pays européens qui l'ont ensuite fait approuver sans délai par les autres états européens.


    Lire la suite
    Bilan
    Et si on parlait de l'Euro ?

    Par Bernard Bornette,
    membre du Bureau national.


    Cette construction purement technocratique a 10 ans, et ne se porte pas mal, même si certains pays de l'union Européenne restent à l'écart. C'est le cas de la Grande Bretagne (toujours soucieuse de son indépendance), c'est le cas de la Suède et du Danemark. C'est aussi le cas de la Pologne et de la République Tchèque où le sentiment national est très vivace.

    Car l'adoption de cette monnaie unique s'accompagne évidemment d'une perte de souveraineté nationale (le privilège ancestral de ''battre monnaie''), mais également, d'une réduction considérable de la souveraineté économique, ce qui est autrement plus grave. Car les états adhérents se privent alors de deux des quatre instruments de régulation économique que sont la fixation du taux de change et la détermination de la politique monétaire et notamment la fixation des taux d'intérêt. Avec la disparition des contrôles des changes la valeur de l'Euro échappe totalement aux états, et repose sur des marchés financiers autonomes.


    Lire la suite
    Conférence d'Isabelle Laraque
    La nouvelle stratégie des islamistes

    26 novembre 2008, Bombay: la ville, moteur de l’économie indienne, est cruellement touchée par le terrorisme. Bilan: 171 morts, 295 blessés, attentats commis par des jeunes islamistes pakistanais. 

    Faut-il rappeler que l’islamisme n’est pas une excroissance monstrueuse de l’Islam comme le prétend le Politiquement correct ? 
    Non, l’islamisme est un fondamentalisme révolutionnaire qui vise le retour à la pureté de l’islam des origines. C’est  la résurgence à l’époque contemporaine de l’islam originel qui n’a cédé que sous la pression de forces extérieures  comme le colonialisme, les gouvernements laïques du parti Baas en Syrie et de Nasser en Égypte. L’islamisme existait donc dès les débuts; l’islamisme c’est l’islam.
    Longtemps assoupi, il s’est réveillé en Iran en 1979 avec l’arrivée au pouvoir de Khomeiny.
    Les islamistes sont nos ennemis: ils en ont décidé ainsi. C’est l’ennemi qui nous désigne.
    Ils sont porteurs d’une idéologie qui repose sur le ressentiment. Pour mettre un terme à leurs échecs économiques, politiques, militaires, ils croient que « L’islam est la solution ».


    Lire le discours d'Isabelle Laraque
    Eclairage de Bernard Bornette
    Nicolas Sarkozy et les dividendes

    Qui donc a dénoncé récemment le "siphonage des profits par les actionnaires" ? Non, ce n'est pas Besancenot, mais Nicolas Sarkozy lors de sa conférence du 5 février.

    Souhaitant caresser la gauche dans le sens du poil, il s'est prononcé pour le partage des bénéfices suivant: "1/3 revenant aux salariés, 1/3 qui vont directement dans la poche des actionnaires et le 1/3 qui reste, dans l'entreprise", faisant ici apparaître une considération pour l'actionnaires tout à fait conforme à la vision de la gauche. Cette déclaration est néanmoins la seule indication précise donnée lors d'une conférence tournée vers le "social", avec de multiples propositions vagues et non chiffrées.

    Il faut savoir que l'ordre de grandeur du dividende versé par les entreprises, évidemment variable dans le temps et selon les entreprises, est en général de l'ordre de 5% de la valeur de l'action qu'il rémunère. Ces dividendes sont soumis à l'impôt sur le revenu. "C'est encore heureux" diront nos vigilants censeurs, qui oublient donc de calculer que le revenu net après impôt n'est guère supérieur à l'intérêt versé par le "livret A" des caisses d'épargne: 2,5% aujourd'hui, non imposable.


    Lire le dossier
    Orientations
    Les leçons à tirer de la crise

    Crise économique et financière : les remises en cause, les responsabilités, les axes de refondation

    La crise financière et économique constitue un événement majeur qui va marquer le début de ce siècle. Elle annonce la fin du système dans lequel nous vivons et représente l’échec majeur des dirigeants qui nous gouvernent depuis des décennies. Elle est porteuse de perturbations très graves qui vont mettre en cause le niveau de vie des Français et fragiliser l'équilibre économique et social de notre société. Mais elle peut aussi être l'amorce d'un changement profond, car, au-delà des difficultés très sérieuses qui vont en résulter, elle peut être l’occasion de mutations bénéfiques et donner naissance à un nouveau système économique et financier et à un nouvel équilibre géopolitique plus conformes aux intérêts des peuples européens.


    Lire le dossier complet
    Grande souscription nationale
    Aidez le MNR !

    Ne bénéficiant plus de subvention publique depuis les élections législatives, le MNR ne peut compter que sur ses propres
    moyens pour assurer son financement afin de poursuivre son action de rassemblement et de rénovation de la droite nationale, au service de la France.

    Le MNR en appelle à la générosité de tous les Français qui se reconnaissent dans son action de défense de notre nation et de notre civilisation européenne face au mondialisme, à l'islamisme et au délin des valeurs.

    Chaque don au MNR donne droit à une déduction d'impôts de 66%. Si vous donnez 50 euros au MNR, vous recevrez un reçu fiscal anonyme ouvrant à une réduction d'impôts de 33 euros. Votre don ne vous aura réllement coûté que 17 euros.

    Pour effectuer un don au MNR, téléchargez ci-dessous le formulaire et renvoyez-le à : MNR - 15 rue de Cronstadt - 75015 Paris.


    Téléchargez le formulaire de souscription (pdf 36 ko)


     Consulter notre magazine
     Contactez-nous
     Découvrez le MNR
     Adhérez au MNR

     OK
        Culture
        École
        Économie
        Environnement
        Europe
        Famille
        Identité
        Immigration
        International
        Islam
        Libertés
        MNR
        Mondialisation
        Nation
        Politique
        République
        Sécurité
        Social
        Travail
        Turquie
        Valeurs


     
    Remonter en haut de la page