Communiqués - 07/05/18 - Trump et l’attentat du Bataclan : pourquoi ces réactions indignées ?



Le président des États-Unis, lors de son discours à la convention de la NRA, lobby américain pro-armes a, vendredi 4 mai, réaffiché son soutien au port d'armes à feu. Et comme illustration de son plaidoyer, il a déclaré que les attentats du 13 Novembre, à Paris auraient pu faire moins de morts si les victimes avaient été armées.

Ces propos ont suscité des réactions indignées du Quai d'Orsay et d'un certain nombre de personnalités politiques (mais pas de Macron qui venait de rendre visite à Trump...), ainsi que des journalistes du « Système ».

On sait que la culture américaine concernant les armes à feu est très différente de la nôtre (ce qui n'empêche pas les amateurs de cinéma français d'apprécier les westerns...). Il est difficile d'affirmer que le nombre de victimes du 13 novembre 2015 aurait pu être plus faible si des spectateurs avaient été armés : mais on ne peut l'exclure, et les réactions indignées en France sont difficilement compréhensibles. N'y aurait-il pas là, de la part des autorités et journalistes français, comme un aveu de culpabilité devant des attaques islamistes que nous n'avons pas su éviter ?

Redisons avec force que face au danger que nous fait courir l'islam radical, la bonne attitude n'est pas dans une indignation qui ne ressuscite pas les victimes, mais dans la volonté de vaincre l'ennemi.

http://www.m-n-r.net/news946.htm