Communiqués - 08/11/17 - Sanction contre Radio Courtoisie : honte au CSA



On peut lire sur le site du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel le texte suivant :

''Assemblée plénière du 4 octobre 2017
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a prononcé à l'encontre de l'association Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité (CDARS) une sanction pécuniaire d'un montant de 25 000 euros à verser au Trésor public, soit près de 3 % de son chiffre d'affaire (*) Il a observé qu'au cours de l'émission du 28 mars 2016, des propos de nature à encourager des comportements discriminatoires à l'égard des personnes en raison de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion avait été tenus...

(*) Le montant de la sanction pécuniaire (article 42-2 de la loi du 30 septembre 1986) doit être fonction de la gravité des manquements commis et en relation avec les avantages tirés du manquement, sans pouvoir excéder 3 % du chiffre d'affaires.''


On constate donc que la sanction prononcée s'élève au maximum prévu. Bien que le CSA ne le précise pas, on comprend que les propos incriminés sont ceux de François Foucart, indiquant que, d'après la lecture du Coran, l'islam est une religion de haine.

Ainsi donc, alors que des dizaines de personnes sont tuées au nom d'Allah, en Europe et aux Etats-unis, le CSA prend la responsabilité de mettre en grande difficulté financière une radio qui a dit une vérité à propos de l'islam : les membres du CSA ont-ils jamais lu le Coran ? Certes, tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais nos autorités refusent obstinément de voir que la violence du terrorisme islamiste a bien sa racine dans le Coran.

Avec tous ceux qui veulent défendre notre civilisation, travaillons à ouvrir les yeux de nos dirigeants sur le danger immense que comporte la diffusion de l'islam.

http://www.m-n-r.net/news937.htm