Communiqués - 15/05/15 - Vente de Rafales au Qatar : l'argent n'a pas d'odeur !



Le président français a assisté, lundi 4 mai 2015, à Doha, au Qatar, à la signature officielle de deux contrats de vente de 24 avions de combat Rafale à l’émirat. Ce contrat s'élève à 6,3 milliards d'euros.  Si, sur le plan commercial, on peut se réjouir pour Dassault Aviation et pour notre pays, il semble malheureusement que, parallèlement, notre compagnie Air France doive en pâtir : le Qatar avait mis la condition d'obtenir des droits de trafic supplémentaires vers la France pour sa compagnie aérienne, Qatar Airways. Le président Hollande a affirmé que «notre diplomatie a été particulièrement active (...) la France est regardée comme un pays fiable». Quand on songe au sort des deux navires Mistral, toujours pas livrés à la Russie, on peut trouver que notre président ne brille pas par la franchise...

A propos du Qatar, voici ce qu'on pouvait lire dans Courrier International du 30 septembre 2014 : « Alors que le Qatar affirme combattre l'extrémisme et a rejoint la coalition contre l'État islamique, différents rapports sur le terrorisme du département d'État américain montrent que des Qataris financent, avec l'aval de l'émirat, le mouvement djihadiste en Irak et en Syrie. » Ainsi donc, nous préférons commercer avec les soutiens de l'islam radical plutôt qu'avec les défenseurs de notre civilisation.

Avec tous les patriotes, demandons que notre politique internationale vise à soutenir d'abord les amis de l'occident.

http://www.m-n-r.net/news906.htm