Communiqués - 10/04/06 - Abrogation du CPE : une capitulation lamentable


Avec l'abandon du CPE, Bruno Mégret, président du MNR, constate que le gouvernement obtempère sans condition à l'intégralité des exigences de la gauche et de l'extrême-gauche politique et syndicale.

En effet, en dépit des gesticulations sémantiques de MM. Chirac et de Villepin, le remplacement de l'article 8 de la loi sur l'égalité des chances constitue une abrogation pure et simple du CPE.

Par cette pitoyable capitulation, le gouvernement UMP renonce à gouverner en montrant qu'il n'est même pas capable de mener à son terme une simple réformette. Cette affaire disqualifie MM. de Villepin et Sarkozy pour prétendre incarner une vraie politique de droite en 2007.
http://www.m-n-r.net/news518.htm