Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Communiqués
Communiqués
Communiqué du 04/12/07
Repentance en Algérie : Sarkozy ruine sa crédibilité

Bruno Mégret, président du MNR, s'étonne des déclarations faites par M. Sarkozy en Algérie sur le caractère néfaste de la colonisation. Il considère que ces propos d'auto culpabilisation sont d'autant plus insupportables que M. Sarkozy a été insulté par un ministre du gouvernement algérien sans que le président Bouteflika ne condamne publiquement ces injures.

Bruno Mégret rappelle que le président de la République s'était pourtant engagé pendant sa campagne électorale à en finir avec la culpabilisation et la repentance.

Par ses propos M. Sarkozy trahit donc ses engagements, en même temps qu'il affaiblit la conscience nationale des Français et qu'il renforce le mépris que les étrangers peuvent nourrir à notre égard.

Il ruine sa crédibilité et celle de la France.

Lire la suite
Communiqué du 04/12/07
Délocalisations dans l’industrie aéronautique : il faut maintenant changer de politique

Alors qu’Airbus et Dassault annoncent la délocalisation de certaines de leurs activités en zone dollar, Bruno Mégret, président du MNR, considère qu'il est temps de revoir la politique économique internationale de la France et de l'Europe.

Cela fait des décennies que l’on explique à nos compatriotes que la mondialisation est bénéfique et que l’euro va renforcer notre économie. L’annonce de ces nouvelles délocalisations dans un secteur de pointe, fleuron de notre industrie, prouve de façon dramatiquement spectaculaire que c’est le contraire qui est vrai.

Bruno Mégret considère que l'Europe doit maintenant engager une politique nouvelle visant à réguler la mondialisation et à faire de l'euro un instrument au service des exportations européennes et de la réindustrialisation de notre continent.

Lire la suite
Communiqué du 29/11/07
Accident de Villiers-le-Bel, assassinat du RER : la vie des uns vaut-elle plus que celle des autres ?

Bruno Mégret, président du MNR, s'étonne de la sollicitude appuyée des plus hautes autorités de l'État à l'égard des familles des jeunes gens de Villiers-le-Bel. Il observe qu'ils sont morts dans un accident de la circulation certes tragique mais comme il s’en produit hélas des centaines chaque année dans notre pays.

Il se déclare en revanche particulièrement choqué que la même sollicitude et le même intérêt médiatique n'aient pas été portés à la mémoire de la jeune Anne-lorraine sauvagement assassinée dans le RER par un immigré turc déjà récidiviste.

Bruno Mégret s'interroge sur les raisons de cette discrimination et pose la question : la vie de tous les Français n'a-t-elle pas la même valeur pour les autorités de la République ?
Accident de Villiers-le-Bel, assassinat du RER :
la vie des uns vaut-elle plus que celle des autres ?

Bruno Mégret, président du MNR, s'étonne de la sollicitude appuyée des plus hautes autorités de l'État à l'égard des familles des jeunes gens de Villiers-le-Bel. Il observe qu'ils sont morts dans un accident de la circulation certes tragique mais comme il s’en produit hélas des centaines chaque année dans notre pays.

Il se déclare en revanche particulièrement choqué que la même sollicitude et le même intérêt médiatique n'aient pas été portés à la mémoire de la jeune Anne-lorraine sauvagement assassinée dans le RER par un immigré turc déjà récidiviste.

Bruno Mégret s'interroge sur les raisons de cette discrimination et pose la question : la vie de tous les Français n'a-t-elle pas la même valeur pour les autorités de la République ?

Lire la suite
Communiqué du 29/10/07
Franchises médicales : les clandestins favorisés !

Bruno Mégret, président du MNR, s’étonne que le dispositif des franchises médicales qui vient d’être adopté par les députés établisse une ségrégation à rebours entre les citoyens et certains étrangers.

Ces nouvelles franchises qui viendront s’ajouter aux dispositions de non-remboursement déjà existantes s’appliqueront en effet à tous les Français y compris à ceux atteints de graves maladies mais ne concerneront pas les étrangers clandestins automatiquement justiciables de l’aide médicale d’État (AME) qui resteront pris en charge à 100 p. cent.

Sur ce sujet comme sur les autres, tout continue donc comme avant : plus que jamais le politiquement correct guide l’action du gouvernement.

Lire la suite
Communiqué du 25/10/07
Mini-traité : Une véritable forfaiture

Bruno Mégret, président du MNR, estime que la signature du « mini-traité européen », dont Sarkozy réclame la paternité, constitue un véritable camouflet pour le peuple Français.

Ce traité soi disant simplifié est en réalité un document de 3 000 pages qui, en reprenant l’intégralité des dispositions de la constitution (à l’exception du drapeau et de l’hymne), s’avère infiniment plus complexe que le texte de Giscard d’Estaing.

La ratification parlementaire de ce traité consiste donc à abuser les Français en leur imposant par la ruse et la dissimulation un texte qu’ils ont pourtant clairement rejeté. Il représente une véritable forfaiture.

Lire la suite
Communiqué du 22/10/07
Régimes spéciaux : des réformes qui ne changent rien

Pour Bruno Mégret, président du MNR, les premières concessions accordées aux agents de conduite de la SNCF sont très révélatrices de la méthode Sarkozy.

On impose les quarante ans comme durée légale de cotisation mais on reconnait toujours le droit à un conducteur de train de partir en retraite à 50 ans, en utilisant, pour cela un « compte épargne-temps ». En clair, il s’agit de supprimer les régimes spéciaux sans supprimer les avantages de ceux qui en bénéficiaient.

Telle est la méthode Sarkozy, on tient les promesses électorales par des réformes qui ne changent rien.

Lire la suite
Communiqué du 10/10/07
Suppression des quotas d'importation du textile chinois : L'Europe capitule et Sarkozy demeure impuissant

Bruno Mégret, président du MNR, déplore que l'Europe ait à nouveau capitulé face à la Chine en renonçant à maintenir des quotas d'importations de textiles chinois à partir de 2008. Chacun sait pourtant que la levée de ces protections va entrainer une déferlante de produits chinois bons marché qui peut ruiner définitivement notre industrie dans ce secteur.

M. Sarkozy avait d'ailleurs répété pendant sa campagne électorale qu'il voulait une Europe qui protège. Quant à M. Fillon, il avait affirmé que notre pays allait "se battre" pour retarder la fin du système des quotas au-delà de 2008.

Une fois de plus les déclarations tonitruantes du nouveau président de la République demeurent sans effets. Il n'y a aucune rupture et Sarkozy s'avère aussi impuissant que ses prédécesseurs.

Lire la suite
Communiqué du 01/10/07
Défiscalisation des heures supplémentaires : une usine à gaz pour pas grand chose

Au moment où la loi sur la défiscalisation des heures supplémentaires entre en vigueur, Bruno Mégret, président du MNR, estime que cette mesure phare du nouveau président de la République illustre bien le simulacre de rupture auquel se livre M. Sarkozy.

La défiscalisation des heures supplémentaires est en effet un système très complexe qui va alourdir encore la gestion des entreprises et compliquer le recouvrement des impôts directs. Elle n’apportera pas, par ailleurs, la liberté qui est nécessaire au marché du travail pour relancer l’activité et créer de nouveaux emplois que seule une réforme générale du code du travail pourrait permettre.

Il s’agit d’une usine à gaz dont la principale utilité est de faire croire aux Français que le nouveau gouvernement pratique la rupture alors qu’il ne résout rien.

Lire la suite
Communiqué du 28/09/07
Faut-il être étranger et bafouer la loi pour bénéficier dans notre pays de privilèges refusés aux simples citoyens ?

Au moment où le gouvernement réduit les remboursements médicaux pour limiter le déficit de l’assurance maladie, Bruno Mégret, président du MNR, s’étonne que rien ne soit fait pour endiguer le coût des dépenses de santé engendrées par les immigrés clandestins.

Il constate en effet que les crédits budgétaires consacrés à l’Aide médicale d’État qui leur est réservée vont augmenter en 2008 de 44%. Selon l’audit demandé par le gouvernement, la dépense moyenne par bénéficiaire de l’AME est pourtant de 2 385 euros par an, contre 1 768 euros pour les bénéficiaires du régime général. Or aucune des mesures d’économies, comme la franchise par boite de médicament ou par acte médical, ne s’applique aux bénéficiaires de l’AME.

Bruno Mégret pose dès lors la question : Faut il être étranger et bafouer la loi pour bénéficier dans notre pays de privilèges refusés aux simples citoyens ?

Lire la suite
Communiqué du 27/09/07
Budget 2008 : la rupture n’est pas au rendez-vous

Pour Bruno Mégret, président du MNR, le projet de budget présenté par le nouveau gouvernement est quasiment identique à celui de l’année précédente.

Le déficit budgétaire annoncé à 41,7 milliards d’euros est identique à celui de 2007 (41,6 milliards dans le budget initial de 2007). Le chiffre de 18 000 suppressions de postes est proche des 12 000 supprimés cette année et très en dessous de l’annonce du non remplacement d’un départ à la retraite sur deux. Quant à l’impôt sur le revenu, il n’est pas à la baisse puisque son produit augmentera de 6,6%.

Le premier budget de Sarkozy ne marque aucune rupture avec le dernier budget Chirac. Les imprécations verbales ne sont suivies d’aucun changement !

Lire la suite
Communiqué du 26/09/07
Question de Bruno Mégret à M. Hortefeux : Votre projet de loi s’appliquera-t-il aux Algériens ?

Bruno Mégret, président du MNR, a lu avec inquiétude la presse algérienne qui affirme que la loi sur l’immigration en débat au parlement ne s’appliquera pas aux ressortissants algériens. Ceux-ci seraient en effet soumis aux dispositions de l’accord bilatéral franco-algérien qui dispose d’une force juridique supérieure aux textes législatifs.

Dans la mesure où la France est liée par des accords bilatéraux avec la plupart de ses anciennes colonies qui sont par ailleurs les principaux pays d’émigration, Bruno Mégret pose la question au Ministre de l’identité : « Votre projet de loi concernera-t-il les Algériens et si la réponse est négative, aux ressortissants de quels pays s’appliquera-t-il ?

Lire la suite
Communiqué du 14/09/07
Sarkozy pire que Chirac ?

Pour Bruno Mégret, président du MNR, le projet du secrétaire d’État socialiste aux affaires européennes de renoncer à consulter les Français sur l'entrée de la Turquie dans l’Europe constituerait, s’il était avalisé par le président de la République, une véritable trahison à l’égard des électeurs.

Si une telle disposition devait être introduite dans la réforme constitutionnelle, ce serait le signe que Sarkozy est finalement pire que Chirac.

Bruno Mégret appelle le président de la République à désavouer M. Jouyet et à rassurer les Français sur cette question majeure.

Lire la suite
Communiqué du 04/09/07
Le MNR soutient la manifestation du 11 septembre à Bruxelles contre l'islamisation de l'Europe

Nicolas Bay, secrétaire général du MNR, apporte son soutien à la manifestation organisée par le collectif SIOE ('' stop the islamisation of Europe '') le mardi 11 septembre prochain devant le parlement européen à Bruxelles.>

Cette manifestation contre l'islamisation de l'Europe, interdite sans aucun motif valable par le maire de Bruxelles, constitue l'une des réactions légitimes des Européens face au danger que représente aujourd'hui le développement de l'islamisme et du communautarisme islamique qui frappe ou menace toutes les nations européennes.

Le MNR invite les Français attachés à nos valeurs de civilisation et aux principes républicains, à soutenir cette manifestation et à y participer.

Lire la suite
Communiqué du 20/06/07
Nouveau gouvernement : une insulte aux électeurs de droite

Bruno Mégret, président du MNR, estime qu'avec la composition du nouveau gouvernement, MM. Sarkozy et Fillon tournent le dos à leurs électeurs.

En poursuivant, avec la nomination de M. Bockel, l'ouverture vers la gauche socialiste et en cédant à la pensée unique avec la promotion de Fadela Amara, présidente de l'association communautariste '' Ni putes ni soumises '', le président de la République va explicitement à l'encontre de ses promesses électorales.

Pourtant, cette orientation avait déjà été clairement sanctionnée dimanche dernier par le mauvais score de l'UMP au deuxième tour des législatives. En procédant ainsi, M. Sarkozy insulte une grande majorité des Français qui lui avaient fait confiance et montre aux électeurs de la droite nationale qu'ils n'ont rien à attendre de lui.

Lire la suite
Communiqué du 18/06/07
Deuxième tour des législatives : une première sanction contre Sarkozy

Pour Bruno Mégret, président du MNR, les résultats du second tour des élections législatives constituent une première sanction à l'encontre de M. Sarkozy, six semaines seulement après son élection.

Ils montrent que beaucoup de Français n'ont pas apprécié son ouverture à gauche et que certains commencent à comprendre que les promesses ne seront tenues que par des mesures en trompe-l'oeil qui ne changeront rien à la situation.

Cette première clarification commence à ouvrir de nouvelles perspectives pour la droite nationale.

Lire la suite
Communiqué du 11/06/07
Tirer les leçons des législatives : pour la refondation de la droite nationale

Après les résultats décevants de dimanche dernier, Bruno Mégret, président du MNR, se déclare partisan d'une refondation de la droite nationale. Avec le MNR, il entend tirer les leçons des échecs passés et oeuvrer à la redéfinition du projet, de l'organisation et des modes d'actions du courant national, mais aussi à la réunification de ses différentes composantes : le MNR, le FN, le MPF et beaucoup d'autres. Il propose un grand congrès fondateur, un Épinay de la droite nationale, pour créer une nouvelle force moderne, capable d'assurer le succès à venir de la droite nationale.

Pour Bruno Mégret, le courant national jouera un rôle décisif dans l'avenir. Ses idées ont le vent en poupe et sont devenues quasiment majoritaires depuis le 6 mai dernier. Or elles ne seront pas mises en oeuvre par M. Sarkozy. Et lorsque les Français seront déçus par le nouveau pouvoir, seule une force nouvelle issue de la droite nationale pourra répondre à leurs aspirations. Le MNR veut donc préparer cette échéance et se consacrer avec détermination et persévérance à ce projet d'Alliance patriotique.

Lire la suite
Communiqué du 26/04/07
Consigne pour le deuxième tour
Pas une voix pour la candidate de la gauche et de l'extrême gauche

Le MNR, qui a combattu la candidature de M. Sarkozy et déplore le caractère incertain de ses propositions et de ses promesses, considère, comme il l'a toujours fait, que la gauche et l'extrême gauche représentent dans notre pays le plus grand danger, quelles que soient par ailleurs les insuffisances de la prétendue droite.

En conséquence, le MNR appelle les Français qui lui font confiance à appliquer une consigne simple : pas une voix pour la candidate de la gauche et de l'extrême gauche.

Lire la suite
Communiqué du 22/04/07
Bruno Mégret déplore le choix des Français qui ne pourra que les décevoir

Bruno Mégret, Président du MNR, se déclare déçu par le score réalisé par Jean-Marie Le Pen, en dépit des bonnes prestations personnelles du président du FN.

Il déplore que les Français qui veulent massivement une rupture avec le système politicien aient choisis, pour le second tour, les représentants des deux principaux partis du système. Il regrette que beaucoup d’électeurs proche des idées de la droite nationale aient commis l’erreur de faire confiance à M. Sarkozy qui ne pourra que les décevoir.

Bruno Mégret, solidaire de Jean-Marie Le Pen, annonce qu’il se remettra dès demain au travail pour assurer enfin l’union des forces de la droite nationale dès les élections législatives afin de redonner l’espoir aux millions de Français qui veulent un authentique renouveau de notre pays.

Lire la suite
Communiqué du 03/04/07
Grande mosquée de Marseille : le MNR obtient un premier succès pour l'annulation du projet

Le Mouvement national républicain se félicite des conclusions prises par le commissaire du gouvernement lors de l'audience du tribunal administratif de Marseille saisi par Bruno Mégret et les élus MNR pour faire annuler la subvention déguisée apportée par la mairie de Marseille à la construction de la grande mosquée.

Lors de l'audience du 3 avril 2007, le commissaire du gouvernement a en effet validé l'intégralité de l'argumentation juridique du MNR et a conclu à l'annulation de la délibération en estimant que l'attribution d'un terrain de 8616 m² pour un prix de 300 euros par an était une subvention déguisée d'une commune à un culte.

Il s'agit d'une première victoire juridique et politique pour le MNR qui démontre ainsi que le projet de Nicolas Sarkozy de financer les mosquées avec l'argent des contribuables est contraire à la loi de 1905 sur la laïcité.

Le Mouvement National Républicain se félicitent d'autant plus de ces conclusions que les élus MNR de Créteil et de Montreuil ont attaqué devant les Tribunaux administratifs de Melun et de Cergy-Pontoise des décisions similaires.

Ces actions montrent que, partout en France, les élus du MNR se battent avec efficacité contre l'islamisation de notre pays.

Lire la suite
Communiqué du 12/03/07
Le départ de M. Chirac : une chance pour la France

Pour Bruno Mégret, président du MNR, la décision de Jacques Chirac de quitter la scène politique représente pour notre pays l'opportunité d'un véritable renouveau.

Pendant douze ans en effet, M. Chirac a stérilisé notre pays. Incapable de mener la moindre réforme d’envergure, il a frappé la France d’impuissance. Véhiculant de façon presque caricaturale le discours stéréotypé de la pensée unique, le président de la République sortant n’a aucun bilan. Dépourvu de vision, de projet et de stratégie, il a laissé la France sans protection ni ambition.

Il porte donc une écrasante responsabilité dans le déclin de notre pays et les difficultés des Français. Son départ constitue à lui seul une chance pour la France.

Lire la suite
Communiqué du 06/03/07
Bruno Mégret invite Sarkozy à signer pour Le Pen

Bruno Mégret, président du MNR, se félicite que Nicolas Sarkozy soit prêt à se battre pour que Jean-Marie Le Pen puisse être candidat à l'élection présidentielle.

Il doit maintenant mettre en pratique cette attitude démocratique et montrer par l'exemple qu'un parrainage n’est pas un soutien politique.

Bruno Mégret l’invite en conséquence à signer, en tant que conseiller général des Hauts-de-Seine, un formulaire de parrainage pour la candidature de Jean-Marie Le Pen.

Lire la suite
Communiqué du 05/03/07
Il faut vendre les Airbus en euros

Face à la crise de compétitivité que traverse actuellement la société Airbus, Bruno Mégret, président du MNR, considère qu'il faut laisser la direction de l'entreprise libre de mener elle-même sa réorganisation industrielle.

La solution préconisée par Mme royal et le PS de faire rentrer dans le conseil d'administration d'Airbus les présidents de région relève du socialisme le plus archaïque et ne ferait qu'aggraver la situation.

En revanche, l’État français et l'Union européenne ont un rôle majeur à jouer pour résoudre le problème de compétitivité lié au taux de change entre l'euro et le dollar. Ils doivent en effet agir pour que l’euro devienne maintenant une monnaie d’échange internationale et qu’Airbus puisse vendre ses avions en euros, se soustrayant ainsi très largement aux fluctuations monétaires internationales.

Lire la suite
Communiqué du 19/02/07
M. Chirac, le bricoleur de la constitution

Bruno Mégret, président du MNR, déplore que le président de la République ait voulu procéder à une nouvelle vague de réformes constitutionnelles purement circonstancielles destinées à de simples effets d’annonces.

Il considère, en effet, qu’un texte constitutionnel est d'autant plus légitime qu'il est intangible et que les modifications répétées de la constitution ne font qu’affaiblir notre texte fondamental.

Il rappelle que le chef de l'État est censé être le gardien des institutions et constate qu’en l'occurrence, M. Chirac aura surtout été le bricoleur de la constitution.

Lire la suite
Communiqué du 16/02/07
Abandon du deuxième porte-avions : la nouvelle bourde de Ségolène Royal

Ségolène Royal a montré une fois de plus son incompétence et son irresponsabilité en se prononçant contre la construction du deuxième porte-avions.

Le MNR considère qu'en agissant de la sorte, elle pénaliserait la sécurité de la France car ce navire est indispensable à la cohérence de nos moyens de défense. Une telle décision serait de surcroît économiquement absurde compte tenu des sommes qui auraient été engagées en vain et des pertes d'emploi qui en résulteraient dans la construction navale, en particulier à DCN.

Vouloir abandonner le projet de deuxième porte avions par simple démagogie électoraliste est le signe patent d'une inaptitude à l'exercice de la fonction présidentielle.

Lire la suite
Communiqué du 11/02/07
Derrière l’image de Ségolène Royal, le socialisme le plus archaïque

Bruno Mégret, président du MNR, considère que Ségolène Royal n'a rien apporté de nouveau lors de son intervention à Villepinte, elle a simplement repris tous les thèmes du socialisme le plus archaïque.

Avec elle, ce serait toujours plus de prestations d'assistance mais toujours moins de richesse pour les financer. Comme tous les socialistes, elle propose encore plus de bureaucratie, de réglementation et de charges.

Ségolène Royal a jeté le masque, derrière son image, il n’y a rien d'autre qu’un socialisme dépassé qui a déjà échoué depuis longtemps.

Lire la suite
Communiqué du 31/01/07
Une liste de l’Union des patriotes à l’élection partielle de Romainville (93)

Une liste de l’Union des patriotes sera présente lors de l’élection municipale partielle de Romainville (Seine-Saint-Denis) les 11 et 18 février prochains.

Conduite par Gilles Barial (MNR), conseiller municipal sortant, et composée de militants et de sympathisants du FN et du MNR, cette liste montre que l'Union des patriotes crée une dynamique à la base.

Confrontée à deux listes de gauche et une liste de l’UMP, l'équipe de Gilles Barial offre aux Romainvillois une véritable alternative pour apporter des solutions à leurs problèmes issus de la précarité, de l’insécurité et de l'immigration.

Lire la suite
Communiqué du 31/01/07
Baisse du chômage : le gouvernement n'y est pour rien

Pour Bruno Mégret, président du MNR, si le chômage baisse, le gouvernement n'y est pour rien.

Au-delà de la polémique sur les chiffres, il observe en effet que le chômage a diminué dans la zone euro pour passer, selon les dernières statistiques d'Eurostat, de 8,5% à 7,6% et que, avec un taux de 8,5 %, la France reste avec l'Espagne le pays où le chômage est le plus élevé.

Si le nombre des chômeurs baisse significativement dans l'ensemble de l'Europe, cela signifie que l'embellie observée en France résulte d'une conjoncture favorable et nullement de la politique gouvernementale.

Bruno Mégret considère en conséquence que le pouvoir UMP ne peut pas s'attribuer le bénéfice d'une quelconque victoire dans la bataille pour l'emploi, d'autant qu'il n'a pas réussi à exploiter ce contexte bénéfique pour prendre des mesures structurelles et éviter que la France conserve la lanterne rouge des pays de la zone euro.

Lire la suite
Communiqué du 30/01/07
Interdiction constitutionnelle de la peine de mort : Chirac trahit sa fonction

Bruno Mégret, président du MNR, dénonce le projet de réforme constitutionnelle visant à interdire totalement et définitivement le recours à la peine capitale.

Avec ce nouveau bricolage de la constitution, M. Chirac empêcherait la France de recourir à la peine de mort en cas de guerre ou de danger imminent de guerre comme la Convention européenne des droits de l’homme l’autorise actuellement à le faire.

Pour un simple effet d'annonce sans aucune portée pratique, il modifie une énième fois notre loi fondamentale et l’affaiblit d’autant.

Dans le seul but de réaliser un coup politique, M. Chirac trahit sa fonction qui est d'abord et avant tout celle de gardien de la constitution.

Lire la suite
Communiqué du 16/01/07
Statut pénal du chef de l’État : une fausse bonne réforme

Pour Bruno Mégret président du MNR (Union les patriotes), la réforme du statut pénal du chef de l'État est une fausse bonne réforme.

Inspirée par un principe sain selon lequel nul n'est au-dessus des lois, elle ouvre cependant la porte à de nouvelles manœuvres politiciennes de déstabilisation du pouvoir. Or les Français souffrent principalement de l’impuissance des responsables politiques à résoudre aucun des problèmes du pays. Ce n'est pas en amoindrissant encore leur pouvoir qu'on améliorera la situation.

La véritable sanction à l'encontre d'un responsable politique doit demeurer celle que les électeurs peuvent lui infliger en ne votant pas pour lui.

M. Chirac ne doit pas s’exonérer de ses propres fautes en faisant voter une réforme qui s’adressera à ses successeurs. Il doit renoncer à ce projet.

Lire la suite
Communiqué du 14/01/07
Sarkozy, candidat depuis cinq ans, dépense 3.5 millions d'euros pour annoncer qu'il l'est

Bruno Mégret, président du MNR (union des patriotes), considère que l'intronisation de Nicolas Sarkozy est un non-événement.

Cela fait cinq ans qu'il est candidat et il dépense 3.5 millions d'euros pour annoncer qu'il l'est !

La mise en scène de son sacre est au demeurant à l'image de sa candidature : beaucoup de vent mais pas de souffle.

Lire la suite
Communiqué du 13/01/07
Bruno Mégret invite Nicolas Dupont-Aignan à rejoindre l'Union des patriotes

Bruno Mégret, président du MNR (Union des patriotes), salue le geste de M. Dupont-Aignan qui, en quittant l'UMP, fait preuve de lucidité et de conviction.

En refusant de cautionner la candidature de M. Sarkozy, M. Dupont-Aignan a compris qu'il n'y avait rien à attendre de l'UMP pour rompre avec le politiquement correct.

Bruno Mégret invite M. Dupont-Aignan à tirer toutes les conséquences de son acte courageux et à rejoindre l'Union patriotique où il a toute sa place. En joignant ses forces à celles du FN et du MNR, il pourra, à travers la candidature de Jean-Marie Le Pen, peser réellement en faveur du renouveau national.

Lire la suite
Communiqué du 03/01/07
Droit au logement opposable : la précipitation pour camoufler l’échec

La précipitation avec laquelle le gouvernement Villepin-Sarkozy veut mettre en œuvre un droit au logement opposable révèle en réalité l’échec patent de l’UMP.

Cette nouvelle législation lancée à quatre mois des élections montre qu’en cinq ans les gouvernements de M. Chirac ont été incapables de réduire la précarité qui frappe les Français. Rien n'a été fait pour maîtriser les effets néfastes de la mondialisation et pour construire des logements en nombre suffisant.

Aujourd'hui les membres du gouvernement cherchent à se dégager de leurs responsabilités en reportant la charge du logement des plus défavorisés sur leurs successeurs et sur les élus d’autres collectivités.

Lire la suite




 Année 2013
 Année 2012
 Année 2011
 Année 2010
 Année 2009
 Année 2008
 Année 2007
 Année 2006
 Année 2005
 Année 2004
 Année 2003
 Année 2002

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page