Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Communiqués
Communiqués
Communiqué du 13/12/05
Affaire Poncet : Le pouvoir politique lâche la hiérarchie militaire

À propos de la mise en examen du général Poncet, Bruno Mégret déplore que le pouvoir politique ait lâchement abandonné la hiérarchie militaire alors que les graves événements qui se sont produits en Côte d'Ivoire sont la conséquence de la situation fausse dans laquelle le gouvernement a placé l'armée.

Exposée en première ligne sans marge de manoeuvre, la force Licorne était soumise en permanence au contrôle politique et tout particulièrement à celui du Ministre de la Défense.

Il est donc inadmissible que le "secret Défense" ait été levé et que le général Poncet ainsi que les autres militaires impliqués, aient ainsi été jetés en pâture, sur la scène publique.

Lire la suite
Communiqué du 29/11/05
Immigration : Des mesures dérisoires qui ne changeront rien

Pour Bruno Mégret, président du MNR, les mesures annoncées par le gouvernement en matière d'immigration sont dérisoires et ne répondent en aucun cas à l'urgence de la situation révélée par les émeutes des banlieues.

Ce n'est pas l'allongement à deux ans de la durée de présence en France pour pouvoir bénéficier du regroupement familial, ni les déclarations purement verbales sur le respect de la loi interdisant la polygamie ou sur la nécessité de maîtriser la langue française pour être intégré qui changeront quoi que ce soit.

Une fois de plus M. de Villepin annonce des changements qui ne changeront rien. Tout se passe comme si l'embrasement des cités n'avait jamais eu lieu.

Lire la suite
Communiqué du 19/11/05
Le MNR présent aux échéances électorales de 2007

Le MNR réuni en Conseil national à Sèvres le 19 novembre 2005 a pris officiellement la décision de se mettre en ordre de bataille pour les échéances de 2007. Il a prévu à cet effet d'engager la procédure de collecte des parrainages de maire pour assurer la candidature de Bruno Mégret à l'élection présidentielle et d'investir un candidat aux législatives dans chacune des 550 circonscriptions de France métropolitaine.

Le MNR observe que les valeurs qu'il incarne ne cessent de progresser dans l'opinion. Il constate que la classe politique de gauche comme de droite est en échec et que les Français veulent un profond changement pour remettre les idées à l'endroit.

Il considère par ailleurs que le président du Front national arrive en fin de parcours et que l'après Le Pen ne va pas se jouer à l'intérieur du FN devant ses cadres et ses adhérents mais à l'extérieur devant ses électeurs.

Le projet du Bruno Mégret de créer une grande force de renouveau national, qui n'a pu se réaliser tant que Le Pen était présent, va le devenir dès lors qu'il quittera la scène politique. Ce jour-là, le MNR sera présent et sera le plus légitime pour rassembler au plus large.

Lire la suite
Communiqué du 14/11/05
Intervention de M. Chirac : on ne change pas une politique qui a échoué

Bruno Mégret, président du MNR, considère que les propositions faites par M. Chirac lors de son intervention télévisée ne font qu'intensifier une politique qui a déjà échoué.

En se faisant l'écho des revendications des jeunes et en répondant à leurs exactions par des aides supplémentaires, il crée les conditions pour que de nouvelles émeutes éclatent dans les mois ou les quelques années à venir.

Par ailleurs, en expliquant ces violences par les discriminations dont seraient coupables les Français et en les menaçant alors qu'ils sont victimes, il est d'une injustice totale à leur égard. Une injustice d'autant plus révoltante que la responsabilité des événements ne repose pas sur eux mais sur le chef de l'État et sur ses prédécesseurs qui conduisent depuis des décennies une politique d'immigration massive et incontrôlée.

Lire la suite
Communiqué du 13/11/05
Mosquée de Carpentras, église de Sète : deux poids deux mesures

Bruno Mégret, président du MNR, se déclare choqué par l'attitude du Président de la république qui est intervenu personnellement pour exprimer son émotion à la suite de l'attaque de la mosquée de Carpentras, alors que les agressions perpétrées ces derniers jours contre plusieurs églises, dont celle de Sète, l'ont laissé totalement indifférent.

Bruno Mégret pose dès lors la question : les musulmans ont-ils, dans notre pays, des droits supérieurs aux autres citoyens ?

Lire la suite
Communiqué du 07/11/05
Villepin complètement dépassé par la situation

Pour Bruno Mégret, président du MNR, la prestation télévisée du Premier ministre montre que ce dernier n'a rien compris aux dramatiques événements qui bouleversent la vie de nos compatriotes depuis plus d'une semaine.

En n'annonçant aucune mesure d'envergure pour rétablir l'ordre, en n'apportant aucune aide aux victimes des exactions et en proposant encore plus d'avantages aux jeunes des banlieues, M. de Villepin ne fait que poursuivre la même et sempiternelle politique d'intégration qui a lamentablement échoué et qui constitue la cause première des terribles désordres que connaît actuellement notre pays.

Le chef du gouvernement est complètement dépassé par la situation.

Lire la suite
Communiqué du 03/11/05
Les banlieues au bord de la guerre civile : il est temps de changer la politique d'immigration

Bruno Mégret, président du MNR, constate que les incidents de cette nuit marquent un nouveau degré dans l'escalade de la violence et que c'est maintenant une situation de quasi guerre civile qui se développe en Ile-de-France et au-delà.

L'heure n'est plus aux discours lénifiants sur la nécessité du '' dialogue '' et de la '' compréhension mutuelle '' ni aux effets d'annonce électoralistes et il est temps de rétablir l'ordre, en donnant les instructions et les moyens nécessaires aux forces de police et de gendarmerie.

Le moment est venu par ailleurs pour le gouvernement et la classe politique de reconnaître que cette situation explosive tire son origine de l'immigration massive et incontrôlée qu'ils acceptent ou encouragent depuis des décennies.

Bruno Mégret considère qu'il faut maintenant changer radicalement la politique d'immigration, faute de quoi notre pays sera confronté à des situations dix fois pires dans les quelques années qui viennent.

Lire la suite
Communiqué du 02/11/05
Deux poids, deux mesures à Clichy et à Épinay : une injustice révoltante

Bruno Mégret, président du MNR, dénonce '' l'émotion '' des autorités politiques et médiatiques pour le décès stupide mais accidentel de deux '' jeunes '' fuyant la police à Clichy-sous-bois alors qu'elles ont manifesté une indifférence totale pour la mort de Jean-Claude Irvoas, un père de famille sauvagement battu à mort sous les yeux de sa femme et de sa fille, par trois '' jeunes '' d'un '' quartier sensible '' d'Epinay-sur-Seine.

Les parents des jeunes de Clichy sont reçus par M. Sarkozy en personne, mais personne ne se soucie de la douleur immense de l'épouse et de la fille de Jean-Claude Irvoas : nulle marche silencieuse, nulle mobilisation médiatique, aucune présence d'élus !

Bruno Mégret pose alors la question : faut-il incendier des voitures, saccager des commerces, attaquer les pompiers et les policiers pour avoir droit à la commisération des politiques ? À moins que les jeunes des cités ne soient considérés par les autorités et les médias comme des citoyens au-dessus des autres ?

Dans les deux cas, cette attitude politico-médiatique est contraire aux principes les plus fondamentaux de la République.

Lire la suite
Communiqué du 24/10/05
Droit de vote des immigrés : M. Sarkozy veut-il démanteler la République ?

Pour Bruno Mégret, président du MNR, les agissements de M. Sarkozy représentent maintenant une menace pour la République.

En préconisant de donner le droit de vote aux immigrés, le ministre de l'Intérieur s'attaque directement au fondement de notre République selon lequel la souveraineté, c'est-à-dire le vote, appartient au peuple.

Déjà, avec le grand "dîner du ramadan" auquel il avait convié toutes les associations musulmanes de son département et avec sa volonté d'instaurer la "discrimination positive" et de réformer la loi de 1905 pour permettre le financement public des mosquées, le président de l'UMP avait montré le mépris qu'il porte aux principes de notre nation.

Bruno Mégret pose donc la question à M. Sarkozy : avez-vous le projet de démanteler la République ?

Lire la suite
Communiqué du 27/09/05
Bruno Mégret et une délégation du MNR à l'ambassade de Turquie

Bruno Mégret et une délégation du MNR se rendront lundi 3 octobre à 18 heures à l’ambassade de Turquie. Ils demanderont à être reçus par l’ambassadeur afin de lui faire part de cette réalité que les dirigeants français n’osent pas communiquer aux autorités d’Ankara : « La Turquie ne peut pas entrer dans l'Union européenne et il est inutile de s'engager dans de difficiles et laborieuses négociations. »

Un éventuel traité d'adhésion de la Turquie à l'Europe ne pourrait en effet entrer en application que s’il était ratifié par tous les pays et donc par la France. Or la constitution prévoit que la ratification d’un tel traité se fera par la voie du référendum. Et chacun sait bien, comme le confirment les sondages, que les Français, consultés directement, répondront par un non encore plus massif que pour le référendum sur l’Europe.

Il est donc scandaleux de tromper la Turquie et de la laisser s’engager dans des négociations hasardeuses qui ne pourront aboutir que sur des années perdues et des humiliations inutiles. L’attitude des dirigeants français manque totalement de franchise et de loyauté à l’égard de cette nation.


Lire la suite
Communiqué du 12/09/05
La ficelle Villiers est un peu grosse

Bruno Mégret, président du MNR, s'étonne des déclarations de M. de Villiers qui prétend rassembler la droite, de Sarkozy à Le Pen, alors qu'il n'a même pas répondu à la proposition qu'il lui avait faite d'organiser une réunion des partisans du non de droite au référendum de mai dernier.

Il se félicite par ailleurs que Villiers parle aujourd'hui du problème de l'immigration et du danger d'islamisation, même s'il lui paraît curieux que l'intéressé les découvre précisément à l'heure où s'ouvre la succession de Le Pen.

La ficelle utilisée par M. de Villiers est un peu grosse. Et on n'assurera pas la relève à droite par des manoeuvres opportunistes. Car ce qui est maintenant nécessaire pour le renouveau de la France, ce sont des convictions authentiques et une rupture avec les pratiques politiciennes.

Lire la suite
Communiqué du 05/09/05
Logement des clandestins : Bruno Mégret pose six questions au gouvernement

À propos du logement des immigrés clandestins, Bruno Mégret, président du MNR, pose au gouvernement les six questions suivantes :

Est-il normal que des étrangers en situation irrégulière qui se trouvent identifiés et localisés parce que les circonstances les ont placés en contact avec les autorités de la République, ne soient pas reconduits à la frontière ?

Sachant que la polygamie est interdite par la loi est-il convenable que les autorités la prennent en compte pour organiser le relogement de ces personnes ?

Pourquoi aucune mesure n'est-elle prise prise à l'encontre de ceux qui occupent illégalement des logements déclarés inaptes à l'habitation ?

Quand on connaît le nombre de Français qui souhaitent résider dans Paris intra-muros mais qui habitent en banlieue faute de moyens, est-il indispensable de reloger les clandestins dans la capitale, simplement parce qu'ils le veulent ?

Est-on certain de pouvoir construire dans l'avenir suffisamment de logements sociaux pour accueillir tous les clandestins s'installant sur notre sol quand on sait que leur nombre s'élève potentiellement à plusieurs centaines de millions ?

Comment se fait-il que la loi soit inflexible pour les citoyens en règle et d'une extrême souplesse pour les hors-la-loi ?

Lire la suite
Communiqué du 25/07/05
Terrorisme islamiste : il faut réagir

Pour Bruno Mégret, président du MNR, l'Europe et la France sont maintenant clairement visées par le terrorisme islamiste et les fous d'Allah. Les dirigeants politiques européens qui croyaient naïvement qu'ils seraient épargnés par les terroristes compte tenu de leur politique accommodante avec l'islam, comme la Grande Bretagne, paient maintenant le prix de leur laxisme.

Il est clair que la politique pro-arabe de la France ne la protégera pas non plus de cette folie meurtrière. Il n'y a qu'une seule réponse possible : la fermeté sans faille. Il faut expulser tous les imams prêcheurs de haine, dissoudre l'UOIF, geler la construction de nouvelles mosquées, et arrêter immédiatement toute immigration venant des pays musulmans.

Lire la suite
Communiqué du 13/07/05
Bruno Mégret approuve la création des pôles de compétitivité

Bruno Mégret, président du MNR, se félicite de la mise en oeuvre par le gouvernement de 67 pôles de compétitivité.

Il estime que ces pôles, qui regroupent, dans un esprit d'excellence, les industries, les centres de recherches et les organismes universitaires oeuvrant dans un même secteur, constituent une bonne réponse aux défis économiques actuels. En créant une synergie de recherche, de développement et de compétitivité soutenus par les pouvoirs publics, ils peuvent jouer un rôle déterminant pour relancer la croissance, lutter contre les délocalisations et conquérir des marchés à l'exportation.

Bruno Mégret formule le voeu que cette initiative ne se transforme pas en gadget de communication, qu'elle soit soutenue dans la durée et enrichie notamment par l'engagement du secteur bancaire sous la forme du capital risque.

Lire la suite
Communiqué du 08/07/05
Attentats de Londres : Il faut contenir l'islam

Bruno Mégret, président du MNR, exprime sa sympathie aux Londoniens après les terribles attentats dont ils ont été victimes et salue le courage dont ils ont fait preuve lors de ces dramatiques évènements.

Il dénonce les organisations islamistes qui cherchent à faire le maximum de morts innocents et dont le but est de détruire nos sociétés.

Il souligne combien l'islam est porteur de graves menaces pour notre civilisation européenne et chrétienne et combien il est nécessaire de le contenir. Il faut maintenant tout faire pour éviter que l'islam ne renforce son implantation sur le territoire européen et pour y faire reculer son influence.

Lire la suite
Communiqué du 27/06/05
Bruno Mégret approuve les déclarations de M. Sarkozy sur la justice

Bruno Mégret, président du MNR, approuve les déclarations récentes, comme celles de M. Sarkozy, concernant les insuffisances de la Justice. Il considère que le statut actuel de la magistrature pose un réel problème à la démocratie. Il est en effet anormal qu'une institution, disposant d'autant de pouvoir et fonctionnant aussi mal, soit à l'abri de tout contrôle et de toute sanction.

Il est temps de mettre en place un système permettant aux juges d'être poursuivis en cas de fautes, même involontaires, comme le sont tous les citoyens dans notre pays.

Quant à l'indépendance de la magistrature, elle est aujourd'hui totale. Le vrai problème est en revanche celui de l'indépendance du pouvoir politique par rapport à des juges, qui par idéologie et par goût de la notoriété, pratiquent une véritable chasse aux hommes politiques.

Bruno Mégret demande en conséquence que la peine d'inéligibilité, qui permet à un juge de supprimer son mandat à un élu en lieu et place des électeurs, soit purement et simplement abrogée.

Lire la suite
Communiqué du 15/06/05
Sommet européen : il faut abandonner les négociations avec la Turquie

À la veille du sommet européen, Bruno Mégret, président du MNR, demande aux chefs d'États et de gouvernements le report sine die des négociations d'adhésion avec la Turquie prévues le 3 Octobre prochain.

Il les invite à tenir compte du vote des Français et des Néerlandais ainsi que de l'opinion d'une majorité d'Européens. Si, à ce sommet, on ignore les "non" de la France et des Pays-Bas, très largement motivés par la question turque, ce sera une nouvelle marque de mépris à l'égard des peuples et une aggravation du fossé qui les séparent de l'Europe bruxelloise.

Lorsque l'on mesure le traumatisme qu'a déjà causé l'arrivée au sein de l'Union de dix États de petites tailles pourtant parfaitement européens et chrétiens, on peut imaginer le bouleversement qui résulterait de l'entrée d'un pays asiatique de 80 millions d'habitants, de confession musulmane, de culture orientale et d'histoire ottomane. Il est temps de revenir à la raison !

Lire la suite
Communiqué du 08/06/05
Intervention de M. de Villepin : il n'y a rien de changé

Pour Bruno Mégret, président du MNR, l'intervention de M. de Villepin prouve que le régime chiraquien est à bout de souffle. Alors qu'il aurait fallu provoquer un électrochoc, le premier Ministre n'a annoncé aux Français qu'une série de mesures techniques et ponctuelles.

Après le séisme du référendum, le nouveau gouvernement ne propose rien que n'aurait pu faire l'ancien : il n'y a rien de changé.

Lire la suite
Communiqué du 03/06/05
Après le non français, il faut tenir compte du non néerlandais et dire non à la Turquie

Pour Bruno Mégret, président du MNR, le rejet de la constitution par les Néerlandais avec un score spectaculaire de 62 % vient renforcer et éclairer le vote français.

Il montre notamment que le non au référendum, là-bas comme ici, n'est pas un non à l'Union mais un vote pour une Europe aux frontières bien définies excluant le pays asiatique et musulman qu'est la Turquie.

La première conséquence à tirer par les responsables bruxellois devrait donc être de repousser sine die l'ouverture des négociations d'adhésion avec la Turquie.

Lire la suite
Communiqué du 31/05/05
Nomination de M. de Villepin : Chirac n'a rien compris

Pour Bruno Mégret, président du MNR, la nomination de M. de Villepin comme Premier ministre montre que le président de la République n'a rien compris au scrutin du 29 mai dernier.

Alors que les Français ont exprimé leur rejet de la classe politique oligarchique et arrogante, M. Chirac nomme à la tête du gouvernement l'homme qui incarne jusqu'à la caricature toutes les tares et tous les défauts de ce système.

Le choix du chef de l'Etat, loin de donner une nouvelle impulsion à l'action gouvernementale, va encore aggraver la crise politique et creuser le fossé entre les Français et les prétendues élites.

Lire la suite
Communiqué du 30/05/05
Bruno Mégret dénonce la confiscation par la gauche du succès du non

Bruno Mégret, président du MNR, se déclare profondément choqué par l'occultation médiatique et politique du non de droite qui représente pourtant près de 45 % du vote non.

Il s'étonne que le refus de la Turquie dans l'Europe qui était pourtant l'une des principales motivation du non à droite ait été totalement évacué des sondages et des débats. Il déplore qu'aucun responsable politique n'ait évoqué cette question majeure et que le président de la République n'ait pas annoncé un changement de la position de la France à ce sujet.

Alors que chacun prétend écouter les Français et tirer les leçons du scrutin du 29 mai, le refus de prendre en compte les aspirations du non de droite constitue un nouveau déni de démocratie qui va encore amplifier, dans les mois à venir, le rejet de la classe politique et des médias.

Lire la suite
Communiqué du 29/05/05
Résultat du référendum : Bruno Mégret appelle au rassemblement des partisans du non de droite

Pour Bruno Mégret, président du MNR, la magnifique victoire du non est celle du peuple contre l'oligarchie et le politiquement correct. C'est un événement considérable qui va bouleverser la vie politique et dont il faut d'ores et déjà tirer les conséquences.

Le président de la République doit maintenant tenir compte de la volonté des Français. Il doit réclamer une Europe plus enracinée dans nos valeurs de civilisation et plus protectrice des peuples. Il doit annoncer officiellement que la France mettra son veto à l'entrée de la Turquie dans l'Union.

La défaite des grands partis institutionnels doit aussi ouvrir la voie à une recomposition politique. Bruno Mégret appelle au rassemblement des partisans du non de droite afin de créer une nouvelle force pour le renouveau de la France et l'émergence d'une Europe européenne, indépendante et puissante.

Lire la suite
Communiqué du 29/05/05
Résultat du référendum : Chirac doit mettre le veto de la France à l'entrée de la Turquie

Pour Bruno Mégret, président du MNR, l'écrasante victoire du non est celle du peuple contre la classe politique. C'est un événement considérable qui va bouleverser la vie publique et dont le président de la République doit d'ores et déjà tirer la conséquence principale en annonçant officiellement que la France mettra son veto à l'entrée de la Turquie dans l'Union.

Lire la suite
Communiqué du 27/05/05
Recommencer le vote en cas de victoire du non au référendum serait une insulte envers les Français

Bruno Mégret considère comme une insulte envers les français la proposition de M. Giscard d'Estaing de refaire voter nos compatriotes si le non était majoritaire au référendum du 29 mai prochain.

Un tel projet révèle le mépris dans lequel les responsables politiques institutionnels tiennent les Français et démontre à quel point ceux-ci ne respectent la démocratie que si elle sert le politiquement correct.

M. Giscard d'Estaing serait-il d'accord pour refaire voter nos compatriotes si le oui l'emportait ?

Lire la suite
Communiqué du 14/05/05
Suppression du lundi de Pentecôte comme jour férié : une atteinte à notre culture

Bruno Mégret, Président du MNR, constate que la décision du gouvernement de supprimer le lundi de Pentecôte comme jour férié est un échec qui va créer une immense pagaille et un grand gâchis dans notre pays.

Il estime que ce rejet des Français est au demeurant légitime et naturel, car c'est à une tradition profondément ancrée dans notre culture européenne et chrétienne que s'est attaqué le gouvernement.

Bruno Mégret invite en conséquence M. Raffarin à prendre conscience de l'inanité de son initiative et à y renoncer pour l'avenir.

Lire la suite
Communiqué du 11/05/05
Diatribe de M. Bouteflika : Bruno Mégret demande le rappel de l'ambassadeur de France à Alger

Bruno Mégret, président du MNR, dénonce les propos odieux de M. Bouteflika associant la colonisation française au nazisme et évoquant des fours pour les comparer à ceux des camps hitlériens.

Cette attitude indigne discrédite la politique chiraquienne d'ouverture à l'Algérie et met en cause le traité d'amitié que M. Muselier continue de négocier comme si de rien n'était.

Bruno Mégret demande en conséquence au président de la République et au gouvernement de rappeler l'ambassadeur de France à Alger et d'exiger des excuses de M. Bouteflika. Il est temps d'en finir avec la culpabilisation et de faire maintenant respecter notre nation.

Lire la suite
Communiqué du 07/05/05
Régularisation des clandestins : une capitulation en rase campagne

Bruno Mégret, président du MNR, dénonce la lacheté du gouvernement qui cède au chantage des clandestins.

En régularisant les immigrés grèvistes de la faim, le pouvoir montre qu'il suffit en France d'exiger pour obtenir.

MM. Raffarin et de Villepin font ainsi comprendre aux millions de candidats à l'immigration clandestine qu'il n'y a pas de digue pour les contenir. C'est une capitulation en rase campgne.

Lire la suite
Communiqué du 04/05/05
Chirac a tort : On ne peut pas vouloir une Europe, européenne, indépendante et puissante et voter oui.

Bruno Mégret, président du MNR, considère que dans son intervention télévisée M. Chirac a fondé son argumentation sur des contre vérités.

On ne peut pas se prétendre européen quand on veut faire entrer un pays asiatique et musulman comme la Turquie dans l'Europe et quand on soutient une constitution qui dans son article I-41 soumet la défense du continent à l'Otan et place ainsi l'Union européenne sous la tutelle des États-Unis.

La constitution prépare une Europe sans force, soumise à la mondialisation sauvage, à l'islamisation et à l'américanisation. On ne peut donc pas vouloir une Europe, européenne, indépendante et puissante et voter oui.

Lire la suite
Communiqué du 19/04/05
Bruno Mégret se réjouit de l'élection du nouveau pape Benoît XVI

Bruno Mégret se réjouit de l'élection du nouveau pape Benoît XVI.

Le cardinal Ratzinger a en effet toujours dénoncé les méfaits du matérialisme et défendu avec vigueur la famille et les identités nationales. Il a également demandé que soient rappelées dans la constitution les origines chrétiennes de l'Europe et s'est opposé à maintes reprises à l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne.

Pour Bruno Mégret, l'élection de Benoît XVI est une bonne nouvelle pour les catholiques mais aussi pour tous les Français attachés à nos valeurs de civilisation.

Lire la suite
Communiqué du 14/04/05
Une émission ratée : M. Chirac n'a ni clarifié ni rassuré

Pour Bruno Mégret, président du MNR, M. Chirac a raté son émission télévisée.

Il n'a pas saisi cette occasion pour éclairer et rassurer les Français sur la question majeure des frontières et de l'identité de l'Europe en revenant solennellement sur sa décision de laisser la Turquie entrer dans l'Union.

Le débat confus et médiocre qu'il a provoqué montre que cette constitution est incapable d'offrir de l'Europe une image claire et protectrice. Et le président de la République, en étant incapable de clarifier et de rassurer, a confirmé à ses dépens que cette constitution est un mauvais texte.

Lire la suite
Communiqué du 13/04/05
1,6 % de croissance pour la zone euro, 4,3 % pour l'ensemble du monde : les performances économiques inquiétantes de l'Europe justifient le "non" à la constitution

Bruno Mégret, président du MNR, considère que la situation économique de l'Europe est particulièrement inquiétante. Les prévisions du FMI pour 2005 font état d'une croissance du PIB de 1,6 % pour la zone euro alors qu'elles s'établissent pour l'ensemble du monde à 4,3 %. L'Union européenne perd donc régulièrement du terrain par rapport au reste de la planète et notamment par rapport aux États-Unis et à la Chine.

Ces scores médiocres démontrent combien l'Europe bruxelloise est sur la mauvaise voie. Lors du référendum sur le traité de Maastricht, la classe politique avait annoncé que le oui était nécessaire pour assurer la croissance et la prospérité en Europe. Le traité a été voté, rien ne s'est amélioré et il en irait de même avec le nouveau projet de traité constitutionnel.

Il ne faut plus persévérer dans l'erreur et il est temps de changer d'Europe. Les performances économiques inquiétantes de l'Europe, discrédite la constitution et justifient le "non" au référendum.

Lire la suite
Communiqué du 08/04/05
Bruno Mégret lance un défi à Jacques Chirac : ''Si vous voulez faire gagner le ''oui'', vous devez impérativement mettre votre veto à l'entrée de la Turquie dans l'Europe''

Bruno Mégret, président du MNR, a déclaré vendredi que si M. Chirac veut encore faire gagner le ''oui'' il doit impérativement mettre son veto à l'entrée de la Turquie dans l'Europe. ''Cet élargissement met en péril notre avenir et il faut s'y opposer à tout prix. Cette adhésion est une aberration, qui accélèrerait le processus d'islamisation du continent européen'', a-t-il estimé.

Et pour montrer à quel point cette question est importante à ses yeux il a même affirmé : ''Je serais prêt à aller jusqu'à voter oui si le président de la République empêchait la Turquie d'entrer dans l'Europe. C'est tellement important. Mais, a-t-il conclu, M. Chirac et la classe politique veulent une Europe non européenne et c'est pourquoi la question ne se pose pas : cette constitution est mauvaise et il faut s'y opposer massivement.''

En lançant ce défi à M. Chirac, Bruno Mégret entend révéler la nature mondialiste, anti-française et anti-européenne du traité constitutionnel et amplifier ainsi le vote ''non'' au référendum du 29 mai. Il place le président de la République devant ses responsabilités historiques.

Lire la suite
Communiqué du 07/04/05
Raz de marée du textile chinois : il faut voter "non" pour sanctionner la Commission qui trahit les intérêts européens

Bruno Mégret, président du MNR, se déclare scandalisé par l'attitude de la commission de Bruxelles qui refuse de prendre des mesures de sauvegarde pour protéger ce qui reste de l'industrie textile européenne face à la déferlante des produits chinois.

Alors que les États-Unis font jouer leurs mécanismes de protection, l'Europe bruxelloise tergiverse et se montre une fois encore plus préoccupée par la mise en place de la mondialisation que par la défense des intérêts du continent dans la guerre économique que fait rage.

Face à cette trahison permanente des intérêts européens, il faut voter "non" à la constitution pour sanctionner la Commission et construire une Europe européenne, indépendante et puissante qui défende enfin les Européens.

Lire la suite
Communiqué du 02/04/05
Bruno Mégret salue la mémoire du Pape Jean-Paul II

Bruno Mégret, président du MNR, salue la mémoire de sa Sainteté le Pape Jean-Paul II. Grande figure du monde contemporain, le Saint-Père a constamment oeuvré pour la paix, la justice, la liberté et la vérité. Souvent à contre-courant du politiquement correct, il aura été un adversaire résolu des idéologies matérialistes et totalitaires du XXe siècle.

Acteur déterminant et visionnaire de la chute du bloc soviétique, adversaire du mondialisme économique débridé, profondément attaché aux identités nationales, constant défenseur de la vie humaine depuis la conception jusqu'à la mort naturelle, Jean-Paul II n'a eu de cesse d'apporter, à la lumière du message évangélique, des réponses audacieuses et courageuses aux défis du monde moderne et a su redonner espoir à des millions de jeunes.

Cet inlassable pèlerin au charisme exceptionnel aura marqué la fin du XXe siècle de son empreinte spirituelle et politique.

Lire la suite
Communiqué du 22/03/05
Incendie de l'église Jean XXIII : Pourquoi pas la même émotion que pour une mosquée ?

Bruno Mégret, président du MNR, condamne vigoureusement l'incendie criminel qui a partiellement détruit l'église Jean XXIII de Sartrouville.

Il se déclare profondément choqué du silence des médias et de la passivité des autorités politiques. Lorsqu'un acte criminel de même nature vise une mosquée, il constitue un événement national justifiant l'intervention de M. de Villepin, du Premier ministre, de l'UMP et de l'ensemble de la classe politique. Pourquoi les attentats contre les lieux de culte catholiques ne suscitent-ils pas la même émotion ?

A une époque où certaines fractions de la population immigrée déclarent ouvertement vouloir s'en prendre aux blancs, comme l'a rapporté récemment le journal Le Monde, il est scandaleux que les autorités politiques de notre pays ne cherchent pas à assurer la défense et la protection des Français qu'ils sont pourtant censés représenter.

Lire la suite
Communiqué du 09/03/05
Le référendum, le jour de l'anniversaire de la prise de Constantinople par les Turcs : Une date révélatrice et particulièrement mal choisie

Pour Bruno Mégret, Président du MNR, M. Chirac a commis un acte manqué particulièrement révélateur en choisissant le 29 mai pour organiser le référendum sur la constitution européenne.

Cette date rappelle en effet le 29 mai 1453, jour où les Turcs prenaient Constantinople, détruisaient et islamisaient l'empire byzantin et coupaient définitivement l'Asie mineure de l'Europe.

Organiser le référendum le jour anniversaire de la prise de Constantinople par les Turcs c'est rappeler que cette constitution qui ne définit ni les frontières ni l'identité de l'Europe est faite pour assurer l'entrée de la Turquie dans l'Europe.

Le président de la République ne l'avait sans doute pas voulu ainsi mais le choix de cette date montre malgré lui que la question turque est directement liée à celle de la constitution. Le 29 mai est un symbole : Une victoire du oui serait comme une nouvelle victoire des Turcs sur l'Europe.

Lire la suite
Communiqué du 28/02/05
Allocations familiales pour les étrangers illégaux : Le gouvernement plus fort que les socialistes

Bruno Mégret, président du MNR, est scandalisé par le projet de décret ouvrant les allocations familiales aux enfants mineurs entrés illégalement sur le territoire français.

Il estime que cette modification du code de la Sécurité sociale constitue une mesure supplémentaire d'incitation et d'encouragement à frauder les lois et à profiter du système social français. Alors qu'il faudrait freiner l'immigration et faire faire des économies à la sécurité sociale, cette mesure va encore accélérer l'arrivée d'étrangers illégaux et entraîner une dépense nouvelle de près de 3 milliards d'euros pour le budget social de la nation.

Au moment où l'avenir des retraites est en péril, le gouvernement, au lieu de relancer la natalité française par des mesures incitatives, préfère les réserver aux enfants d'étrangers. MM. Raffarin et Chirac font plus fort que les socialistes !

Lire la suite
Communiqué du 28/02/05
Constitutionnalisation de la charte de l'environnement : Le pouvoir limite son pouvoir

Bruno Mégret, président du MNR, déplore qu'une nouvelle réforme constitutionnelle vienne encore renforcer le pouvoir des juges et affaiblir d'autant celui des politiques.

L'inscription de la charte de l'environnement dans la constitution, avec notamment le principe de précaution aux contours juridiques des plus flous, conduira à une augmentation des recours contentieux et accroîtra le pouvoir d'appréciation des juges. Elle donnera au Conseil constitutionnel une capacité accrue de mise en cause de la politique gouvernementale.

À une époque où le gouvernement et le parlement ont de moins en moins de pouvoir, il est absurde de voir les politiques renforcer eux-mêmes les contre-pouvoirs qui les limitent et les censurent.

Bruno Mégret considère que cette évolution, qui conduit à déresponsabiliser les politiques et à détourner les Français de leurs élus, est une cause majeure de la crise démocratique dans notre pays.

Lire la suite
Communiqué du 13/02/05
Succès d'Ariane 5 : un exemple pour l'Europe

Bruno Mégret, président du MNR, se félicite du tir réussi du lanceur européen Ariane 5. Ce succès montre que l'Europe, quand elle le veut, peut se placer à la pointe de la technologie et de l'industrie mondiale.

Il souhaite que des entreprises comme Arianespace, réalisées grâce à la volonté des États et au savoir faire des industriels, se multiplient dans tous les domaines pour rendre à l'Europe la première place dans le monde.

Lire la suite
Communiqué du 08/02/05
Succès du PPD : l'exemple Danois

Bruno Mégret, président du MNR, salue le succès du Parti du peuple danois qui a de nouveau progressé aux dernières élections législatives et qui renforce sa position au sein de la coalition gouvernementale au pouvoir à Copenhague.

Cette réussite démontre qu'une démarche pondérée et sérieuse qui vise la participation au pouvoir permet non seulement de faire progresser les idées de droite mais aussi de les faire passer dans la réalité.

Ainsi, grâce au PPD, le Danemark est aujourd'hui le pays qui dispose de la législation sur l'immigration la plus restrictive d'Europe. Ce qui a découragé les candidats à l'immigration vers le Danemark, naguère réputé assez ouvert.

Lire la suite
Communiqué du 08/02/05
Immigation : si l'Espagne régularise ses clandestins, la France doit contrôler sa frontière avec l'Espagne

Bruno Mégret, président du MNR, estime que la décision du Premier ministre socialiste espagnol de régulariser plus de 800 000 clandestins est totalement irresponsable.

Son projet est d'autant plus scandaleux qu'il porte un grave préjudice à l'ensemble de l'Europe et tout particulièrement à la France. L'Espagne est en effet la principale porte de l'Europe sur l'Afrique et la France le principal débouché de l'Espagne sur l'Europe. Les clandestins régularisés par M. Zapatero risquent donc de se retrouver en masse sur le territoire national.

Bruno Mégret s'étonne de l'absence de réaction du gouvernement français. Il demande en conséquence à M. Raffarin d'adopter une position ferme : si l'Espagne régularise, la France doit contrôler sa frontière avec l'Espagne.

Lire la suite
Communiqué du 04/02/05
La directive Bolkestein : une véritable provocation

Pour Bruno Mégret, président du MNR, le projet de directive Bolkestein défendue par la Commission de Bruxelles est une véritable provocation. En prévoyant que la réglementation sociale et fiscale applicable à une entreprise sera celle de son pays d'origine et non celle du pays où elle intervient, les bureaucrates de Bruxelles vont acculer les salariés français à une seule alternative : se retrouver au chômage ou se contenter des avantages sociaux polonais ou slovaques.

Cette directive révèle la vraie nature de l'Europe de Bruxelles, celle d'une entreprise bureaucratique aveugle qui ignore les peuples et les nations. Le moment est venu de refonder l'Europe sur d'autres bases et pour cela de voter non au référendum sur la '' constitution ''.

Lire la suite
Communiqué du 18/01/05
Bruno Mégret salue la sortie de l'Airbus A380

Bruno Mégret, président du MNR, salue la sortie de l'avion gros porteur A380. Il se félicite de ce succès de l'industrie aéronautique européenne et considère que la stratégie qui a conduit Airbus à s'imposer comme le numéro un mondial de l'aéronautique devrait être appliquée dans tous les domaines pour rendre à l'industrie européenne sa première place dans le monde.

Au lieu de se perdre dans la construction d'une usine à gaz constitutionnelle ou dans les chimères d'un élargissement asiatique de l'Union, les responsables européens feraient mieux de multiplier les opérations de type Airbus.

Lire la suite




 Année 2013
 Année 2012
 Année 2011
 Année 2010
 Année 2009
 Année 2008
 Année 2007
 Année 2006
 Année 2005
 Année 2004
 Année 2003
 Année 2002

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page