Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Communiqués
Communiqués
Communiqué du 17/12/03
Islamisation : le problème n'est pas réglé

Bruno Mégret se félicite que le président de la République ait renoncé à instaurer un jour férié pour l'Aïd-el-Kebir. Et il approuve sa décision de faire voter une loi pour interdire le port du tchador à l'école et pour autoriser les chefs d'entreprise à en faire autant dans leurs établissements.

Pour le reste, ce ne sont pas les considérations générales, les déclarations d'intention, les mesures symboliques et les observatoires qui vont suffire à enrayer l'offensive d'islamisation de notre pays menée avec puissance et détermination par les tenants du parti islamiste.

M. Chirac n'a pas exprimé la volonté claire et ferme de faire respecter notre identité et nos valeurs de civilisation. Le problème est loin d'être réglé.

Lire la suite
Communiqué du 17/12/03
Affaire Quadri Système : des réquisitions totalement injustes

Bruno Mégret considère que les réquisitions du procureur de la République prises contre le MNR dans l'affaire Quadri Système sont sans aucun fondement et créeraient une profonde injustice si elles étaient suivies par le tribunal.

Parce que le MNR a bénéficié d'un prêt de la société Quadri Système qu'il a déjà remboursé à 60% et qu'il achèvera de rembourser dans les années qui viennent, Bruno Mégret serait sanctionné beaucoup plus durement que par exemple MM. Léotard et Donnedieu de Vabres qui eux ont détourné des fonds publics pour plusieurs millions de francs.

Dans l'affaire Quadri Système, il n'y a ni enrichissement personnel, ni fonds détournés, ni aucune personne lésée, ni aucun don apporté au MNR. C'est pourquoi Bruno Mégret attend du tribunal la relaxe pure et simple pour lui-même et pour les autres membres du MNR mis en cause avec lui.

Lire la suite
Communiqué du 12/12/03
Union européenne : l’élargissement doit aller de pair avec un assouplissement des règles

A l’occasion du sommet de Copenhague, Bruno Mégret se félicite de l’entrée prévue des pays de l’Est dans l’Union européenne. Mais il déplore que cet élargissement n’aille pas de pair avec un assouplissement des règles et des contraintes propres au système bruxellois.

Pour que toutes les nations européennes –et européennes seulement- puissent intégrer l’Union, il juge indispensable de réformer les institutions actuelles pour en faire une structure légère de coopération à la carte.

Pour Bruno Mégret, l’élargissement de l’Europe ne pourra réussir que si la diversité de ses membres est respectée et si les nations peuvent coexister plus librement au sein de ce grand ensemble.

Lire la suite
Communiqué du 12/12/03
Il faut distinguer la religion qui a marqué notre pays depuis 15 siècles de celle qui y est présente depuis 20 ans

Bruno Mégret salue le travail effectué par la commission sur la laïcité et approuve sa proposition de faire voter une loi interdisant explicitement le port du voile islamique à l'école.

En revanche, il s'inquiète d'un certain nombre de mesures proposées par la commission comme la création d'un jour férié pour l'Aïd-el-Kebir qui trahissent une conception dévoyée de la laïcité. Celle-ci doit assurer la neutralité religieuse et idéologique de l'Etat et de la sphère publique mais elle ne doit en aucun cas chercher à égaliser la situation des différentes religions dans notre pays et vouloir mettre sur le même plan le christianisme qui a façonné notre civilisation pendant 1500 ans et l'islam qui n'est présent sur notre sol que depuis quelques décennies.

Lire la suite
Communiqué du 09/12/03
Service minimum : les Français attendent un acte d'autorité

Dans l'affaire du service minimum, Bruno Mégret déplore que l'UMP se contente d'un vague projet de loi sur "l'anticipation et la prévention des conflits" alors que M. Chirac avait pourtant explicitement promis l'instauration d'un texte législatif pour imposer en cas de grèves la continuité des services publics.

Le gouvernement, qui à l'évidence cherche à éluder le problème, semble avoir oublié qu'il incarne l'État et que celui-ci doit savoir faire acte d'autorité pour imposer l'intérêt général, faute de quoi il perd toute utilité et toute légitimité. Pour ignorer cette réalité fondamentale et pour mépriser les 74% de Français qui ne veulent plus être plus pris en otage par les grèvistes des services publics, MM. Chirac et Raffarin pourraient bien perdre définitivement la confiance de nos compatriotes.

Lire la suite
Communiqué du 08/12/03
Occupation de l'église Saint-Nicolas par des clandestins : Bruno Mégret demande l'expulsion de France des intéressés

Bruno Mégret se déclare scandalisé par la nouvelle intrusion de clandestins dans une église de la capitale.

Il considère que l'occupation de l'église Saint-Nicolas, survenu le jour d'une fête chrétienne, est le signe que les valeurs de notre civilisation sont de plus en plus souvent bafouées par ceux-la même qui devraient être les premiers à les respecter.

Afin de rappeler aux étrangers leurs devoirs à l'égard de notre pays et de nos valeurs, Bruno Mégret demande au gouvernement de procéder sans délais à l'expulsion des immigrés, au demeurant illégaux, qui se sont rendus coupables de cette exaction.

Lire la suite
Communiqué du 02/12/03
Projet ITER : Bruno Mégret se réjouit du choix de Cadarache par l'Union européenne

Bruno Mégret se réjouit que la candidature de Cadarache (Bouches-du-Rhône) ait été retenue par l'Union européenne comme le site qu'elle proposera à l'échelle internationale pour l'implantation du futur réacteur de fusion expérimental ITER.

Il considère la recherche dans le domaine de la fusion nucléaire comme une priorité absolue et demande au gouvernement de s'investir davantage qu'il ne l'a fait jusqu'à présent pour que le site de Cadarache soit définitivement retenu.

Lire la suite
Communiqué du 02/12/03
www.bruno-megret.com : le site personnel de Bruno Mégret en ligne

S'inscrivant délibérément dans une démarche de renouveau politique, Bruno Mégret a souhaité disposer d'un site personnel pour s'exprimer sans faux-semblants ni langue de bois.

Au fil de l'actualité, Bruno Mégret livre ses réflexions en toute liberté et en toute franchise. Sur les livres, les médias, la culture ou les gens, il fait part de ses choix et de ses préférences. En toute simplicité, il parle de sa famille, mais aussi de ses loisirs, de ses goûts et de ses rêves. A travers son autobiographie, notamment, il confie quelles sont ses convictions et ses valeurs. Et passionné par le débat d'idées, bien sûr, il prend la plume et mène la réflexion : ouvrages, discours, conférences sont également en ligne.

Un ton nouveau pour un site nouveau : le webmaster de www.bruno-megret.com a le plaisir d'annoncer la mise en ligne du site personnel de Bruno Mégret. Rendez-vous sur internet !

Lire la suite
Communiqué du 26/11/03
Bruno Mégret se félicite de la ratification de l'élargissement de l'Europe

Bruno Mégret se félicite de la ratification par l'Assemblée nationale du traité d'élargissement de l'Union européenne à dix nouveaux membres.

Il considère en effet que l'Union a vocation à rassembler toutes les nations qui procèdent de la civilisation européenne, à l'exclusion de toute autre et notamment de la Turquie.

Il souhaite que l'Europe, ainsi renforcée, s'affirme comme un pôle de puissance indépendante des États-Unis et fidèle à sa culture.

Lire la suite
Communiqué du 21/11/03
Pour contrer Ramadan, ni Sarkozy ni Le Pen : il faut une vraie droite

Pour Bruno Mégret, président du MNR, l'émission avec M. Sarkozy sur France 2 démontre clairement la nécessité pour la France d'une vraie droite comme celle qu'entend incarner le MNR.

Face à M. Ramadan qui représente tous les dangers de l'islamisme pour notre pays, ses valeurs et son mode de vie, M. Sarkozy est apparu sans détermination autre que verbale. Pis, en se déclarant favorable à des discriminations positives en faveur des étrangers, le ministre de l'Intérieur met lui-même en cause les principes républicains, qui constituent pourtant le seul barrage face à l'islamisation. Quant à M. Le Pen, il est apparu marginal et complètement déconnecté des réalités présentes.

Ce ne sont donc pas M. Sarkozy, soumis au politiquement correct, ni M. Le Pen, cantonné dans une démarche outrancière et stérile, qui peuvent être efficaces pour contenir et contrer l'islamisme menaçant. Il faut pour cela une vraie droite, sans laxisme ni extrémisme.

Lire la suite
Communiqué du 17/11/03
Bruno Mégret exprime sa sympathie à l'égard des Français juifs

A la suite de l'incendie criminel d'une école juive à Gagny évoqué aujourd'hui lors d'une réunion à l'Elysée, Bruno Mégret, président du MNR, exprime sa sympathie à l'égard des Français juifs.

Il condamne les actes d'antisémitisme qui se développent de façon inquiétante dans notre pays et affirme à cette occasion la nécessité d'une très grande fermeté face à la montée du parti islamiste et à l'importation des conflits du Moyen-Orient en France.

Afin de maintenir les libertés fondamentales dans notre pays, Bruno Mégret en appelle au respect des valeurs de notre civilisation.

Lire la suite
Communiqué du 06/11/03
Suppression d'un jour férié : ridicule pour ridicule, pourquoi pas dix minutes de travail hebdomadaire en plus !

Bruno Mégret, président du MNR, considère comme un gadget de communication la décision de M. Raffarin de supprimer un jour férié pour financer la solidarité avec les personnes âgées.

Il est regrettable que, pour faire oublier sa passivité au moment de la canicule de cet été, le gouvernement supprime arbitrairement un jour de congé lié à la tradition chrétienne de notre pays.

Si cette mesure a le mérite de rappeler aux Français que pour pouvoir distribuer de l'argent, il faut travailler plus, la solution passe pour Bruno Mégret par l'abrogation de la loi Aubry sur les 35 heures. Ou pourquoi pas, pour rester dans l'anecdotique comme le Premier ministre, par l'augmentation de la durée légale du travail hebdomadaire de 35 heures à 35 heures 10 minutes !

Lire la suite
Communiqué du 17/10/03
Pour une loi contre le foulard islamique à l'école et dans les services publics

Devant la multiplication d'incidents relatifs au port du voile islamique dans les établissements scolaires et les administrations, Bruno Mégret considère qu'il est grand temps pour M. Raffarin de clarifier la situation.

Par leurs déclarations ambiguës voire contradictoires, les membres du gouvernement mettent notre république en danger. Car le jusqu'au-boutisme des organisations islamistes et des jeunes femmes voilées s'apparente à des actes de revendication politiques et militants qui ne doivent pas se développer.

Pour Bruno Mégret, il faut désormais faire preuve d'autorité et réaffirmer les principes de la laïcité républicaine. La seule solution pour cela est d'interdire, par une loi sans équivoque, le foulard islamique à l'école et dans tous les services publics.

Lire la suite
Communiqué du 16/10/03
La Chine envoie un astronaute autour de la terre: l'Europe doit envoyer des Européens sur Mars

Bruno Mégret exprime son admiration pour la réussite spatiale de la Chine qui, en envoyant un homme dans l'espace, est parvenue à se hisser seule au rang de troisième puissance astronautique du monde.

Il déplore à cette occasion que l'Europe, malgrés les succès technologiques et commerciaux d'Ariane, ait été incapable de tenir son rang au côté des Américains et des Russes. Bruno Mégret considère que les responsables européens ont tort d'apprécier tous leurs projets en termes de rentabilité éconmique immédiate.

Le vol spatial d'un astronaute chinois montre combien une opération sans aucune utilité commerciale ni technique peut être utile au prestige et à la cohésion d'une nation. Si l'Europe veut exister dans le monde et dans l'esprit des Européens, elle doit, à l'image de la Chine, se lancer de grands défis et les mener à bien. Bruno Mégret appelle les dirigeants européens à se fixer comme objectif d'envoyer, les premiers, des Européens sur Mars.

Lire la suite
Communiqué du 11/10/03
Nucléaire : une décision rapide s'impose

Bruno Mégret se félicite que la France semble s'engager sur la voie d'un renouvellement de son parc électronucléaire, garant de l'indépendance nationale énergétique et seul moyen de limiter le rejet de gaz à effet de serre.

La poursuite du programme électronucléaire doit être rapidement décidée afin de mettre en chantier, dés que possible, des réacteurs de génération III de type EPR.

Pour Bruno Mégret, il ne saurait être question d'attendre la mise au point des réacteurs de génération IV compte tenu de l'urgence à rénover le parc électronucléaire français. Ne pas prendre cette décision reviendrait soit à prolonger les réacteurs actuels au-delà de 40 ans, soit à réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité. Dans les deux cas, ce serait une erreur lourde de conséquences.

Lire la suite
Communiqué du 08/10/03
Nouveau débat sur les 35 heures : le cafouillage gouvernemental est à son comble

Pour Bruno Mégret, le débat sur les 35 heures démontre surtout l'ampleur du cafouillage gouvernemental.

Après avoir fait voter une première loi pour assouplir prétendument les 35 heures, le Premier ministre et son équipe suscitent aujourd'hui des attaques purement verbales contre les mesures Aubry, tout en annonçant qu'ils ne veulent pas les modifier.

Cette stratégie du louvoiement, du va-et-vient et de l'esquive permanente déconsidère le gouvernement et sa majorité qui se révèlent dorénavant totalement inapte à assurer le redressement de notre pays.

Lire la suite
Communiqué du 15/09/03
Echec de la réunion de Cancun : l'OMC doit faire une pause

Pour Bruno Mégret, l'échec de la conférence ministérielle de Cancun montre que la mondialisation est un fardeau pour la plupart des pays du monde.

Alors que l'OMC pourrait être un instrument bénéfique de régulation des échanges économiques internationaux, elle agit au contraire en aveugle en cherchant à aller toujours plus loin dans la libéralisation du commerce et la suppression des obstacles aux échanges.

Bruno Mégret estime que l'OMC doit tirer les leçons de la rupture des négociations et faire une pause dans son action. Les économies nationales sont soumises à suffisamment de pressions mondialisatrices pour qu'on arrête le processus et qu'on donne le temps à chacune d'entre elles d'y faire face.

Lire la suite
Communiqué du 06/07/03
Non au référendum : Victoire des Corses, camouflet pour le gouvernement

Bruno Mégret estime qu'avec une majorité de non au référendum, c'est la raison qui l'a emporté en Corse.

Les électeurs de l'île ont en effet démontré leur lucidité politique en ne se laissant pas manipuler par le gouvernement et en refusant une énième réforme institutionnelle dont ils savaient qu'elle ne résoudrait aucun de leurs problèmes.

Bruno Mégret, qui s'était rendu à Ajaccio pour faire campagne en faveur du non, se réjouit qu'une majorité de Corses n'aient pas voulu mêler leurs voix à celles des indépendantistes.

Il constate que ce résultat est un formidable camouflet pour MM. Chirac, Raffarin et Sarkozy qui n'ont pas réussi à convaincre, malgré la mise en scène électoraliste de l'arrestation de M. Colonna. Il s'agit du premier grave échec de M. Sarkozy et du gouvernement qui prouve que les man?uvres de communication ne peuvent pas dans la durée tenir lieu de politique. Reste maintenant à s'attaquer au vrai problème de la Corse.

Lire la suite
Communiqué du 26/06/03
Corse : référendum bidon, c'est non

Pour Bruno Mégret, la consultation proposée aux Corses par MM. Sarkozy et Raffarin constitue une quatrième réforme institutionnelle en vingt ans et ne résoudra pas plus que ses précédentes les graves problèmes de la Corse.

Avec ce référendum, le gouvernement cherche à manipuler les Corses puisque, contrairement à ce que tout le monde pense, on ne leur demande pas de décider mais de donner un simple avis. Ce projet qui priverait les Corses de leurs élus de proximité ne satisfait en réalité que les indépendantistes qui y voient l'amorce d'un processus de type néo-calédonien vers l'indépendance.

Bruno Mégret invite donc les Corses à répondre non à la question du gouvernement. Il souhaite par ailleurs redonner à l'île toute sa place au sein de la communauté nationale, la soustraire au marasme économique grâce à un véritable "plan Marshall" d'équipement et d'investissement, restaurer le droit et l'ordre républicain et achever une authentique décentralisation.

Lire la suite
Communiqué du 26/06/03
Budget 2004 : Raffarin veut faire prendre les millimètres pour des kilomètres

Pour Bruno Mégret, la présentation du budget 2004 montre à quel point le gouvernement Raffarin est maintenant immobilisé.

On annonce aux Français des réductions d'impôts et des économies budgétaires alors que celles-ci sont dérisoires. La baisse du nombre de fonctionnaires ne sera pas comme initialement prévue de 30 000 mais de 4 000, soit une réduction des effectifs de 0,01%. Quant à la baisse des prélèvements obligatoires, elle ne sera pas plus importante.

Si Raffarin bouge, il le fait avec la rapidité d'un escargot. Il veut nous faire prendre les millimètres pour des kilomètres et à ce rythme, il lui faudra plusieurs siècles pour assainir les finances de la France.

Lire la suite
Communiqué du 16/06/03
Bruno Mégret craint une "déferlante islamique"

Bruno Mégret appuie les propos de M. Boubakeur lorsque celui-ci met les Français en garde contre la menace d'une "déferlante islamiste" et qu'il leur demande de "se réveiller".

Alors que les atteintes aux principes de la république, et notamment de la laïcité, se multiplient sous l'influence des fondamentalistes musulmans, Bruno Mégret déplore que MM. Raffarin et Sarkozy donnent à ces derniers les moyens légaux de monter en puissance.

Pour le président du MNR, il faut cesser de transiger avec l'islamisme et réaffirmer avec fierté et fermeté, dans la loi et dans les discours, les valeurs de notre civilisation.

Lire la suite
Communiqué du 10/06/03
Grèves et manifestations : il faut mettre fin aux débordements de l'extrême-gauche

Bruno Mégret dénonce les méthodes violentes et illégales de l'extrême-gauche qui cherche à semer le désordre.

Bloquer les voies ferrées, les dépôts d'autobus ou les autoroutes, empêcher la tenue des examens et prendre les élèves en otages ou incendier des locaux ne relève pas du droit de grève ou de manifester. Ces actions, orchestrées par une minorité d'agitateurs, servent en réalité les intérêts des marxistes et des trotskystes.

Bruno Mégret demande au gouvernement de faire preuve de fermeté vis-à-vis de ceux qui contreviennent à la loi et de rétablir l'ordre républicain pour rendre aux Français leurs libertés.

Lire la suite
Communiqué du 04/06/03
En élargissant son champ d'action, l'OTAN donne toute liberté aux Etats-Unis

Bruno Mégret considère qu'en élargissant son champ d'action, l'OTAN devient plus que jamais l'instrument de la superpuissance américaine.

Par le biais de cette alliance, les Etats-Unis pourront désormais faire légitimer leurs interventions non seulement en Europe mais dans le monde entier. Et ce en contradiction claire avec les principes fondateurs et en particulier l'article 5 de ce traité qui lui conféraient un rôle exclusivement défensif et limité à la zone bien définie de l'Atlantique nord.

Pour mettre un terme à ce déséquilibre dangereux, Bruno Mégret souhaite que la France et l'Europe s'affranchissent de la tutelle américaine et constituent leur propre alliance militaire, hors de l'OTAN.

Lire la suite
Communiqué du 02/06/03
Education : la droite recule sur des projets mineurs, elle capitulera sur les réformes majeures

Bruno Mégret constate qu'une fois de plus la droite capitule devant la gauche.

En annonçant le report à l'automne du projet sur l'autonomie des universités et en renvoyant au mois de septembre le dépôt devant le Conseil d'Etat du projet de décentralisation dans l'Education, le gouvernement fait preuve de faiblesse et d'amateurisme.

M. Raffarin réussit en effet le tour de force de susciter une opposition considérable sur deux réformes mineures qui étaient loin à elles seules de pouvoir résoudre le problème de l'Education nationale. Son recul sur ces deux questions secondaires démontre que l'UMP n'ira jamais au bout de ses engagements sur les enjeux majeurs.

Lire la suite
Communiqué du 28/05/03
Projet de loi sur les retraites : beaucoup de bruit pour rien

Bruno Mégret constate que le projet de loi sur les retraites examiné ce matin en conseil des ministres fait beaucoup de bruit pour rien.

Cette réforme est en effet plus efficace pour attiser la démagogie du Parti socialiste et de la gauche en général que pour résoudre définitivement le problème.

Pour Bruno Mégret, aucune vraie mesure structurelle n'aura été prise et notamment aucun investissement n'aura été réalisé au profit des familles pour faire face à la chute démographique et assurer dans la durée le financement des retraites.

Lire la suite
Communiqué du 15/05/03
Paralysie des transports : le gouvernement doit prendre l'initiative d'une loi pour garantir les services publics

Bruno Mégret dénonce les grèves sauvages dans les services publics qui paralysent la vie nationale au mépris du droit des Français à la libre circulation.

Il considère que les salariés de ces entreprises, qui bénéficient d'avantages particuliers, doivent accepter en contre- partie les obligations liées au service du public.

Bruno Mégret demande au gouvernement de répondre à l'attente de millions d'usagers excédés et de déposer dans les meilleurs délais un projet de loi pour réglementer le droit de grève dans les entreprises publiques et garantir ainsi le service minimum auquel les Français ont droit.

Lire la suite
Communiqué du 30/04/03
Projet de loi sur l'immigration : Speedy-Sarkozy fait du surplace

Pour Bruno Mégret, le projet de M. Sarkozy sur l'immigration consiste à masquer ses reculades par quelques avancées ponctuelles.

Avec ces nouvelles mesures, le ministre de l'Intérieur cherche à étayer son discours prétendument plus ferme. Mais dans le fond, malgré ces artifices, il se contente de poursuivre la politique suivie jusqu'alors au lieu d'engager une véritable réforme.

En ne remettant pas en cause le regroupement familial, en proposant la quasi-suppression de la double peine et en évitant d'interdire le port du voile dans les établissements scolaires et les services publics, Speedy-Sarkozy fait du surplace.

Lire la suite
Communiqué du 23/04/03
Islamisation : Sarkozy a ouvert la boîte de Pandore

Bruno Mégret considère que M. Sarkozy a ouvert la boîte de Pandore en créant le Conseil français du culte musulman.

Le ministre de l'Intérieur en a apporté la preuve lors de sa visite à la journée de l'UOIF puisque le fait de rappeler la loi française sur la question tout à fait mineure des photos d'identité a provoqué l'hostilité de la foule ainsi que des demandes pour changer la loi.

Pour Bruno Mégret, le gouvernement est au pied du mur et doit maintenant accomplir un acte fort d'autorité pour réaffirmer les principes de la laïcité républicaine. Bruno Mégret réclame dans cet esprit une loi de laïcité pour interdire sans équivoques le foulard islamique à l'école et dans tous les services publics.

Lire la suite
Communiqué du 14/04/03
Achèvement du sous-marin nucléaire " Le Vigilant "

Bruno Mégret salue l'achèvement du tout nouveau sous-marin nucléaire lanceur d'engins " Le Vigilant ".

Il voit dans cet événement la preuve que la France poursuit sa politique de dissuasion en matière de défense, gage de notre indépendance nationale. Il formule le souhait que le gouvernement continue dans cette voie et ne renonce pas aux crédits annoncés pour la défense.

La construction d'un deuxième porte-avions, indispensable à la cohérence de nos moyens d'action et de projection, doit notamment rester une priorité.

Lire la suite
Communiqué du 14/04/03
Elections au Conseil français des musulmans : une légitimité donnée aux islamistes

Bruno Mégret déplore le succès remporté par l'UOIF aux élections du Conseil français du culte musulman.

Ces résultats prouvent l'inanité de la politique de MM. Chirac, Raffarin et Sarkozy et montrent que cette organisation ne sera qu'un marché de dupes pour la France et les Français. Loin de canaliser l'islam pour le soumettre aux institutions républicaines, elle va renforcer les revendications musulmanes et tout particulièrement celles des fondamentalistes.

Pour Bruno Mégret, ce conseil tel qu'il vient d'être constitué va donner un nouvel élan à ceux qui conçoivent la religion comme un instrument de conquête politique. Ils pourront exiger toujours plus de changements à nos propres règles sans accepter de leur côté celles de la République. En clair, le gouvernement vient d'accorder une légitimité au processus d'islamisation de la France.

Lire la suite
Communiqué du 10/04/03
Bruno Mégret se réjouit de la fin des combats en Irak

Bruno Mégret qui était hostile à l'intervention militaire américaine, se réjouit aujourd'hui de l'arrêt prochain des combats, de la fin des souffrances qui en résultaient pour le peuple irakien ainsi que de la chute du régime dictatorial de Saddam Hussein.

Bruno Mégret forme le voeu que les Etats-Unis n'abusent pas de leur position militaire et renoncent à mettre l'Irak et son pétrole sous leur tutelle exclusive. Il souhaite que le peuple irakien retrouve au plus vite sa souveraineté et que l'Europe et la France renouent avec lui des liens solides de coopération économique et stratégique.

Lire la suite
Communiqué du 20/03/03
Irak : une attaque illégitime

Bruno Mégret, président du MNR, regrette que les Américains aient été au bout de leur logique de guerre.

Il considère que cette attaque contre un pays déjà exsangue par treize ans d'embargo n'est pas légitime et ne sert ni les intérêts de l'Europe et de l'Occident ni la cause de la paix dans le monde.

Il s'inquiète des graves conséquences qui pourront en résulter et souhaite que l'Europe retrouve son unité pour proposer au monde une vision alternative au projet impérial américain.

Lire la suite
Communiqué du 19/03/03
Mesures Fillon : le gouvernement retombe dans les ornières socialistes

Bruno Mégret, président du MNR, constate que le gouvernement Raffarin retombe dans les ornières socialistes moins d'un an après son arrivée au pouvoir.

Déjà, le Premier ministre avait récemment abandonné le programme de baisses d'impôts pourtant promis par M. Chirac. Aujourd'hui, M. Fillon annonce une série de mesures prétendument destinées à lutter contre le chômage et qui n'ont en réalité rien à envier aux méthodes socialistes. Il s'agit en effet de faire baisser artificiellement le nombre de chômeurs par des recrutements factices financés sur crédits budgétaires. Or ces méthodes, loin de relancer l'activité, ne font que renforcer l'étatisme.

Gageons que les mêmes causes produiront les mêmes effets : si M. Raffarin ne rompt pas avec le socialisme, il sera responsable d'un nouveau déclin de l'économie française.

Lire la suite
Communiqué du 13/03/03
Drame d’Evreux : le vrai coupable, c’est Jospin

Bruno Mégret, candidat à l’élection présidentielle et père de famille lui-même, s'associe à l'extrême douleur des proches de Patrice Bègue, battu à mort à Evreux pour avoir voulu défendre son fils contre le racket.

Ce drame n'est aucunement un fait divers mais l’aboutissement de nombreuses années de complaisance de la classe politique à l’égard des voyous. Les vrais coupables, ce sont donc M. Jospin et ses prédécesseurs de droite qui doivent être sanctionnés aux prochaines élections.

Bruno Mégret appelle les Français à ne plus faire confiance à cette classe politique, coupable de non-assistance à peuple en danger. Il devient impératif de remettre de l'ordre en France.

Lire la suite
Communiqué du 13/03/03
Démission de Catherine Mégret : je reviendrai !

Catherine Mégret tire les conséquences de la scandaleuse décision de la cour de cassation la condamnant comme un vulgaire voyou pour avoir fait voter une prime de naissance en faveur des familles vitrollaises de nationalité française ou européenne.

Rendue inéligible pour deux ans par une justice qui se mêle de politique et cherche à disqualifier ceux qui ne sont pas politiquement corrects à ses yeux, elle démissionne donc du conseil municipal et affirme : Je reste aux côtés des Vitrollais et je reviendrai.

Lire la suite
Communiqué du 13/03/03
Bruno Mégret soutient Arnaud de Périer, jugé pour avoir demandé l'expulsion de terroristes islamistes

Bruno Mégret, président du MNR, apporte son soutien à Arnaud de Périer, conseiller régional des Pays-de-la-Loire et membre du bureau national, jugé aujourd'hui devant la cour d'appel de Rennes pour avoir demandé, dans un document de campagne officiel, que les terroristes islamistes soient
expulsés de France.

Il se dit révolté que l'on puisse être ainsi poursuivi pour avoir écrit ce que tout le monde pense actuellement sur les dangers de l'islamisme et constate qu'il y a aujourd'hui un véritable délit d'opinion dans notre pays.

Pour Bruno Mégret, ces persécutions révèlent le caractère totalitaire et idéologique de la justice française. Il considère par ailleurs que si les candidats aux élections ne sont plus libres de s'adresser comme ils l'entendent à leurs électeurs, c'est que les élections ne sont plus libres.

Lire la suite
Communiqué du 13/03/03
Non-lieu pour deux cadres du MNR : il faut à cette décision une publicité médiatique équivalente à celle donnée aux mises en examen

Le MNR se félicite de l'ordonnance de non-lieu prise au bénéfice de M. Bovero, ancien premier adjoint à la mairie de Vitrolles-en-Provence et de Mme Sylvie Moy, ancienne candidate du mouvement, dans l'affaire du tract prétendument diffamatoire contre le candidat RPR aux élections de 2001.

Le MNR dénonce à cette occasion les méthodes politico-judiciaires qui consistent à organiser à grand fracas médiatique des perquisitions spectaculaires, des auditions tonitruantes et des mises en examen largement relayées par la presse alors qu'il n'existe aucune charge et qu'il faudra déclarer le non-lieu, en catimini, deux ans plus tard.

Le MNR demande aux médias et notamment au journal La Provence de manifester leur esprit d'équité et leur souci de déontologie en donnant à ce non-lieu une publcité aussi importante que celle qu'ils avaient donnée à la mise en examen, aux auditions et aux perquisitions.

Lire la suite
Communiqué du 12/03/03
Evasions à répétition : le ministre de la Justice doit enfin passer aux actes

Bruno Mégret, président du MNR, apporte son soutien au personnel pénitentiaire, durement mis à l'épreuve ces dernières semaines avec l'évasion de dangereux bandits n'ayant pas hésité à utiliser des armes de guerre.

Ces événements mettent en lumière l'impuissance du gouvernement et son incapacité à faire face à la crise du système pénitentiaire.

Face à ce quasi-état de guerre décrété par les détenus, Bruno Mégret demande au ministre de la Justice et à son secrétaire d'Etat aux Programmes immobiliers de mettre fin au temps des rapports et de passer aux actes.

Lire la suite
Communiqué du 07/03/03
Déficit budgétaire et gel des baisses d'impôts : l'UMP pris à son propre piège

Pour Bruno Mégret, président du MNR, la situation économique révèle la vanité des promesses et des options de M. Chirac.

En annonçant un déficit budgétaire de 3,4% ainsi que le gel des baisses d'impôts, le ministre de l'Economie montre que le chef de l'Etat et le gouvernement sont en réalité pris à leur propre piège.

Le président de la République avait approuvé le pacte de stabilité et se trouve maintenant paralysé par les contraintes qui en résultent. Il avait promis une baisse de l'impôt sur le revenu de 30% tout en refusant de réduire le train de vie de l'Etat et se trouve aujourd'hui impuissant devant ses contradictions.

Pour en sortir, M. Chirac et le gouvernement font manifestement le choix de se renier mais dans une telle démarche, ce sont les Français qui sont trahis et qui vont être pénalisés.

Lire la suite
Communiqué du 03/03/03
Chirac en Algérie : oui à l'amitié des peuples, non à l'immigration des personnes

Bruno Mégret, président du MNR, considère que M. Chirac n'a pas donné la signification qui convenait à sa visite officielle en Algérie.

De toute évidence, le Président de la République française fait une campagne démagogique auprès des Algériens, notamment auprès de ceux installés en France. Car au-delà des aides économiques légitimes qu'il apporte, il a aussi promis solennellement un meilleur accueil et une circulation plus facile pour les immigrés algériens.

Si Bruno Mégret se félicite que des accords soient instaurés entre l'Europe et le Maghreb dans le cadre d'une coopération renforcée, il ne souhaite pas que ces liens aboutissent à augmenter encore une immigration déjà trop massive, source de souffrances tant pour les Français que pour les Algériens.

Lire la suite
Communiqué du 25/02/03
Bruno Mégret se félicite de la fermeté de M. Chirac à l'égard des Etats européens proaméricains

Bruno Mégret, président du MNR, approuve les propos très fermes de M. Chirac à l'égard des candidats à l'entrée dans l'Union européenne qui ont choisi de s'aligner sur les positions américaines.

A un moment où l'Europe devrait s'affirmer avec force comme une puissance indépendante des Etats-Unis, ces pays préférent se placer sous la tutelle américaine et montrent ainsi la faiblesse de leur attachement européen.

Leur attitude pose dès lors la question de la cohérence de l'Union européenne telle qu'elle est en train de se constituer et devrait conduire à un réexamen de leur adhésion.

Lire la suite
Communiqué du 25/02/03
Mise en examen de Catherine Mégret : une affaire sans aucun fondement

Suite à une nouvelle mise en examen de Catherine Mégret, le MNR tient à préciser les points suivants :

- Les faits qui sont reprochés à l'ancien maire de Vitrolles portent exclusivement sur l'envoi de deux lettres à certains maires de France appelant à parrainer Bruno Mégret, le tout pour un montant global de 35 000 euros.

- Cette somme a été payée à la ville de Vitrolles par le compte de la campagne présidentielle de Bruno Mégret et la preuve a été apportée que cette prestation a bien été facturée au prix du marché.

Il n'y a donc rien à reprocher ni au MNR ni à l'ancienne municipalité MNR de Vitrolles. L'affaire que l'on essaie de monter est une mauvaise querelle sans aucun fondement. Si toutes les "affaires" de ce type étaient poursuivies, tous les hommes politiques seraient mis en cause. Si toutes les affaires politico-financières n'étaient pas plus graves que celle-ci, nous serions dans un pays de saints !

Lire la suite
Communiqué du 10/02/03
Bruno Mégret approuve la position française sur l'Irak

Bruno Mégret, président du MNR, approuve les propositions faites au nom de la France et de l'Allemagne pour trouver une issue pacifique à la crise irakienne.

Il se félicite que le président de la République et le gouvernement français résistent aux pressions américaines et tentent d'organiser une position européenne indépendante et conforme aux intérêts de notre continent.

Il souhaite que les autorités françaises aient le courage d'aller jusqu'au bout de leur logique en utilisant, le moment venu, leur droit de veto contre la guerre au conseil de sécurité de l'ONU.

Lire la suite
Communiqué du 10/02/03
Relaxe de Catherine Mégret : une victoire contre le harcèlement politico-judiciaire

Catherine Mégret se félicite de la décision de relaxe prise aujourd'hui par la cour d'appel d'Aix-en-Provence dans la poursuite engagée contre elle à propos d'un tract électoral.

Après la cassation de ses condamnations dans l'affaire du Berliner Zeitung, après la cassation partielle dans l'affaire de la prime de naissance, cette décision de relaxe pure et simple de la cour d'appel démontre a posteriori combien les poursuites judiciaires engagées contre elle relevaient du harcèlement politique partisan.

Lire la suite
Communiqué du 08/02/03
Démission de Mme Fekkar-Lambiotte : le projet Sarkozy d'islam à la française déjà compromis

Bruno Mégret, président du MNR, estime que la démission de Mme Fekkar-Lambiotte de la Consultation sur le culte musulman, quelques semaines seulement après sa création, sape complètement la légitimité de cette instance.

Lorsque la seule femme qui en est membre démissionne au motif que les islamistes de l'UOIF y occupent trop de place, c'est tout le projet Sarkozy de créer un islam à la française laïc et libéral qui s'en trouve discrédité.

Pour Bruno Mégret, cette décision sonne comme un signal d'alarme. Pour éviter de semer dans nos institutions les ferments d'un islamisme intolérant et antirépublicain, il est urgent pour le gouvernement d'abandonner son projet.

Lire la suite
Communiqué du 03/02/03
Retraites : le pétard mouillé de Raffarin

Pour Bruno Mégret, président du MNR, l'intervention de M. Raffarin sur les retraites a tout d'un pétard mouillé.

La solution au problème des retraites qui devait constituer l'événement politique majeur de l'année 2003 semble devoir être limitée à quelques mesures timides. Loin de formuler des propositions structurelles, il s'est contenté d'aborder à la marge l'opposition public / privé.

Bruno Mégret s'étonne notamment que le gouvernement n'ait en rien prévu de s'attaquer à la cause du problème en lançant une grande politique familiale d'encouragement à la natalité.

Lire la suite
Communiqué du 29/01/03
Réforme des modes de scrutin : un coup de poignard pour la démocratie

Bruno Mégret, président du MNR, considère que le projet de réforme des modes de scrutin régional et européen est un coup de poignard porté à la démocratie en France.

Malgré les discours lénifiants du gouvernement sur la France d'en-bas, jamais le peuple n'a été aussi méprisé. Vouloir en effet instaurer le bipartisme, c'est prétendre accorder 100% des sièges aux deux partis, l'UMP et le PS, dont les représentants n'ont pas dépassé à eux deux 36% des voix aux dernières présidentielles.

M. Raffarin et ses amis vont créer deux catégories de Français : une minorité qui aura le monopole de la représentation politique et une majorité qui sera privée de ce droit.

Lire la suite
Communiqué du 28/01/03
Fermetures d'usines : non à la désindustrialisation de la France

Bruno Mégret, président du MNR, apporte son soutien aux milliers de salariés français victimes de fermetures d'usines et de mesures de licenciements.

Pour lui, cette vague de plans sociaux démontre de façon tragique combien la désindustrialisation de la France se poursuit. La souffrance des ouvriers ainsi jetés sur le carreau n'est pas le prix à payer pour une prétendue adaptation de notre économie à la mondialisation, mais bien la triste conséquence de la destruction continue de notre appareil de production. Or un grand pays ne peut rester prospère et libre que si son tissu industriel demeure suffisamment puissant et diversifié.

Face à cette évolution inquiétante, Bruno Mégret regrette que le gouvernement ne fasse rien d'autre que déplorer ces drames humains et avouer son impuissance à y remédier.

Lire la suite
Communiqué du 23/01/03
Oui à l'amitié franco-allemande mais au service de la puissance européenne

Bruno Mégret, président du MNR, se félicite que la célébration du traité de l'Elysée soit l'occasion de renforcer les relations entre la France et l'Allemagne.

Au moment où l'Europe s'élargit, il considère que le couple franco-allemand peut constituer un moyau dur bénéfique dès lors qu'il conduit l'Europe à défendre son identité et à s'ériger en puissance indépendante des Etats-Unis.

Il regrette que M. Chirac ne voie pas ce rôle historique et se contente de réciter le discours éculé du politiquement correct.

Lire la suite
Communiqué du 15/01/03
Loi sur la sécurité intérieure : Bruno Mégret félicite M. Sarkozy

Bruno Mégret, président du MNR, se félicite des initiatives engagées par le ministre de l’Intérieur pour lutter contre la délinquance et la criminalité. Il approuve notamment le projet de loi sur la sécurité intérieure actuellement en discussion à l’Assemblée nationale.

Même si les mesures proposées sont encore insuffisantes, elles vont à l’évidence dans le bon sens. La plupart d’entre elles figurent d’ailleurs dans le programme du MNR et ne peuvent que recueillir l’approbation de Bruno Mégret et de son mouvement.

Lire la suite
Communiqué du 14/01/03
Prime de naissance de Vitrolles : la condamnation de Catherine Mégret, c'est la démocratie surveillée

Bruno Mégret, président du MNR, se déclare profondément choqué par l'arrêt de la Cour de cassation qui confirme la condamnation pénale de son épouse pour le vote d'une prime de naissance aux familles françaises de Vitrolles.

Il rappelle que cette mesure était fondée sur un critère national et non ethnique puisqu'une Sénégalaise mariée à un Français d'origine maghrébine auraient par exemple eu droit à cette allocation. Il indique également que cette mesure jugée illégale avait été annulée par le Tribunal administratif et n'a donc pas été appliquée par la municipalité de Vitrolles.

Il estime en conséquence que les condamnations pénales qui frappent une élue créent un précédent particulièrement grave pour la démocratie et la liberté des représentants du peuple face au pouvoir judiciaire.

Il est normal qu'une délibération d'un conseil municipal puisse être annulée par la justice administrative. Il est ahurissant que les élus qui ont présenté et voté ce texte puissent être condamnés comme des voleurs de voitures.

En condamnant Catherine Mégret, la justice française condamne la démocratie et instaure un régime de liberté surveillée pour les élus.

Lire la suite
Communiqué du 10/01/03
Réforme des modes de scrutin : M. Raffarin affaiblit la démocratie

Bruno Mégret, président du MNR, dénonce avec vigueur le projet de réforme des modes de scrutin pour les élections régionales et européennes qui tend à verrouiller le système électoral français et à instaurer le bipartisme.

Il pose la question de savoir de quel droit deux partis dont les représentants lors de l'élection présidentielle ont à peine dépassé les 19% pour l'un et les 16% pour l'autre s'arrogent le monopole de représenter l'ensemble des Français.

A un moment où de surcroît l'abstentionnisme et le désintérêt des électeurs pour la vie politique ne cessent de progresser, cette décision va accentuer la grave crise de la démocratie en France.

Lire la suite




 Année 2013
 Année 2012
 Année 2011
 Année 2010
 Année 2009
 Année 2008
 Année 2007
 Année 2006
 Année 2005
 Année 2004
 Année 2003
 Année 2002

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page