Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Communiqués
Communiqués
Communiqué du 20/12/02
Refus du référendum sur la décentralisation : pour rapprocher les citoyens des décisions, on commence par les en écarter

Bruno Mégret, président du MNR, déplore la décision de M. Chirac de ne pas organiser de referendum sur la décentralisation, qui est pourtant un sujet majeur puiqu'il touche au fonctionnement de nos institutions et qu'il nécessite une réforme de la constitution.

Pour Bruno Mégret, il est paradoxal de vouloir rapprocher les décsions des citoyens par le moyen de la décentralisation et de refuser dans le même temps que les citoyens décident eux-même de cette décentralisation.

Lire la suite
Communiqué du 13/12/02
Entrée de la Turquie en Europe : une défaite de l'Europe

Bruno Mégret, président du MNR, considère que la décision du Sommet européen d'accepter pour décembre 2004 des négociations pour l'adhésion de la Turquie est une grave défaite de l'Europe.

Même si la Turquie doit être considérée comme un pays ami, elle n'est européenne, ni par la géographie, ni par l'histoire ni par la religion et n'a donc pas sa place dans l'Europe. Faire entrer dans l'union européenne un pays qui n'est pas européen, c'est à terme condamner le grand projet européen à la dilution et à la disparition.

L'entrée d'un pays musulman au sein de la communauté de civilisation que constitue l'Europe est un non-sens, surtout lorsque ce pays a la population la plus nombreuse et la natalité la plus vigoureuse et va donc provoquer un nouveau développement de l'islam en Europe à un moment où tout le monde s'interroge sur sa compatibilité avec nos institutions et avec notre identité.

Et croire que des garanties de circonstances pourront éviter dans la durée que ne se concrétisent tous les dangers que recèle potentiellement la Turquie pour l'Europe est une aberration. Si l'Europe a un sens, elle doit être construite pour des siècles et c'est en son sein de tout pays non-européen.

Lire la suite
Communiqué du 29/11/02
Tragique assassinat de Nice : Bruno Mégret rend hommage à Adrienne Franchi

Bruno Mégret, président du MNR, et Xavier Caïtucoli, secrétaire départemental des Alpes-Maritimes, rendent un hommage ému à Adrienne Franchi, sauvagement assassinée au pied de son immeuble ce matin à Nice.

Ancienne conseillère municipale de Nice, militante du MNR, courageuse et de grande qualité morale, Adrienne Franchi avait consacré sa vie à défendre ses convictions de façon désintéressée. Elle a trouvé la mort, victime de la montée de la violence qu'elle combattait politiquement avec force et dévouement.

Lire la suite
Communiqué du 28/11/02
Bruno Mégret très préoccupé par les nouveaux attentats islamistes

Bruno Mégret condamne les deux attentats qui viennent de se produire au Kenya.

Il constate que partout où la menace islamiste est présente, le terrorisme continue de se développer et de prendre les civils pour cibles.

Il se déclare très préoccupé de ce danger qui pèse aussi sur notre pays et notre continent et déplore que les dirigeants français et européens ne prennent pas la juste mesure de ce fléau.

Lire la suite
Communiqué du 22/11/02
Rééquilibrer les rapports de force au profit des agriculteurs

Bruno Mégret, président du MNR, se dit solidaire des agriculteurs français dans le conflit qui les oppose à la grande distribution.

Il estime nécessaire de rééquilibrer le rapport de force entre grandes surfaces et producteurs. La position dominante de la grande distribution et la libération des prix agricoles de plus en plus alignés sur ceux des marchés mondiaux pénalisent le monde rural mais aussi l'ensemble des consommateurs qui ne voient pas les prix qui leur sont imposés baisser pour autant.

Bruno Mégret demande que le gouvernement mais aussi l'Union européenne réglementent les pratiques sauvages de la grande distribution et régulent les échanges, notamment agricoles, en instaurant la préférence communautaire.

Lire la suite
Communiqué du 31/10/02
Faire enfin de la défense une vraie priorité politique

Bruno Mégret, président du MNR, considère que l'état désastreux des forces armées françaises, qui vient d'être mis au jour, est la conséquence de la politique calamiteuse menée depuis des années par M. Chirac, pourtant chef des armées.

Accumulant de graves retards techniques, financiers et matériels, notre armée a été sacrifiée comme hélas tous les instruments de la souveraineté, de la puissance et de l'identité française.

Pour Bruno Mégret, la nomination du nouveau chef d'état-major des armées ainsi que le projet de loi de programmation militaire devraient être l'occasion de faire enfin de la défense une vraie priorité politique.

Lire la suite
Communiqué du 09/10/02
Le Conseil constitutionnel tente un assassinat politique

Bruno Mégret, président du MNR, est indigné par la décision du Conseil constitutionnel de rejeter son compte de campagne et de le priver du remboursement de sa campagne présidentielle. Il considère, dans la période difficile que traverse le MNR, qu'il s'agit d'une tentative délibérée d'assassinat politique.

Les motifs invoqués par le Conseil pour justifier sa décision partisane et inique sont en effet sans aucun fondement. Il est fait état des frais généraux occasionnés à la ville de Vitrolles par l'envoi de deux lettres aux maires de France. Or la démonstration a été faite que ces frais étaient nuls.

Par ailleurs, le Conseil évoque le cas d'un agent de la commune qu'il présente comme ayant participé à la campagne pendant ses heures de service. Or la preuve a pourtant été donnée au Conseil que cet employé n'a participé à la campagne que pendant ses seuls jours de repos.

Bruno Mégret se félicite néanmoins que le Conseil constitutionnel ait pu s'assurer en toute impartialité qu'aucun fonctionnaire de l'Etat, qu'aucun agent de collectivité locale, qu'aucun officier de police n'ait travaillé pendant ses heures de service pour la campagne de MM. Chirac, Jospin, Chevènement, Bayrou ou Besancenot !

Face à un tel déni de justice, Bruno Mégret va saisir la Cour européenne des droits de l'homme. Il considère que le respect de ses droits fondamentaux de citoyen a été bafoué par le Conseil constitutionnel qui devrait pourtant avoir pour mission de les protéger.

Malgré ces nouvelles épreuves, Bruno Mégret ne baisse pas les bras et se trouve au contraire renforcé dans sa détermination à continuer son combat pour les libertés, pour la justice et pour la France.

Lire la suite
Communiqué du 08/10/02
La guerre contre l'Irak serait illégitime

Bruno Mégret, président du MNR, se déclare préoccupé par les bruits de bottes américaines contre l'Irak.

Rien ne justifie en effet l'ouverture d'un conflit, et la recherche empressée de M. Bush pour lui trouver un prétexte montre combien une telle guerre serait illégitime.

Il considère le principe de la guerre préventive comme une grave atteinte à la loi internationale et une mise en cause inquiétante de la souveraineté des nations.

Lire la suite
Communiqué du 26/09/02
Raffarin, le grand anesthésiste

Bruno Mégret, président du MNR, considère que les annonces de M. Raffarin sont de bien mauvais augure pour les années qui viennent. En refusant d'engager, à l'occasion de son premier budget, une vraie rupture avec la politique de ses prédecesseurs, le Premier ministre joue les grands anesthésistes et fait entrer la France dans une profonde léthargie.

Pour lutter contre l'insécurité, le Premier ministre se contente d'annoncer une augmentation dérisoire des forces de police et de justice par rapport aux besoins réels. Il néglige par ailleurs d'aborder la question du coût excessif de la fonction publique et donc de réaliser d'importantes économies pour l'Etat. Quant à la baisse des charges et des impôts, il choisit de ne distribuer que quelques cadeaux fiscaux qui au mieux n'atteindront pas d'ici cinq ans la moitié de ce qu'avait promis le candidat Chirac.

Le projet de M. Raffarin n'est décidément pas digne de la grande et énergique politique de droite dont notre pays a besoin. Mais les Français ne se laisseront pas endormir.

Lire la suite
Communiqué du 15/07/02
Le MNR condamne avec force la tentative d'attentat contre le chef de l'Etat

Le MNR condamne avec force la tentative d'attentat contre le chef de l'Etat et déplore que certains cherchent à en donner une signification politique,alors que l'auteur s'avère être à l'évidence un cas psychiatrique.

Il rappelle que le MNR, mouvement républicain, a toujours rejeté toute forme d'extrémisme et d'activisme, et qu'il n'est pas plus concerné par cet acte odieux et insensé que ne l'étaient les Verts ou la Ligue des droits de l'homme par le massacre de Nanterre pourtant perpétré par l'un de leurs adhérents.

Lire la suite
Communiqué du 03/07/02
M. Raffarin n’a pas pris le virage à droite

Pour Bruno Mégret, président du MNR, le Premier ministre a présenté devant les députés une série de mesures palliatives politiquement correctes au lieu d’une politique de droite traitant les problèmes au fond. Derrière une prestation de qualité et des promesses qui vont dans le bon sens, il n’y a dans la déclaration de politique générale de M. Raffarin aucune volonté de rompre avec la gauche ni avec l’impuissance des gouvernements précédents.

Le Premier ministre ne cherche pas à résoudre les problèmes à la source puisqu’il prétend lutter contre l’insécurité sans maîtriser l’immigration, il veut sauver les retraites sans favoriser les familles ni la natalité française, il aspire à construire une Europe forte sans renforcer la nation, il souhaite rendre plus efficace la décentralisation sans réduire le nombre des collectivités et il promet de diminuer les impôts sans proposer d’économies majeures.

Le discours de M. Raffarin ne correspond pas à la vraie politique de droite qu’ont réclamé les Français au soir du premier tour de l’élection présidentielle.

Lire la suite
Communiqué du 26/06/02
Sommet de Séville sur l'immigration : le gouvernement doit s'engager

Bruno Mégret, président du MNR, demande au gouvernement Raffarin de s'engager clairement dans la lutte contre l'immigration au moment où s'ouvre à Séville un sommet européen sur le sujet.

Alors que l'Europe doit faire face à une accélération inquiétante des flux migratoires et que la quasi-totalité des gouvernements de l'Union européenne s'est engagée dans le durcissement légitime de leurs législations, la France est très en retrait par rapport à ses partenaires, apparaissant ainsi comme le ventre mou de notre continent.

Ou bien le gouvernement Chirac-Raffarin s'inspire des mesures de bon sens adoptées notamment en Italie, en Autriche, au Danemark, aux Pays-Bas, mais aussi en Espagne et même en Grande-Bretagne, ou bien il poursuit la politique désastreuse initiée par la gauche pourtant très largement rejetée par les électeurs français.

L'UMP doit maintenant s'engager : faire la politique dictée par la pensée unique ou celle voulue par les Français.

Lire la suite
Communiqué du 17/06/02
Non représentativité de la nouvelle Assemblée nationale : la démocratie et les institutions fragilisées

Bruno Mégret, président du MNR, déplore que la nouvelle Assemblée nationale ne soit pas représentative de la diversité de l'opinion publique française.

Il s'inquiète du profond décalage qui existe entre l'importance de la majorité obtenue par le parti du Président et le faible score de M. Chirac au premier tour des présidentielles.

Cette situation artificielle révèle en effet une grande fragilité de la démocratie et des institutions de la République. Elle est lourde d'incertitude pour l'avenir.

Lire la suite
Communiqué du 29/05/02
Projet de Bruxelles sur la pêche : non au sabordage de la flotte française

Bruno Mégret, président du MNR, condamne le projet des instances européennes de saborder la pêche française.

Si les quotas sont nécessaires au renouvellement des ressources de pêche, en revanche la destruction d'une grande partie de la flotte et la mise en oeuvre des mesures de Bruxelles entraîneront la disparition de milliers d'entreprises et aggraveront lourdement le chômage des professionnels de la pêche.

Bruno Mégret apporte son soutien aux légitimes revendications des marins pêcheurs français contre les décisions irresponsables des technocrates de Bruxelles.

Lire la suite
Communiqué du 25/05/02
Drame de Dammarie-les-Lys : Bruno Mégret pour une lutte effective contre les drogues dites douces

Bruno Mégret, président du MNR, manifeste son émotion à l’occasion du drame de Dammarie-les-Lys au cours duquel un toxicomane forcené a été tué.

Cet événement tragique révèle le caractère dangereux de la consommation des drogues dites douces et souligne l’irresponsabilité des hommes politiques qui demandent leur légalisation.

Bruno Mégret réclame au contraire un renforcement de la répression et la mise en place d’une prise en charge adaptée des toxicomanes.

Lire la suite
Communiqué du 16/05/02
Bruno Mégret se félicite du résultat spectaculaire obtenu par la droite nationale néerlandaise

Bruno Mégret, président du MNR, se félicite du résultat spectaculaire obtenu par la droite nationale néerlandaise qui avec près de 18 % des voix réussit une percée de grande ampleur.

Il constate avec satisfaction que les idées nationales se développent dans la plupart des pays européens et qu'une vague de fond est en train de monter sur tout le vieux continent.

Il faudra bien qu'elles arrivent au pouvoir en France.


Lire la suite
Communiqué du 07/05/02
Attentat contre Pim Fortuyn : la violence n'est pas du côté que l'on dit

Bruno Mégret se déclare profondément choqué par le tragique attentat qui vient de frapper Pim Fortuyn. Il se dit d'autant plus attristé qu'il suivait avec intérêt et sympathie les succès politiques et les thèmes de campagne du leader de la droite populiste néerlandaise.

S'il a des motivations politiques, cet acte criminel montrerait à quel point certains discours hystériques comme ceux tenus depuis quinze jours par la gauche française peuvent être facteurs de haine. La violence n'est pas du côté que l'on dit.

Lire la suite
Communiqué du 07/05/02
Equipe Raffarin : un gouvernement d’ouverture à gauche

Pour Bruno Mégret, président du MNR, l’équipe présentée ce soir par M. Raffarin est en décalage par rapport aux aspirations des Français qui ont massivement rejeté la gauche le 21 avril dernier.

Par la personnalité de la plupart de ses membres et la compétence de nombreux ministères, l’équipe de M. Raffarin constitue en effet un gouvernement d’ouverture à gauche.

M. Chirac paie ainsi le prix du soutien qu’il a reçu de la part des socialistes, des écologistes et des communistes pour sa réélection le 5 mai dernier.

Lire la suite
Communiqué du 06/05/02
Nomination de M. Raffarin : le choix centriste

En nommant M. Raffarin comme Premier ministre, le président de la République a choisi, entre les deux options qui s'ouvraient à lui, la démarche centriste.

Ce faisant, M. Chirac prend le risque de décevoir gravement la majorité des Français qui a clairement exprimé son refus de la gauche et sa volonté d'une politique nouvelle pour rétablir la sécurité, arrêter l'immigration, réduire les impôts et favoriser les familles.

Si le chef de l'Etat se considère comme l'otage électoral de la gauche et s'il cherche à multiplier dans sa direction les gages et les signes alors que les Français attendent de lui une politique de droite, il va créer les conditions d'une grave crise politique en France.

Lire la suite
Communiqué du 19/04/02
Le comité de soutien de la candidature de Bruno Mégret à l'élection présidentielle

Yves Dupont, directeur de campagne de Bruno Mégret, se félicite de l'adhésion de Pierre Jonqueres d'Oriola au comité de soutien de la candidature de Bruno Mégret à l'élection présidentielle.

Double champion olympique et champion du monde d'équitation, Chevalier de la Légion d'honneur, Officier de l'Ordre national du mérite et Officier de l'Ordre national du mérite agricole, Pierre Jonqueres d'Oriola est une figure historique du sport français.

Il rejoint dans ce comité de soutien de nombreuses personnalités sensibles au projet présidentiel de Bruno Mégret de remettre de l'ordre en France comme l'Ingénieur général de l'armement André Gempp, le Colonel Pierre Château-Jobert ou le Contre-amiral Jean-Yves Waquet, ancien commandant du SNLE "Le Redoutable".

Lire la suite
Communiqué du 18/04/02
Victoire de la démocratie : les clips de Bruno Mégret continueront à être diffusés !

En application du principe de la loi sur la liberté d'expression et de la presse, le juge des référés a déclaré irrecevable la plainte du MRAP et de la Ligue des droits de l'homme qui ont été condamnés aux dépens.

C'est une victoire de la liberté et de la démocratie qui permettra aux clips de Bruno Mégret de pouvoir continuer à être diffusés.

Les Français pourront donc continuer à les visionner et notamment ce jeudi soir sur France 2 avant le journal de 20 Heures et sur France 3 après le " Soir 3 " et demain vendredi 19 avril sur France 2 avant le journal de 20 Heures, sur France 3 vers 18H20 avant l'émission " Questions pour un champion " et sur France 5 vers 18H50 après " C dans l'air "

Lire la suite
Communiqué du 17/04/02
Bruno Mégret clôturera sa campagne par un soutien à l'armée française

Bruno Mégret clôturera sa campagne vendredi 19 avril à 11h00 par une déclaration devant l'Ecole Militaire sur les questions de défense. Il présentera ses propositions pour reconstruire l'armée française, pour lui rendre son prestige et sa capacité à défendre le pays.

Il soulignera combien l'armée, par les valeurs de courage, d'honneur, de dévouement et du sens du sacrifice, est indispensable à l'équilibre psychologique de notre nation. Il lancera à cette occasion un appel aux officiers, sous-officiers et soldats des forces armées françaises.

Il rappellera que le Président de la République est le chef des armées et dispose du pouvoir de déclencher l'arme nucléaire stratégique. Bruno Mégret s'interroge sur la capacité de certains candidats bien placés dans les sondages à exercer cette responsabilité. Peut-on par exemple la confier à Mme Laguillier ou à M. Le Pen ?

Lire la suite
Communiqué du 16/04/02
Sangatte doit fermer !

Après le drame d'hier soir, Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, demande au gouvernement que le centre de Sangatte soit fermé et que les clandestins qui y séjournent soient expulsés dans leur pays d'origine.

Pour lui, Sangatte est le symbole de la politique pro-immigrationiste de M. Jospin et une triple insulte à nos valeurs républicaines : en offrant la pension complète à des clandestins, on accepte et encourage la transgression des lois ; en accueillant plus du double de la capacité humaine de ce centre, on bafoue les règles fondamentales de sécurité et d'hygiène ; en acceptant dans ce centre une majorité d'Afghans après la chute du régime taliban, on dénature la notion juridique du droit d'asile.

Il demande que le gouvernement applique à nouveau les lois républicaines sans quoi la France sera demain une véritable zone de " non-lois "

Lire la suite
Communiqué du 12/04/02
Fermeture de l'usine AZF de Toulouse : il faut aussi se prémunir contre les risques d'attentats

Pour Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, le choix de Total-Fina-Elf de ne pas rouvrir le site d'AZF Toulouse est une décision d'apaisement vis-à-vis des victimes de la catastrophe mais ne doit pas pour autant remettre en cause le développement de l'activité industrielle française.

L'origine de l'explosion étant toujours incertaine, il serait absurde d'organiser la fermeture de sites industriels et de ne pas se prémunir, par une surveillance accrue, contre d'éventuels attentats.

Bruno Mégret apporte par ailleurs son soutien aux ouvriers de l'usine, boucs émissaires des carences du gouvernement.

Lire la suite
Communiqué du 09/04/02
Bayrou à Strasbourg ou les résultats du laxisme socialo-centriste

Bruno Mégret, candidat à l’élection présidentielle, considère qu’il est scandaleux que de jeunes immigrés s’en prennent à un candidat à l’élection présidentielle en pleine campagne électorale.

Il rappelle que les immigrés doivent se soumettre aux lois françaises, tout particulièrement celles qui concernent la démocratie.

Il espère que cet incident servira de leçon à M. Bayrou et lui fera comprendre l’absurdité de sa politique laxiste sur la sécurité et sur l’immigration.

Lire la suite
Communiqué du 08/04/02
Bruno Mégret à l'Aiguille du Midi : un peu d'air pur dans la campagne présidentielle

Mardi 9 avril, Bruno Mégret se rendra à l'Aiguille du Midi à 3842 mètres pour donner de la hauteur et de l'air pur à une campagne présidentielle trop souvent marécageuse.

Par ce déplacement, sans aucun doute le plus élevé de tous les candidats, il illustrera sa volonté de libérer les énergies des Français et de leur redonner du tonus en remettant de l'ordre dans notre pays.

Lire la suite
Communiqué du 26/03/02
Bruno Mégret félicite l'Union européenne pour le lancement du projet Galileo

Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, se félicite de la décision de l'Union européenne de lancer le système Galileo.

Cette initiative permettra d'assurer globalement l'autonomie des nations européennes face aux Américains dans un domaine stratégique à la fois commercial et militaire.

Elle est un exemple du rôle positif que peut jouer l'Union européenne lorsqu'elle ne s'occupe pas de régenter la vie quotidienne des Etats mais s'efforce d'assurer l'indépendance et la puissance collective de l'Europe.

Lire la suite
Communiqué du 21/03/02
Bruno Mégret pour des Etats Généraux de la Ruralité

Bruno Mégret candidat à l'élection présidentielle, s'engage s'il est élu, à convoquer d'urgence les " Etats Généraux de la Ruralité".

La crise du monde rural atteint maintenant son paroxysme et se manifeste de diverses manières, la fronde des élus ruraux en matière de parrainage en est un exemple très médiatisé..

Les causes de cette crise sont multiples :
- échec patent des diverses politiques technocratiques émanant du Comité interministériel d'Aménagement du Territoire,
- dangers d'une intercommunalité imposée et à marche forcée dont le but avoué est la suppression de plus de 20 000 communes qui sont pourtant le lieu unanimement reconnu où s'exerce une démocratie véritable,
- effets de la politique agricole menée depuis plus de 30 ans qui a provoqué la ruine de nos agriculteurs et la dégradation de notre environnement,
- projet fou de Lionel Jospin de diviser par deux la taxe d'habitation sans prévoir de compensation, mettant encore plus les petites communes en état de dépendance.

Les effets en sont catastrophiques avec la désertification rurale, la perte de confiance dans les institutions républicaines et la grave menace sur notre identité et notre indépendance alimentaire.

Ces Etats Généraux de la Ruralité, réunissant tous les élus des communes concernées sous la direction du Président de la République permettront d'impulser, de promouvoir et de légitimer une politique novatrice, rendant au monde rural sa dignité et la place qu'il mérite.


Lire la suite
Communiqué du 19/03/02
Commémorer le 19 mars, c'est comme célébrer la défaite de Waterloo !

Pour Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, commémorer le 19 mars 1962 est aussi absurde que de célébrer le jour anniversaire de la défaite de Waterloo. C'est en effet après cette date que la France a dû quitter l'Algérie et a subi la mort de 150 000 soldats et harkis ainsi que l'exode de plus d'un million de nos compatriotes.

Il dénonce les raisons électoralistes qui ont conduit M. Jospin à proposer à l'Assemblée nationale l'institution de cette date comme journée nationale du souvenir de la guerre d'Algérie afin d'attirer à lui les voix des électeurs d'origine algérienne.

Bruno Mégret se joint aux centaines de milliers d'anciens combattants, aux centaines de veuves de soldats morts en Algérie et aux harkis survivants pour dire non au 19 mars du déshonneur.

Lire la suite
Communiqué du 10/03/02
Bruno Mégret aux côtés des médecins pour dénoncer la politique Jospin en matière de santé publique

Bruno Mégret, candidat à l’élection présidentielle, participe aujourd’hui au rassemblement national organisé à Paris par les médecins pour obtenir des honoraires décents et des conditions de travail améliorées.

Comme l’ensemble de la population, il comprend la colère des médecins face à la volonté affichée de Mme Guigou de tuer la médecine libérale et soutient pleinement leur action en se déclarant favorable à une revalorisation significative des conditions d’exercice de leur profession.

Il entend également dénoncer par sa présence le fait que lorsque le gouvernement Jospin a besoin de 16 milliards de francs pour financer la mise en place des 35 heures, il n’hésite pas à ponctionner la Sécurité sociale mais que lorsqu’il s’agit de trouver quelques milliards pour revaloriser les honoraires des médecins libéraux, il donne une fin de non recevoir.

Lire la suite
Communiqué du 07/03/02
Journée des femmes : la femme française doit retrouver sa dignité et sa liberté

Loin du modèle marchand qui, sous couvert de libération, transforme les femmes en simple objet commercial et loin de la conception islamique qui relègue la femme à une position de subordination, Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, veut renouer avec la tradition européenne qui concède aux femmes et aux hommes une égale dignité et des droits identiques.

Pour autant, l'homme et la femme sont complémentaires et rien n'est plus absurde que de vouloir en faire des êtres interchangeables. Il est donc opposé aux politiques autoritaires et de quotas qui visent à la mixité intégrale, systématique et obligatoire.

L'essentiel est de permettre à toutes les femmes de choisir sans contraintes juridiques ni financières la situation et l'activité qu'elles souhaitent. Dans cet esprit, Bruno Mégret propose une série de mesures pour que les femmes puissent concilier leur activité professionnelle avec l'éducation de leurs enfants, comme l'aménagement du temps de travail et des congès, des facilités pour reprendre un emploi après une période d'arrêt prolongé et l'instauration d'un revenu parental.

Lire la suite
Communiqué du 03/03/02
Jospin : le somnifère le plus toxique

Bruno Mégret, candidat à l’élection présidentielle, estime que dans son intervention télévisée, M. Jospin a fait patte de velours.

Il lisse son personnage pour faire oublier les résultats désastreux des 35 heures et l’explosion de l’insécurite. 40 minutes pour ne rien dire : sur le marché politique, Jospin c’est le somnifère le plus toxique.

Lire la suite
Communiqué du 25/02/02
Le loup socialiste s'est fait agneau candidat

Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, considère qu'avec l'intervention télévisée de M. Jospin le loup socialiste s'est fait agneau candidat.

Terne dans son propos, il a cherché à endormir, voire à hypnotiser, les Français et à leur laisser croire contrairement à toute raison que ce qu'il a fait pendant cinq ans répond à leurs problèmes.

M. Jospin a ainsi expliqué qu'il avait tout tenté pour lutter contre l'insécurité mais l'insécurité a explosé. Ce que l'on demande à un Premier ministre ce n'est pas d'être content de lui mais que les Français soient contents de leur sort.

Lire la suite
Communiqué du 25/02/02
Rapport de la Cour des comptes : Bruno Mégret propose de supprimer la politique de la ville

Pour Bruno Mégret, candidat à l’élection présidentielle, le rapport de la Cour des comptes sur la politique de la ville révèle l’absurdité de cette politique qui constitue un véritable tonneau des Danaïdes sans pour autant supprimer les quartiers-ghettos ni enrayer l’explosion de la délinquance.

Face à un tel échec, Bruno Mégret propose de supprimer les 35 milliards de francs annuels de la politique de la ville et d’utiliser cette somme à augmenter les moyens de la police, de la gendarmerie, de la justice et des prisons.

Lire la suite
Communiqué du 19/02/02
Chirac n'est pas crédible sur la sécurité

Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, considère que tout n'est pas mauvais dans le plan Chirac mais que le Président sortant n'est absolument pas crédible pour le mettre en oeuvre.

On ne peut pas en effet parler aujourd'hui d'impunité zéro quand on a laissé passer la loi Guigou qui assure l'impunité totale aux voyous. En signant cette loi qui constitue un monument de laxisme, et en n'exigeant pas de ses députés qu'ils votent contre, M. Chirac s'est disqualifié pour incarner aujourd'hui la fermeté. Et cela d'autant plus qu'il n'a pas dit un mot sur l'immigration, laquelle constitue pourtant l'une des causes principales de l'insécurité.

Pour rétablir l'ordre public, il faut un changement politique majeur qui ancre clairement le pouvoir à droite.

Lire la suite
Communiqué du 18/02/02
Baisse de la TVA : Bruno Mégret soutient l'action des restaurateurs

Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, apporte son soutien aux cafetiers et restaurateurs dans leur action pour obtenir une baisse de la TVA.

Déjà pénalisés par de lourdes charges sociales, des réglementations tatillonnes ainsi que par l'application des 35 heures, les professionnels de la restauration française sont handicapés de surcroît par la concurrence sauvage des fast-food qui bénéficient pour une large part de leur activité d'un taux de TVA réduit à 5,5% quand eux subissent le taux maximum de 19,6%.

Bruno Mégret demande un allégement des charges fiscales qui pèsent sur les métiers de bouche pour favoriser les traditions et l'emploi français.

Lire la suite
Communiqué du 15/02/02
Bruno Mégret lance un appel aux souverainistes

A la suite de la décision de M. de Villiers de ne pas se présenter à l'élection du 21 avril prochain, Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, lance un appel aux Français qui s'apprêtaient à soutenir le président du MPF.

Il invite tous ceux qui sont attachés aux valeurs de probité et de liberté, à la famille, ainsi qu'à l'identité et la souveraineté nationale à se regrouper derrière sa candidature qui incarne le rassemblement et l'avenir de la droite de conviction.

Lire la suite
Communiqué du 07/02/02
Grève des traminots : ce n'est pas la bonne solution pour régler les problèmes d'insécurité

Bruno Mégret comprend les préoccupations des traminots victimes d'une insécurité croissante.

Mais la grève organisée par leurs syndicats, outre la gêne qu'elle engendre pour les usagers, ne règlera en rien leurs problèmes : le fait de pouvoir partir en retraite à 55 ans ne diminuera pas les agressions dont sont victimes les traminots de 20 à 55 ans !

Une fois de plus, les syndicats détournent les légitimes revendications des travailleurs de leur véritable objet :
c'est dans la création de vraies polices régionales des transports que réside la solution.

Lire la suite
Communiqué du 02/02/02
Candidature de Chirac : une candidature pour quoi faire ?

Pour Bruno Mégret, candidat à l’élection présidentielle, la candidature de M. Chirac est un non événement car chacun sait depuis au moins cinq ans qu’il veut un nouveau mandat mais personne ne sait encore pour quoi faire.

La grande question qui se pose maintenant est de savoir si M. Chirac est un autre candidat de gauche ou un vrai candidat de droite et s’il se bat pour lui ou pour la France.

Bruno Mégret espère que cette annonce de candidature permettra à la campagne d’aborder enfin les questions qui intéressent les Français.

Lire la suite
Communiqué du 28/01/02
Insécurité : la faillite de Jospin

Pour Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, l'ampleur des chiffres d'augmentation de la délinquance et de la criminalité constitue une condamnation sans appel de MM. Jospin et Chevènement. Le gouvernement socialo-écolo-communiste, de par sa politique laxiste, est en effet directement responsable de cette explosion de la violence.

Au moment où s'ouvre la campagne présidentielle, il est maintenant clair pour tous les Français que M. Jospin a failli à sa mission principale de protection et de sécurité. La responsabilité première d'un Etat est en effet d'assurer l'ordre public. Or, le Premier ministre a tout misé sur la prévention et fait adopter des mesures qui protègent et libèrent les voyous comme la loi Guigou. En organisant ainsi le grave désordre que subissent aujourd'hui nos compatriotes, le candidat socialiste à la présidentielle se disqualifie pour exercer une quelconque responsabilité de chef d'Etat.

Lire la suite
Communiqué du 28/01/02
Bruno Mégret déplore la mise en liquidation judiciaire de l’écurie Prost Grand Prix

Bruno Mégret, candidat à l’élection présidentielle, s’associe à la tristesse des deux-cents salariés et des amis de Prost Grand Prix aujourd’hui en liquidation judiciaire.

Il déplore qu’aucun investisseur n’ait souhaité sauver la seule écurie française, fleuron du savoir-faire et de la technologie automobile, héritière de l’histoire de la Formule 1 dans notre pays et de surcroît dirigée par un quadruple champion du monde.

Bruno Mégret salue la fierté, la motivation et le talent d’Alain Prost qui l’ont conduit à se lancer dans cette aventure il y a trois ans et forme le vœu que celle-ci puisse se poursuivre un jour.

Lire la suite
Communiqué du 24/01/02
Bruno Mégret participera à la marche silencieuse en hommage à la commerçante de Montélimar assassinée

Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, participera le vendredi 25 janvier à la marche silencieuse organisée à Montélimar en hommage à Mme Tibériot, décédée à la suite d'une agression par un voyou immigré.

De la sorte, il entend s'unir à la douleur de sa famille et de ses proches et manifester sa solidarité à l'égard de tous les commerçants victimes de l'immigration et de l'insécurité. Il dénoncera par sa présence le laxisme de la politique d'immigration ainsi que les lois socialistes qui protégent les voyous et n'assurent pas la sécurité des Français.

Pour mettre un terme à la criminalité de plus en plus violente, Bruno Mégret propose de renforcer les effectifs des forces de police et de gendarmerie, d'instaurer la tolérance zéro, de mettre hors d'état de nuire les délinquants multirécidivistes par l'exécution intégrale des peines de prison auxquelles ils sont condamnés, d'expulser les délinquants étrangers et de déchoir de la nationalité française les binationaux délinquants.

Lire la suite
Communiqué du 22/01/02
Lionel Jospin nuit gravement à la santé

Pour Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, le gouvernement fait courir un risque majeur à la santé des Français en portant la responsabilité de la première grève totale des médecins libéraux en France, d’ailleurs soutenus par toutes les professions paramédicales.

Le fait que des professionnels, médecins et infirmières notamment, qui sont toujours au service de leurs concitoyens en viennent à cette extrêmité révèle à quel point la situation de la médecine française est grave.

Bruno Mégret, comme l’ensemble de la population, comprend la colère des médecins face à la volonté affichée de Mme Guigou de tuer la médecine libérale et soutient pleinement leur action.

Lire la suite
Communiqué du 18/01/02
Soutien aux éleveurs et viticulteurs français

Bruno Mégret, candidat à l’élection présidentielle, apporte son soutien aux éleveurs et viticulteurs que leur extrême détresse amène à commettre des actes de désespoir.

Si des aides directes sont nécessaires de façon urgente, elles ne résolvent en rien les problèmes de fond provoqués par 40 ans de politique agricole suicidaire.

Augmentation vertigineuse des charges, endettement, mise aux normes, réglementations et contrôles étouffants, PAC, GATT, OMC, concurrence sauvage de produits importés ne supportant pas les mêmes charges et contraintes, ont peu à peu paupérisé toute une catégorie de Français dont la prospérité est pourtant essentielle pour le pays.

Une autre politique est possible, c’est de rendre enfin leur dignité et leur liberté à nos paysans en leur permettant de vivre du fruit de leur travail et non de subventions et d’aides diverses.

Lire la suite
Communiqué du 17/01/02
Bruno Mégret à Barr pour demander la punition des criminels

Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, s’est rendu aujourd’hui à Barr (Bas-Rhin) pour apporter son soutien aux habitants et commerçants choqués par les explosions criminelles récemment survenues dans leur commune.

Après avoir dénoncé les dangers de l’immigration et l’insécurité qu’elle provoque ainsi que le laxisme de la justice qui a notamment conduit à la remise en liberté de quatre des cinq coupables présumés, issus de la communauté turque, il a rendu hommage à l’action efficace de la gendarmerie.

Bruno Mégret a expliqué que pour remettre de l’ordre dans notre pays, il faut instaurer le principe de la tolérance zéro pour les criminels et les délinquants, expulser les clandestins et déchoir de leur nationalité les bi-nationaux récemment naturalisés, renforcer les effectifs et les moyens des forces de l’ordre et adopter de nouvelles lois qui, au lieu de protèger les voyous comme aujourd’hui, les sanctionnent durement.

Lire la suite
Communiqué du 17/01/02
Un camouflet pour M. Jospin

Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, se félicite de la décision du Conseil constitutionnel qui, en censurant le projet socialiste sur la Corse, assure la défense de la souveraineté parlementaire du peuple français et de l'unité linguistique de la république.

Cette décision constitue un camouflet pour M. Jospin qui se trouve ainsi discrédité pour exercer la charge de président de la République.

Bruno Mégret se réjouit que les idées identitaires et souverainistes soient confortées par cette décision et que la conception qu'il défend de la nation et de la république triomphe des entreprises destructrices de M. Jospin et de ses amis.

Lire la suite
Communiqué du 16/01/02
Bruno Mégret salue la mémoire de Michel Poniatowski

Bruno Mégret, candidat à l'élection présidentielle, salue la mémoire de Michel Poniatowski et s'associe à la douleur de ses proches et amis.

Homme d'Etat ayant marqué l'histoire de la Vème République, il était aussi un intellectuel courageux, n'hésitant pas à braver le politiquement correct.

Michel Poniatowski était un farouche adversaire du socialo-communisme et n'hésitait pas à affirmer avec force son attachement aux valeurs de la nation et son engagement à droite.

Lire la suite
Communiqué du 15/01/02
Bruno Mégret salue la venue du président russe Vladimir Poutine

Bruno Mégret, candidat à l'élection prédentielle, se félicite de la visite officielle du président russe Vladimir Poutine demain à Paris et lui transmet à cette occasion les plus cordiales salutations des nationaux français.

M. Poutine incarne le renouveau de la Russie et la résistance de l'Europe au fondamentalisme musulman. Alors qu'il a pris la tête d'un grand pays confronté à un désordre indescriptible, il a démontré et continue de le faire chaque jour qu'à force de volonté et de lucidité, il est possible de changer le cours des événements et de rendre à son peuple sa fierté et son rang dans le monde.

A l'occasion de cette visite officielle du président russe dans notre pays, Bruno Mégret formule le voeu d'une nouvelle alliance entre la France et la Russie au sein d'une Europe de l'identité et de la puissance retrouvées.

Lire la suite
Communiqué du 09/01/02
Bruno Mégret soutient les médecins libéraux contre Mme Guigou

Bruno Mégret, candidat à l’élection présidentielle, apporte son soutien aux médecins libéraux et condamne l’attitude scandaleuse du gouvernement qui laisse les Français sans soins.

Mme Guigou, en acceptant enfin, mais du bout des lèvres, le principe d’un relèvement des honoraires semble oublier que ceux-ci n’ont pas évolué depuis quatre ans pour les consultations et sept ans pour les visites.

Bruno Mégret constate que lorsque le gouvernement a besoin de 16 milliards de francs pour financer la mise en place des 35 heures, il n’hésite pas à ponctionner la Sécurité sociale sans aucune négociation. Mais lorsqu’il s’agit de trouver quelques milliards pour revaloriser les honoraires des médecins libéraux, le ministre de l’Emploi et de la solidarité freine les négociations.

Bruno Mégret se déclare favorable à une revalorisation significative des conditions d’exercice de la médecine libérale.

Lire la suite




 Année 2013
 Année 2012
 Année 2011
 Année 2010
 Année 2009
 Année 2008
 Année 2007
 Année 2006
 Année 2005
 Année 2004
 Année 2003
 Année 2002

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page