Communiqués
Agenda
Discours
Événements
Élections
Audio-Vidéo

Fil directeur
Programme
Dossiers
Ouvrages
De A à Z

Organisation
Fédérations
Trombinoscope
Adhésion / Soutiens
Images

Contacts
Tracts
Affiches
Magazines
Associations
Boutique



   Inscrivez-vous     OK
   Vous êtes ici : Accueil > Discours
DISCOURS
01/08/12 - Discours de Bernard BORNETTE
Lettre de Bernard BORNETTE

Note : lettre adressée à deux députés influents de l'UMP par un membre du Bureau national du MNR, après les élections législatives de 2012


Monsieur le Député,


Je me permets de vous féliciter pour votre brillante élection. Mais l'UMP a été largement battue. Et donc la France a perdu.

Il y a tout lieu de penser que, si rien ne change, les conditions qui ont conduit le corps électoral de droite à se prononcer lors de l'élection présidentielle à hauteur de 1/3 pour le FN et de 2/3 pour l'UMP se perpétueront en s'amplifiant. Car malgré la mise à l'écart de cet énergumène de JMLP les principaux animateurs de l'UMP - MM. Fillon, Copé et Juppé - ainsi que les seconds rangs – Apparu, Jouanno, NKM, Baroin…...- persistent dans le discours devenu un grand classique selon lequel "nous ne ferons pas d'alliance avec le FN, dont nous ne partageons pas les valeurs".

C'est plus qu'un discours, c'est l'évangile d'une UMP qui accepte d'obéir aux injonctions de la gauche et des médias bien pensants, inspirés par Terra Nova, dont l'ambition est de changer, non le peuple, mais de peuple. Les partis sont devenus des machines à empêcher toute réflexion sur l'essentiel.

Mais dans le même temps on fait des appels (discrets…) au vote des électeurs du FN… tout en déclarant qu'on n'a pas les mêmes valeurs, et alors qu'on insulte copieusement leur parti. Absurde.

Or, qu'en est-il ? Chacun peut certainement contester ou refuser tel ou tel aspect des propositions du FN nouvelle manière.

On peut en effet contester sa vision de l'organisation européenne, sa condamnation de l'euro, son souhait de soumettre à référendum la ré introduction de la peine de mort pour les crimes les plus odieux, accepter ou refuser sa définition de l'avortement de confort, vouloir instituer une certaine forme de protectionnisme européen etc…

Mais l'UMP fait fausse route lorsqu'elle refuse d'engager des mesures concrètes contre une immigration de peuplement: avec 300.000 arrivants par an, c'est l'équivalent d'une ville de Nantes qu'il eût fallu construire chaque année. Impossible.

Mais surtout cette immigration est le vecteur d'un islam conquérant qui veut substituer une culture arriérée, barbare et totalement stérile à la civilisation Française et Européenne.

Je ne pense pas nécessaire de développer ce point, dont j'imagine qu'il vous est familier. Il n'empêche : les maires s'emploient activement à développer et financer l'implantation de l'islam, ce que décrit en détail Joachim Veliocas dans son livre : "Ces maires qui courtisent l'islamisme". Juppé et Gaudin y sont en bonne place, avec beaucoup d'autres, de droite et de gauche.

Cette politique immigrationniste et cette véritable promotion de l'islam sont en totale contradiction avec ce que le RPR , sous la conduite de N.Sarkozy et l'UDF, sous la conduite d'Alain Madelin, ont déclaré lors des "Etats Généraux de l'Immigration" tenus en 1990 à Villepinte, séminaire auquel j'ai assisté plein d'espoir!

Je dispose de son compte rendu public de 39 pages qui a été résumé par Valeurs actuelles le 31 mars 2011, copie ci jointe.

Voici quelques extraits de ce que disaient le RPR et l'UDF en 1990, il y a donc 22 ans :

"La France ne peut plus être un pays d'immigration,

"Elle n'est pas en mesure d'accueillir de nouveaux immigrants"

"L'islam n'apparait pas conforme à nos fondements sociaux et semble incompatible avec le droit Français"


L''islam est en effet d'autant moins compatible avec le droit Français que, étant réputé d'origine divine, il est immuable, contrairement à notre corps de droit, soumis démocratiquement à la volonté populaire. La Cour Européenne de Justice a elle même jugé à travers deux arrêts de 2001 et 2003 que l'islam est incompatible avec la démocratie. Pas moins!!

Or, le simple fait de commenter et discuter de l'islam vous fait, en France (!!!), immédiatement condamner pour xénophobie, islamophobie, racisme, fascisme etc. Et la discussion s'arrête, la droite acceptant de se taire et de courber la tête.

Il n'est évidemment pas question d'interdire à quiconque de choisir sa religion. Encore que, s'agissant de l'islam, on remarquera qu'elle vous est imposée par naissance et vous ne pouvez en sortir sous peine de condamnation à mort pour apostasie.

Très sincèrement : comment peut on tolérer qu'un tel système politico religieux s'installe en France, dans une perspective de domination ??

Nous sommes en 1493, les ottomans sont à nos portes, et on regarde ailleurs !


L'UMP va procéder, nous dit on, à une profonde réflexion sur elle-même. Il est grand temps.

Il me parait absolument nécessaire que soient écartés les discours actuels car ils mènent la France à sa destruction à terme d'une génération. Ce qu'on ne peut accepter.

En conséquence, il est non moins nécessaire que soient écartés de la direction du mouvement des personnalités qui l'ont conduit jusqu'alors et qui, face à la gauche, ont perdu toutes les élections nationales et locales depuis 2007. Un profond renouveau s'impose.

Si l'UMP ne revient pas aux propositions de 1990 on peut augurer que la répartition des voix de droite s'inversera et deviendra 2/3 pour le FN. Ceci pourrait très bien commencer à se manifester lors des prochaines élections locales.

Il est urgent que le réalisme et le courage politiques prennent forme.

Vous remerciant de l'attention que vous voudrez bien porter à ce message, crucial pour l'avenir de la France,

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Député, l'expression de ma considération distinguée.

Bernard BORNETTE


Bernard BORNETTE dans le trombinoscope
Les autres discours de Bernard BORNETTE
Imprimer cette page


 Face au PS, l'alternative nationale
 La décadence des valeurs
 Le mondialisme triomphant !
 Immigration : l'invasion continue
 Lettre de Bernard BORNETTE
 Mondialisation, démondialisation :
les enjeux
 La dé mondialisation, c'est possible ! ou ?
 Mondialisation : La grande illusion !
 Regroupement familial : 35 ans plus tard
 Résister à la colonisation
 Qu'est-ce que la violence ?
 La violence de la pensée unique
 Archives

 Consulter notre magazine
 Contactez-nous
 Découvrez le MNR
 Adhérez au MNR

    Culture
    École
    Économie
    Environnement
    Europe
    Famille
    Identité
    Immigration
    International
    Islam
    Libertés
    MNR
    Mondialisation
    Nation
    Politique
    République
    Sécurité
    Social
    Travail
    Turquie
    Valeurs


 OK
 
Remonter en haut de la page